Essai Ford Fiesta ST Ultimate 5 portes (22.12.2018)

Pour sa 3e génération de Fiesta ST, Ford a négocié un virage important, en la dotant d’une mécanique… 3 cylindres. De quoi être un tantinet inquiet… Les quelques centaines de kilomètres passés à son bord nous ont rassurée. Et même davantage… (Marc Lacroix)

 

Découverte

Alors que la petite Fiesta sportive continue de se proposer en carrosserie 3 portes, les classiques de style sont appliqués : boucliers ajourés, calandre spécifique, jantes alliage, aileron de toit, double sortie d’échappement…

 

Pour la 1ère fois, prévue en 2 versions : ST et ST Ultimate. La seconde, dont nous disposions, se distingue notamment à sa dotation de série, qui comprend : étriers de freins rouge, système Keyless Entry & Start, climatisation automatique, vitres arrière surteintées (5 p), Recaro Performance (cuir) avec support lombaire (sièges avant), console centrale avec accoudoir).

Notre version Ultimate 5 p. est affichée à 26.900€ (hors options ; -500€ en 3 p) ; facturé 950€, le Pack ST Performance dont nous disposons comprend : différentiel autobloquant Quaife, Launch Control et indicateur de changement de vitesses Performance.

A bord

Magnifiques et excellents sièges baquets Recaro ; volant sport siglé ST ; petit levier de vitesses ; pédalier alu ; tablette SYNC impeccable (intuitive, facile) ; position de conduite facilement trouvable.

Tableau de bord moussé mais pas de qualité exceptionnelle, rehaussé par des inserts façon carbone ; autre regret, les plastique bas/ panneaux portes durs ; la boîte à gants est compartimentée (réceptacle manuel) ; de capacité moyenne, le coffret de la console est surmonté d’un et plateau, dans notre cas…  déformé (il tombait dans la boîte).

 

Pour la 1ère fois, un modèle ST est pourvu d’un 3 cylindres turbocompressé. Un 1.5-200 ch avec technologie de désactivation d’un cylindre pour réduire la consommation dans certaines conditions (ex. ville).

Sur la route

Contre toute attente, sonorité du 3 cylindres assez sympa, surtout en mode Sport « pétarades » au levé de pied ; on se rend très vite compte de côté coupleux du 1500cc, ainsi que son remarquable dynamisme et ses montées en régime aisées. Autre bonne chose, l’excellente association avec la boîte 6 mécanique aux changements précis et rapides.

Si la suspension reste très (trop ?) ferme, même en mode normal, la direction est ultra-précise ; gage d’efficacité, le différentiel autobloquant est un plus.

 

En clair, cela lui vaut des performances de premier plan : 0 à-0 km/h en 6″5 et 232 km/h en pointe.

Santé moteur, train avant incisif, direction précise qui remonte parfaitement les infos, agilité détonante, comportement sain et prévenant, électronique subtilement calibrée… La nouvelle Fiesta ST est remarquable d’efficacité et, cerise sur le gâteau, gentiment joueuse à la demande… En fait, au final, pas grand-chose à lui reprocher. Une sacrée représentante de la catégorie GTi.


 LES FIESTA SPORTIVES (12.12.2018)

Née en 1976, la petite Ford Fiesta fut la première traction avant de Ford Europe. D’emblée, elle connut un succès énorme et bientôt, elle eut droit à sa version sportive. Petit rappel de ce qui nous a mené à la ST actuelle. (Marc Lacroix)

 

1976 : Fiesta S Mk 1.

 

1981 : Fiesta XR2 Mk 1 (1.6-83 ch).

 

1983 : Fiesta XR2 Mk II (1.6-96 ch).

 

1989 : Fiesta XR2i Mk III (1.6-110 ch).

 

1991 : Fiesta RS Turbo Mk III (1.6T-130 ch).

 

1992 : Fiesta XR2i Mk III (1.8-130 ch).

 

2004 : Fiesta RS Concept (Salon de Genève ; ne sera pas commercialisée).

 

2005 : Fiesta ST Mk V (2.0-150 ch).

 

2011 : La Fiesta RS WRC remplace la Focus RS WRC en Championnat du Monde des Rallyes.

