Essai Ford Edge EcoBlue 2.0-238 ch ST-Line (27.11.2019)

Nous avons pris le volant du « nouveau » Ford Edge dans sa version la plus puissante (diesel EcoBlue 238 ch bi-turbo) en finition « sportive » ST-Line. Impressions. (Marc Lacroix)

DESIGN
Nous ne reviendrons pas en détails sur ce point, déjà développé ci-dessous. En revanche, nous soulignerons que bon nombre de personnes nous ont interpellé en nous demandant ce qu’était « cette belle voiture », qui plus est imposante (quand même 4, 83 m de long et plus de 2 m de large !) … Il est vrai que la version ST-Line blanche mise à notre disposition était particulièrement jolie.

HABITACLE
Le vaste espace de vie se veut agréable et bien fini. Autre particularité, origines américaines obligent, l’équipement est particulièrement complet, technologiques compris (régulateur adaptatif automatiquement à la reconnaissance des panneaux ou dans les embouteillages (freine et redémarre), aides au maintien de voie, à l’évitement et au stationnement, avertissement d’angle mort…).

Parallèlement, la liste d’options est extrêmement réduite. Spécificités de la ST-Line : pédalier alu, sellerie mixte cuir à surpiqûres rouges, inserts façon « carbone ».

TECHNIQUE
Deux nouveaux diesel 2 deux litres bi-turbo, conforme aux dernières normes Euro 6 d sont proposés en 150 et 238 ch. C’est le second qui nous a été confié, associé à une boîte 8 automatique ; la transmission est intégrale et « intelligente » (gère l’action des trains selon état/nature du sol). Un ST bi-turbo 2.7-335 ch existe aussi aux Etats-Unis mais n’est pas prévu pour l’Europe.

 

EN ROUTE

On trouve facilement sa position de conduite surélevée, qui offre une visibilité excellente sur la route. On apprécie rapidement le confort, qui est sans doute une des qualités majeures du Ford Edge, notamment au niveau phonique, grâce à un système actif de réduction des bruits. Jamais ou presque, nous n’avons eu l’impression de rouler dans un modèle diesel.

 

Si le comportement général est plutôt convaincant, avec des trains relativement précis et un roulis bien contenu, on aurait sans doute apprécié une boîte auto plus réactive ; pas toujours agréable d’avoir à subir un temps de réaction quand on appuie sur la pédale d’accélérateur… A noter que la commande est un bouton circulaire facile d’emploi. Par contre, vu son poids conséquent (plus de 2,100 tonnes), le Edge affiche un niveau de prestation tout à fait honorable, avec notamment 9″6 au 0-100 km/h, ce compris en reprises, ce à quoi le couple généreux n’est pas étranger (500 Nm dès 2 000 t/min).

 

Côté pratique, soulignons un coffre qui, selon la configuration des sièges, dégage entre 600 et près de 1.900 litres mais la surface ne sera pas totalement plane.

S’il n’accomplit qu’une carrière plutôt confidentielle, le Ford Edge ne manque pourtant pas d’atouts. Avec un niveau de prestation revu à la hausse avec cette version de mi-carrière, il offre un rapport équipement/prestation/prix référentiel. Alors si vous souhaitez un typage « premium » à bon compte, le Ford Edge est pour vous !

Liste de prix Ford Edge 


Ford Edge Story (09.11.2019)

Avant de reprendre le volant du Edge en finition ST-Line, revenons sur l’histoire de ce modèle lancé en octobre 2006 outre-Atlantique et seulement proposé par Ford en Europe que 10 ans plus tard avec sa 2e génération. Récit du premier crossover du genre proposé par la marque américaine. (Marc Lacroix)

01/2006 : Présentation Edge MK I (Détroit) ;

 

10/2006 : Lancement Edge Mk I; pas exporté en Europe ; aussi proposé comme Lincoln MKX ;

 

2007 : Prototype Plug-in Hybrid électricité/hydrogène ;

 

2009 : Edge Sport ; 3.7-305 ch V6 ;

 

2011 : Facelift ;

 

2011 : Edge Sport facelifté ; 3.7-305 ch V6 ;

 

2013 : Edge Concept ;

 

06/2014 : Edge Mk II ;

 

Intérieur totalement revu (Edge I à gauche/Edge II à droite) ;

 

04/2016 : Arrivée en Europe ;

 

01/2018 : Edge II facelift (Detroit) ; Première Européenne en 03/2018 (Genève) ;

 

01/2019 : Commercialisation en Europe de la version Edge restylée ; apparition finition ST-Line ;

 

2009 : Edge ST (355 ch) ; pas prévu pour l’Europe.

 


Ford Edge 2019 (06.01.2019)

Lancé en 2016 sur le continent européen, le Ford Edge se refera une beauté cette année avec une version remaniée présentée au Salon de l’Auto de Bruxelles. (Marc Lacroix)

 

DESIGN

Optiques redessinées ; nouvelle signature lumineuse ; calandre hexagonale. Bouclier retravaillé.

