Essai Ford Mustang Bullitt : Ma Queen… (13.06.2019) 

 

La vie de journaliste automobile réserve quelques bons moments. Celui qui nous a permis de parcourir quelques centaines de kilomètres au volant de la fameuse Mustang « Bullitt » fait partie de ceux-là. (Marc Lacroix)

 

Les deux premières impressions vous font sans délai tomber sous le charme : look et bande son, rauque, caverneuse et puissante… Comme pour la , celui-ci bénéficie de la valve d’échappement active en série, avec fonction « silence » pour ne pas réveiller les voisins…

 

Nous ne reviendrons pas sur le look et les spécificités de la « Bullitt », déjà évoqués précédemment, pour nous concentrer sur nos impressions à l’usage. Le poids à vide passant de 1.818 kg (GT) à 1.920 kg, le gain de 10 ch (460 au lieu de 450) ne se fait pas ressentir. Le 0-100 km/h est abattu en 4″6 et la vitesse maxi se fixe… aux alentours de 250 km/h. On apprécie le moteur vigoureux au son bien « plein », dont la puissance s’exprime réellement vers les 3.500 t/min.

 

Nous retrouvons bien entendu toutes les évolutions dont bénéficie la version 2018, notamment en termes de comportement routier, plus abouti. Rivée au sol, bien aidée en cela par des pneumatiques convaincants (Michelin Pilot Sport 4 S), même sous le déluge auquel nous avons été confronté (la gestion de la motricité se fait efficacement), la « Bullitt » se veut également agile et docile. Son confort lui permet sans problème un usage au quotidien. En clair, s’il n’égale pas encore celui, rigoureux, d’une européenne, le comportement s’en rapproche fortement ; nous sommes loin en tous cas de celui, aléatoire, qui caractérise les américaines.

Il fallait s’y attendre, les plus de 1.800 kg de l’engin ne facilitent pas « l’attaque » et il aura le soin de vous le rappeler au fur et à mesure que vous haussez le rythme ; cela n’empêche pas de « jouer », en mode « Piste » et ESP désactivé, of course! Indépendamment de cela, l’ESP reste trop intrusif. De son côté, le guidage de boîte se révèle trop lent à notre goût et le « talon-pointe » automatique à chaque descente de rapport n’est pas ce que nous préférons… Enfin, terminons sur un autre point positif, les « Brembo » assurent un freinage puissant.

Au vu de ce qu’elle propose et de ce qu’elle représente, à 52.850€ (6.000€ de plus que la GT), la « Bullitt » est réellement intéressante ; sans concurrence sur le marché. Sans compter qu’elle deviendra sans doute un collector… Dommage qu’en Wallonie il faille payer le prix fort en matière de taxes…

 

 


Présentation Ford Mustang Bullitt (17.05.2019)

Dans le film « Bullitt », devenu mythique, notamment pour cette longue scène de course-poursuite à travers les rues de San Francisco, qui deviendra une des scènes les plus influentes de l’histoire du cinéma, Steve McQueen, pris en chasse, utilisait une Ford Mustang Fastback verte qui deviendra légendaire. Aujourd’hui, la marque à l’ovale bleu nous refait le film pour fêter ses 50 ans. (Marc Lacroix)

 

 

La Mustang « Bullitt » se remet en scène dans une 3e interprétation, après celles de 2001 et 2008 ; le premier exemplaire a été vendu aux enchères $300.000 au profit de la Boys Republic (école privée, sans but lucratif, non scolaire, de Chino Hills en Californie, qui s’occupe des jeunes en difficulté et par laquelle Steve McQueen est passé dans sa jeunesse en 1946).

Histoire

L’histoire retiendra qu’un désaccord entre Ford et la société de production Warner Bros eut à l’époque pour conséquence que le cheval n’apparaissait nul par sur la voiture ; c’est une des spécificités de la version 2019, un coupé V8 de teinte verte, comme l’originale.

 

Ce qui change (par rapport à la GT)

Calandre noire spécifique sans le cheval ; jantes noires 5 branches 19 pouces qui évoquent le dessin Minilite de l’époque (pneus av-arr : 255/40 R19 – 275/40 R19) ; pinces de freins Brembo peints en rouge ; logo « Bullitt » sur le panneau de coffre.

 

Boule de pommeau du levier de vitesses en Bakélite, insert de tableau de bord en alu brossé ; surpiqûres de tableau de bord vertes ; logo « Bullitt » aux passages de portes, au centre du volant et sur la planche de bord face au passager (plaquette numérotée).

 

La production de la Ford Mustang « Bullitt » est limitée sur 2 ans ; Une centaine d’exemplaires ont trouvé acquéreurs en Belgique en 2018, ils seront sans doute autant cette année ; disponible en Dark Highland Green, comme dans le film, ou en noir.

 

Habitacle

Profite de l’avancée technologique importante dont bénéficie la GT : instrumentation numérique, système d’info-divertissement SYNC 3… ; sono B&O.

Moteur/transmission

Le 5,0 litres « Coyote » gagne 10 ch (460) mais le couple reste inchangé à 530 Nm ; uniquement prévue avec boîte 6 manuelle.

 

Technologies

Aux 4 modes de conduite déjà présents sur la version 2015 (Normal, Sport+, Piste et Neige), la 2018 en ajoute deux : Drag (pour une puissance maximale au moment d’un départ-arrêté) & MyMode (configuration personnalisée d’éléments tels que direction, pression sur l’accélérateur…). Le système de valves actives à l’échappement se veut beaucoup plus agréable ; à noter l’apparition d’un mode « Discret »… pour ne pas réveiller les voisins.