 

2013 : Fiesta ST Mk VI (1.6-180 ch).

 

2016 : Fiesta ST200 Mk VI (2.0-200 ch).

 

2018 : Fiesta ST Mk VII (1.5T-200 ch).


Nouvelle Ford Fiesta 2018 (17.07.2017)

Alors que sa commercialisation s’amorce, la nouvelle Ford Fiesta se dévoile un peu plus. Elle se présente comme étant encore plus sophistiquée et connectée grâce à un contenu technologique et un panel d’aides à la conduite, tout en jouant la carte de l’élégance. En fait tout ce qui lui manquait… Présentation d’un best-seller en devenir. (Marc Lacroix)

 

Design : Le succès de la génération sortante fut tel que les designers en ont conservé le style général. La nouvelle adopte un bouclier avec implantation de dessin des antibrouillard revus et un capot désormais lissé sur sa partie centrale.

 

C’est sans doute latéralement que la ressemblance reste la plus marquante, la partie vitrée paraissant juste moins fine, tant en 3 qu’en 5 portes, cette dernière présentant encore une 3e custode totalement redessinée.

 

Finalement, c’est l’arrière qui change le plus, avec des feux dont le dessin horizontal rentre dans le rang, en plus d’un bouclier totalement revu.

 

Gamme : Carrosseries 3 et 5 portes ; 4 variantes prévues avec des caractères bien distincts : Trend, Titanium, ST-Line (sportive) et Vignale (haut de gamme).

 

Suivront les Active (premier Crossover Fiesta) et ST de la gamme Ford Performance avec un 1.5-200 ch ; arrivées au début 2018.

 

Technologie : La nouvelle Fiesta annonce une qualité en hausse et se prétend être la citadine la plus High-Tech du moment. Elle sera en tous cas la première Ford à intégrer le « Pedestrian Detection » amélioré et une nouvelle version du système Active Park Assist avec freinage automatique.

 

Equipement : Premier système audio B&O PLAY installé dans une Ford ; système multimédia connecté SYNC 3 avec – enfin ! –   écran tactile couleur flottant jusqu’à 8 pouces.

 

Technique : Nouvelles suspensions, vecteur de couple électronique, 10 % d’adhérence en virage supplémentaire et distances de freinage réduites de 8 %.

 

La nouvelle Ford Fiesta annonce une qualité et un raffinement en hausse ; elle espère ainsi perpétuer ce succès qui en a fait l’une des voitures les plus vendues en Europe depuis 40 ans.

 

Retrouvez toutes les vidéos de la nouvelle Ford Fiesta ICI.


Marché européen : la Fiesta dépasse la Golf ! (05.05.2017)

Ça ne vaut que pour un mois (celui de mars, la synthèse des ventes au niveau européen prenant toujours un certain temps à être établie par JATO), mais le résultat est suffisamment rare pour être souligné. Durant le mois de mars, Ford a vendu en Europe plus de Fiesta que VW de Golf. La Fiesta a progressé de 11,8% par rapport au mois de mars 2016, sur un marché global en hausse de 10%!

Les ventes de VW Golf sont en recul mais elle reste la plus populaire depuis le début de l’année en Europe.

Ceci dit, ce succès reste à relativiser. La Golf n’est sans doute pas près de perdre son leadership. Sur le 1er trimestre 2017, il s’en est vendu, en Europe, 115.372, contre 91.594 Fiesta et 88.992 Clio. Mais sur ces trois premiers mois de l’année, les ventes de Golf sont quand même en recul de 11,1% alors que celles de Fiesta progressent de 9,3%, celles de Renault Clio de 14,8% et celles d’Opel Astra de 14,3%. Ces deux derniers modèles se classent 3ème et 8ème.

6ème modèle le plus vendu en Europe, le Nissan Qashqai démontre le succès montant des SUV.

Dans cette hiérarchie 2017 dominée par les modèles des segments B et C (des compactes), il est impressionnant de voir se glisser un SUV, le Nissan Qashqai, 6ème avec encore une progression de 14,6%! Le succès des SUV (28,4% du marché, en progression de 22,9%!) se confirme avec la 10ème place du Renault Captur (+2,1%) et la 11ème du VW Tiguan, qui affiche la meilleure progression « normale » (+77,1% !) derrière la Fiat Tipo (+349%), qui ressort des oubliettes.