 Bouclier et feux arrière revus.

 

MOTEUR

Désormais disponible avec nouveau diesel EcoBlue Bi-Turbo 2.0-238 ch/ 500 Nm de couple, accouplé en série à une boîte automatique à 8 rapports.

 

HABITACLE

Instrumentation digitale ; console centrale comprend écran tactile SYNC 3 de 8 pouces ; système audio B&O (1000 watts) ; chargeur smartphone sans fil également disponibles.

 

TECHNOLOGIE

Série de nouveaux raffinements sur le plan du confort et de la sécurité : Post-collision Braking, Evasive Steering Assist, Adaptive Cruise Control avec Stop-and-Go, Lane Centering Assist.

 

FINITIONS

Trend, Titanium, Vignale (photo gauche) et ST-Line (photo droite et caractérisé par jantes 20’’, finitions intégralement en teinte carrosserie, suspension au tarage sport, transmission intégrale Ford Intelligent AWD).

 


Contact : Ford Edge 2.0 TDCi (17.11.2016)

Le Ford Edge nous est récemment arrivé en Europe, avec pour mission de chapeauter la gamme à l’ovale bleu, conjointement avec le trio Mondeo/ S-MAX/ Galaxy, avec lequel il partage du reste sa plateforme technique. Reste à savoir si ce nouveau SUV peut rivaliser avec les stars européennes du genre ? Nous en avons pris le volant pour tenter d’en savoir un peu plus. (Marc LACROIX)

ford-edge-2007-2011

Nouveau chez nous, le Ford Edge existe outre-Atlantique depuis 2006 (gauche) ; a subit un lifting en 2011 (droite).

ford-edge-fr-rr

Lancée en 2015, cette fois avec des ambitions mondiales, dans le cadre du plan « One Ford », « notre » Edge ne renie pas ses origines en termes de design. Ex. bandeau LED qui court sur la largeur du hayon, ce qui constitue un signe distinctif nocturne sans pareil.

ford-edge-1280

Plutôt acéré, le style est malgré tout assez plaisant. Personnel aussi. Notons qu’ici la calandre n’est pas « astonmartisée ».

ford-edge-lsid

Les dimensions sont impressionnantes : 4,81m/ 1,93m/ 1,69m (L/ l/ H).

ford-edge-in-rrx3

Un des avantages de ce gabarit, une belle habitabilité et un coffre généreux (602-1.847 litres selon configuration).

ford-edge-in2

Le poste de conduite est bien pensé. Les commandes tombent bien en mains. Le confort des sièges est velouté.

ford-edge-det-in

En dépit de ses origines, et même si quelques menus détails subsistes, oubliez vos craintes quant à la finition, elle est de bonne facture.

ford-edge-open-roof

En revanche, ce qui est bien « ricain », c’est l’équipement, complet et high tech, avec en série ou en option selon la finition (Trend, Titanium et Sport) : volant et pare-brise chauffants, sièges avant chauffants/ climatisés, commande main libre du hayon (passage du pied sous le pare-chocs arrière), Ford SYNC (commande vocale/ écran tactile), système de prévention des collisions (freinage d’urgence/ détection piétons), éclairage LED et direction adaptatifs, caméra avant 180° à affichage fractionné, aide active au stationnement, surveillance d’angle mort, airbags intégrés aux ceintures arrière, reconnaissance de signalisation… La liste est longue.

ford-edge-vignale

La version Vignale est la plus luxueuse et jouit d’une finition et d’un équipement encore accrus.

ford-edge-in

Cerise sur le gâteau, l’Active Noise Control compense l’acoustique via les haut-parleurs du système audio en émettant des ondes qui contrent les bruits parasites dans l’habitacle. Top !

ford-edge-lg

Différence majeure du Edge européen, seule le diesel est proposé : TDCi 2.0-180 et 210 ch, respectivement montés avec boîte 6 manuelle et boîte Powershift à double embrayage. En revanche, pas d’hybride, pourtant commercialisée aux Etats-Unis ; dommage !

ford-edge-o-r

La transmission intégrale (série) est ici distribution variable du couple entre roues d’un même essieu, ce qui est plutôt sensé dynamiser le comportement routier et améliorer l’agilité en sortie de virage que réellement conférer des capacités de franchissement.

ford-edge-rrr-sky-act

Clairement, la puissance reste un peu juste. Pas étonnant quand on affiche près de 2 tonnes sur la balance… C’est donc en conduite relax que cette Ford s’apprécie le plus.

ford-edge-rsid

La gamme est limitée mais ligne personnel et distinctive, excellent confort, équipement complet, habitabilité royale et une tarification correcte (voir tarif), devraient séduire ceux qui cherchent un SUV différent et de bonne qualité.

ford-suvs-range

Avec un citadin (4,00m/ EcoSport), un compact (4,52m/ Kuga II) et un haut de gamme (4,81m/ Edge), Ford possède désormais une gamme complète de SUV.

https://www.youtube.com/watch?v=Rt4Yl4PNFf0