 

Equipement

Sièges avant à réglage électrique en 4 directions, siège conducteur avec support lombaire (sièges baquets Recaro microperforés avec surpiqûres vertes en option) ; Système de navigation, radio B&O Play avec DAB+, lecteur cd, 12 haut-parleurs, SYNC3 avec écran tactile 8″, Bluetooth, commande vocale, Apple CarPlay et Android Auto, avec commandes au volant ; suspension MagneRide optionnelle (2.000€).

 

Prix

52.850€ (GT : 46.850€)

 

Liste de prix

Catalogue


Mustang Shelby GT500 (17.01.2019)

La nouvelle Mustang Shelby GT500 effectue ses débuts au NAIAS de Détroit. Ford a confirmé un V8 suralimenté et une boîte 7 à double embrayage. Voici ce qu’on en sait pour l’instant. (Marc Lacroix)

 

Nouveau V8 suralimenté 5.2 litres de plus de 700 ch, soit la puissance d’une NASCAR mais homologuée pour la route ;

 

La puissance et le couple définitifs devraient être communiqués pour l’automne (on parle de 750 ch et 700 Nm…) ;

 

Hyper-rapide, la boîte Tremec à 7 vitesses peut rétrograder en seulement… 100 millisecondes ;

 

Première GT500 depuis que la Mustang a abandonné son essieu arrière rigide ;

 

Pincés par des étriers Brembo à 6 pistons, les disques de frein avant sont d’un diamètre jamais monté sur un véhicule américain à 2 portes : 16,5 pouces.

 


Ford Mustang Bullitt (26.10.2018)

Histoire de bien célébrer le 50e anniversaire du film culte « Bullitt », avec en vedettes Steve Mc Queen… et la Mustang, Ford propose une interprétation de la célèbre Mustang verte. Présentation de cette édition spéciale « Bullitt ». (Marc Lacroix)

 

 Dark Highland Green, absence de cheval dans la calandre, surpiqures de sièges vertes, court levier de vitesses surmonté d’une « boule de billard » blanc nacré, tout fait ici référence à la Mustang du lieutenant Frank Bullitt. Sans compter des logos « Bullitt »… un peu partout.

Le V8 5 litres développe 460 ch (+10 ch que le V8 « traditionnel »). La suspensions MagneRide reste optionnelle.

Deux génération de Mustang « Bullitt » ont déjà rendu hommage à la célèbre GT verte de 1968 (2001 et 2008). La production de l’actuelle est prévue uniquement sur 2018 et 2019.

Pour rappel, depuis 3 ans et la décision de Ford de la commercialiser directement dans 146 pays, la Mustang est le coupé sportif le plus vendu au monde.

 

La différence de prix avec la fastback GT « classique » est de 6000€ (52.500€ contre 46.500€).


Ford Mustang 2018 : Mode « bon voisinage »… (17.10.2017)

Original, inédit, Ford propose avec sa Mustang 2018 un mode « silencieux », histoire de rester en bons termes avec ses voisins… Une idée née d’un employé de Ford dont les voisins se sont plaints de sa voiture bruyante. (Marc Lacroix)

Il y avait déjà la possibilité pour le conducteur de programmer de mode de ronronnement du moteur de votre auto, désormais Ford en prévoit un qui ne dérangera jamais vos voisins.

La nouvelle Ford Mustang 2018 est la première voiture que les conducteurs peuvent programmer différents bruits de moteur pour différents temps.


Ford Mustang : Coup de foudre des Belges (13.10.2016)

On le sait, le Belge est amateur de belles voitures. Un constat qui se confirme avec l’énorme succès rencontré chez nous par la Ford Mustang, véritable coup de foudre sur notre marché. Proportionnellement, on trouve plus de propriétaires de la nouvelle Ford Mustang en Belgique que partout ailleurs en Europe. Un véritable coup de foudre… (Marc Lacroix; photos Jacques Letihon)

mustang-3

L’an dernier, Ford a lancé sa nouvelle Mustang sur le marché européen; une première depuis 1964, année du lancement de cette légende américaine.

mustang-2

Si Allemands et Anglais se partagent plus de la moitié des plus de 21.000 ventes de Mustang depuis son arrivée voici quelques mois en Europe, la Belgique totalise 1.600 livraisons (2.000 commandes), ce qui ramené à la taille de notre petit pays, est plus que partout ailleurs en Europe.

ford-mustang-6

Comme en France (3e pays au hit-parade des ventes de ce modèle), la Mustang est la GT la plus vendue en Belgique. En 2015, la Mustang a été le coupé sport le plus vendu au monde.

La Ford Mustang est disponible avec les moteurs 2.3 Ecoboost ou V8 de 5,0 litres, en carrosserie Fastback ou Convertible.

mustang-5

Rouge, gris et noir sont les couleurs les plus répandues.

ford-mustang-5

72% des acheteurs choisissent le modèle Fastback; 64% le V8; l’EcoBoost est la plus populaire en Europe méridionale.

focus-rs-1-jle

À ce moment de l’année, par rapport à l’an dernier, les ventes des voitures performantes de Ford ont doublé en Europe, avec des modèles comme la Mustang, la Focus RS, la Focus ST et la Fiesta ST.