Vainqueur de la course longue et quatrième du sprint, le Monégasque a creusé l’écart sur ses poursuivants au premier rang desquels figure le Britannique Oliver Rowland.

Charles Leclerc (Prema Racing) ne semble pas vouloir perdre du temps en Formule 2. Auteur de son premier succès voici deux semaines à Bahreïn, il a récidivé ce week-end à Barcelone, s’imposant cette fois dans la course longue après avoir signé une nouvelle Pole Position.

Leclerc était sans doute le plus rapide dans cette première course barcelonaise, mais il recevait un coup de pouce du hasard quand la safety car entrait en piste juste après son changement de pneus. Le temps perdu au stand était du même coup effacé, même si le Monégasque )- et ceux qui l’avaient imité – repartaient évidemment en milieu de peloton.

A l’approche de la fin de course, quand les leaders s’arrêtaient à leur tour, Leclerc et Ghiotto (Russian Time) notamment se retrouvaient devant, avec suffisamment d’avance pour ne plus être rejoints, malgré la dégradation de leurs pneumatiques. Pour Matsushita par contre, c’était trop juste, et le Japonais se voyait éjecter du podium dans les derniers kilomètres par Rowland (Dams).

Dimanche, dans la course sprint, le Japonais prenait sa revanche, aidé à son tour par une incursion hors piste de Latifi (Dams), à qui la victoire semblait promise. Alors que Markelov (Russian Time) manquait complètement son départ, le Canadien avait réalisé un début de course parfait, bondissant de la deuxième ligne pour s’imposer au commandement. Dans le peloton, le plus efficace était une nouvelle fois Rowland, qui remontait jusqu’à la deuxième place, profitant aussi de l’écart de son coéquipier. Mais aussi Leclerc, pourtant huitième sur la grille, qui décrochait la quatrième place au terme d’une course parfaitement gérée, mélangeant l’économie des pneus, la prudence dans les dépassements, avec un soupçon d’attaque aux moments  opportuns. King, Malja (Racing Engineering), Ghiotto et Albon (ART GP) en faisaient les frais.

Dans dix jours, le jeune Monégasque arrivera donc en leader confortable, chez lui à Monaco, pour la troisième manche de la saison.

Course 1: 1. Leclerc (Prema Racing) ; 2. Ghiotto (Russian Time) ; 3. Rowland (Dams)

Course 2: 1. Matsushita (ART GP) ; 2. Rowland (Dams) ; 3. Latifi (Dams)

Championnat: 1. Leclerc 73 points ; 2. Rowland, 47 ; 3. Ghiotto 38 ; 4. Markelov, 34 ; Matsushita, 31 etc.

Texte René-Jean Labrique; photos Georges De Coster