Citroën ne figure plus dans le Top 10 des ventes par marques mais la C3 enregistre une des plus fortes progressions.

Les autres progressions marquantes du 1er trimestre en Europe sont celles de la Citroën C3 (13e, +61%), de la Renault Mégane (20e, +57%), de l’insipide BMW X1 (41e, +51%), de la joliment restylée Mercedes Classe E (36e, +49%) et de la Volvo XC60 (47e, +35%).

La Renault Clio reste un des trois modèles les plus vendus en Europe.

Au niveau des marques, VW reste largement en tête avec 443.000 ventes, devant Ford (317.837), Renault (291.513), Opel (274.708), Peugeot (246.422), Mercedes (228.970), Fiat (en progression de 13,6% avec 223.464 ventes), Audi (219.469), BMW (218.906), et Toyota (194.004) qui, avec une hausse de 19,2%, a repris l’avantage sur Nissan (177.237) parmi les marques asiatiques. Les plus fortes progressions (hors marques exclusives) sont réalisées par Suzuki (+29%), Alfa Romeo (+33%), Abarth (+36,4%), Lada (51,8% !), Jaguar (+61,6%) et Infiniti (+110%). Notons que Tesla progresse aussi de 50%. (B. Verstraete)

Les 20 modèles les plus vendus en Europe en mars

Modèle Ventes mars 2017 Ventes 1er trimestre
1. Ford Fiesta 47.263 (+11.8%) 91.594   (+9.3%)
2. VW Golf 46.795 (-16.9%) 115.372 (-11.1%)
3. VW Polo 40.669 (+21.7%) 83.660   (+3.6%)
4. Renault Clio 40.209 (+15.9%) 88.992 (+14.8%)
5. Opel Corsa 38.254   (+4.2%) 76.272   (+2.9%)
6. Nissan Qashqai 36.665 (+18.0%) 75.617 (+14.6%)
7. Ford Focus 33.697   (+9.4%) 64.647   (+7.0%)
8. Opel Astra 31.288 (+12.4%) 70.236 (+14.3%)
9. Peugeot 208 28.551    (-0.3%) 67.577    (-1.7%)
10. Renault Captur 27.195 (+13.0%) 55.410   (+2.1%)
11. VW Tiguan 26.486 (+70.3%) 66.063 (+77.1%)
12. Fiat 500 25.948   (+0.6%) 54.844   (+3.5%)
13. Citroën C3 24.276 (+68.5%) 57.603 (+61.1%)
14. Peugeot 2008 23.384 (+15.7%) 54.231 (+18.4%)
15. Opel Mokka 22.739 (+14.1%) 48.981 (+10.9%)
16. Toyota Yaris 22.587    (-1.2%) 52.839   (+0.1%)
17. Mercedes Classe C 22.548 (+19.4%) 48.541 (+14.8%)
18. Skoda Octavia 22.496    (-1.7%) 58.768   (+0.8%)
19. Fiat Panda 22.277   (+7.5%) 59.295   (+4.4%)
20. Renault Mégane 21.462 (+63.4%) 43.063 (+57.4%)


Contact Ford Fiesta ST 200 (22.03.2017)

Voici quelques mois, nous avions découvert avec plaisir la Ford Fiesta ST. Une belle petite auto de caractère dont la qualité du châssis méritait incontestablement une puissance accrue. C’est ce que propose la Fiesta ST200. « 200 », pour 200 ch. (Marc Lacroix)

          

Comme souvent chez Ford, le travail opéré sur le look est une réussite : à la fois expressif, discret et efficace. En fait, tous les éléments de la « petite » ST sont repris : boucliers spécifiques, aileron de toit, jantes 17 pouces polies à finition noir mat… La teinte Storm Grey lui est en revanche exclusivement réservée.

 

L’intérieur est également traité avec goût : pommeau de levier de commande de boîte et levier de frein à main cuir/ alu, pédalier caoutchouc/ alu, passages portes alu avec logo éclairé rouge, sièges baquets « Recaro » (excellents) ; plaquette « ST200 » en bas de console…

Une des seules ombres au tableau, signe de l’âge de la Fiesta, le système multimédia : petit écran, navigation…

 

En général, on retrouve ici qualités et défauts de la Fiesta, tant au niveau de la finition, que de la position au volant, l’habitabilité ou la capacité de coffre.

 

En action, on apprécie une sonorité agréable, sans toutefois trop en faire, surtout vers les rotations les plus hautes. La suspension durcie, un peu à la manière d’un kart, colle bien à la vocation de cette ST200.

 

En freinant la roue avant intérieure dans les virages, l’eTVC (Enhanced Torque Vectoring Control) confère à la ST200 un maintien exemplaire. A l’arrière, le train se fait volontiers joueur. Un régal.

 

Le freinage optimisé est livré avec des disques de 278 et 253 mm (avant/ arrière) et un maître-cylindre surdimensionné.

 

Le 1.6 turbo se révèle vigoureux et vif, avec à la clé la possibilité d’offrir de de bonnes reprises. Autre point appréciable, le guidage de boîte agréable, court et précis. De même, la direction est vive et précise. Du bel œuvre.

 

Reste le prix : 28.685€. Assez élevé a priori, mais il est vrai que l’équipement est à l’avenant. Et si cela vous semble excessif, la ST 182 ch (la rouge ci-dessous) est 22.050€…

 

Quelques concurrentes

  • Mini 3p Cooper S (192 ch) – 26.090€
  • Opel Corsa OPC 3p 1.6 207 ch – 22.600€
  • Opel Astra 5p 1.6 200 ch ecoFLEX S/S Dynamic – 26.300€
  • Peugeot 208 3p 1.6 THP 208 ch GTi by Peugeot Sport – 28.695€
  • Peugeot 208 3p 1.6 THP 208 ch GTi by Peugeot Sport – 25.950€ (27.450€ pour la Trophy)
  • Renault Megane 5p 1.6 Energy TCe 205 ch EDC GT – 29.950€
  • Seat Leon SC 1.8 TSI 180 ch 27.150€ (29.150€ en DSG)

Ford Fiesta St 2018 (25.02.2017)

Après avoir dévoilé sa nouvelle génération de Fiesta voici peu, Ford annonce déjà sa version sportive ST. Et surprise, sous le capot, on ne compte que… 3 cylindres. (Marc Lacroix)

Esthétiquement déjà très réussie, la version ST ne présente pas nécessairement de spécificités très marquées.

Les possibilités de personnalisation sont plus nombreuses que jamais. Le client pourra choisir parmi une large gamme d’options de finition pour le levier de vitesses, le volant, les poignées de porte et le tableau de bord, et différents packs stylistiques distinctifs.

Sièges Recaro et volant à méplat caractérisent un intérieur forcément à connotation sportive.

Les options extérieures de couleur incluront la nouvelle teinte Liquid Blue ; aussi disponible, des jantes alliage exclusives de 18 pouces.

Le système multimédia Ford SYNC 3 est de la partie, avec écrans tactiles flottants inspirés des tablettes pouvant atteindre jusqu’à 8 pouces ; peut être utilisé par gestes de pincement et de glissement.

Système audio haute qualité B&O PLAY également possible.

Sous le capot, un tout alu 3 cylindres 1,5 litre EcoBoost tout neuf et inédit qui sort non moins de 200 ch et 290 Nm de couple (avec désactivation des cylindres, la première de l’industrie sur un moteur 3 cylindres). 0-100 km/h : 6″7. Attendue avec émissions CO² de 114 g/km. Différents modes de conduite sélectionnables : Normal, Sport et Track. La sonorité moteur sera également optimisée électroniquement.

La nouvelle Ford Fiesta ST, 3e du nom, sera présentée en Première Mondiale sur le prochain Salon de Genève ; commercialisation au début 2018 en 3 et 5 portes.



Ford Fiesta 2017 (30.11.2016)

Lors d’une soirée exceptionnelle organisée à Cologne hier soir, Ford a fait un petit bilan de ses activités en Europe, florissantes, tout en évoquant l’avenir qu’il entrevoit sous le slogan « Go Further ». Mais le clou de cette session, c’était la présentation de la nouvelle Fiesta. (Marc LACROIX)

ford-fiesta-2002

Depuis 1976, la Fiesta a vécu une carrière auréolée de succès. Particulièrement l’actuel modèle (2008), qui a été le plus vendu en Europe, non seulement au rang des citadines, mais aussi, parfois, tous segments  confondus.  Malgré son âge, elle demeure une des plus grosses ventes du vieux-Continent.

ford-fiesta-2014-2017-fr

A comparer de celle qu’elle remplace, la face avant de la nouvelle Fiesta en reprend le style global, il est vrai très plaisant. Le bouclier diffère selon la finition.

ford-fiesta-2014-2017-rr

L’arrière rentre un peu dans le rang, avec des feux plus élégants, moins massifs, désormais horizontaux.

ford-fiesta-2017-vignale-rrl-sky

La bonne nouvelle, au contraire de ce que prédisaient certains, c’est que la carrosserie 3 portes est reconduite.

ford-fiesta-2014-2017-in

Très différente dans son intégralité, bien que toujours très typée Ford, la nouvelle planche de bord présente nettement moins de boutons de commande.

ford-fiesta-2017-dashx2

Les commandes sont grandement regroupées sur la tablette verticale plantée au centre de la planche de bord. Très tendance… A noter aussi le système de commande vocale SYNC3, pour la première fois installé sur une Ford européenne.

ford-fiesta-2014-2017-rr

La nouvelle Ka+ étant sensée jouer le rôle de citadine d’accès, cela donne plus d’aise à la nouvelle Fiesta, qui en plus de gagner 71 mm en longueur, se décline en quatre typages. A commencer par la Titanium, finition qui représente 48 % des modèles vendus cette année.

ford-fiesta-2017-vignale-frl

Pour la première fois, la Fiesta sera disponible en version haut de gamme Vignale, famille dont elle deviendra le 5e membre. Comme toujours dans ce cas, design spécifique, jantes alliage (18 pouces), détails extérieurs exclusifs, couleurs carrosserie dédiées et sièges en cuir matelassé avec surpiqûres hexagonales sont au programme.

ford-fiesta-2017-st-line-frl

En attendant – sans doute ! – une ST, la Fiesta sportive sera la ST-Line : calandre, boucliers et jupes latérales spécifiques, jantes alliage, sièges sport, pédalier alu, volant à méplat, ainsi qu’une suspension sportive la caractérisent.

ford-fiesta-2017-activity-lsid

Enfin, l’Active est le premier crossover Fiesta ; reconnaissable à son style baroudeur avec hauteur de caisse surélevée, barres de toit et parements de protections supplémentaires. Une version Trend plus accessible est également prévue.

ford-fiesta-2017-roof

Une des nouveautés de la Fiesta est son large toit panoramique.

ford-fiesta-titanium2017-rr

Ford présente sa petite dernière comme « La citadine la plus technologiquement avancée au monde », ce qui est sûr, c’est que les équipements technologiques seront présents en nombre : systèmes de prévention des collisions avec Freinage d’urgence et Détection des piétons, d’éclairage intelligent, de stationnement semi-automatique Active Park Assist, de surveillance des angles morts, plus les Alertes de surveillance de vigilance du conducteur, de véhicule en approche et anticollision, ainsi que l’Aide au maintien de voie ou la Reconnaissance des panneaux de signalisation.

ford-fiesta-ecoboost

Moteurs essence 3 cylindres: EcoBoost 1.0-100, 125 et 140 ch, avec nouvelle boîte 6 manuelle (aussi automatique 6 rapports avec palettes au volant pour 100 ch).

Moteurs diesel : TDCi 1.5-120 ch à boîte 6 (émissions CO2 89 g/km). Aussi en 85 ch (soit 10 ch de plus qu’actuellement) n’émettant que 82g.

1.1-70 et 85 ch (boîte 5 manuelle), en remplacement de l’actuel 1,25 litre

Stop & Start sur tous les moteurs et grille de calandre active pour les moteurs 1,0 litre Ecoboost et 1,5 litre TDCi 85 ch.

Commercialisation : printemps 2017.

Plus de vidéos Ford Fiesta