Quatre semaines après des débuts tonitruants à Monza, Ugo de Wilde disputera le week-end prochain la 2e manche de l’Eurocup F3 Renault sur un autre circuit légendaire du sport automobile : Silverstone ! Objectif : marquer des points dans les deux courses.

Après une longue trêve de près d’un mois, les pilotes de l’Eurocup F3 Renault vont désormais enchaîner trois meetings en trois semaines. Premier rendez-vous de ce triptyque, Silverstone, à nouveau dans le cadre de la Blancpain Endurance Series.

« Contrairement aux sept pilotes redoublants et à ceux ayant évolué en F3 ou F4 britannique l’an dernier, je n’ai encore jamais disputé de course ici, » explique le plus jeune vainqueur de l’histoire de l’Eurocup. « J’ai juste eu l’occasion d’effectuer un galop d’essais en novembre en FR2.0, mais le temps était maussade, les conditions d’adhérence très précaires et je n’ai pas eu l’occasion de passer le moindre train de pneus neufs. J’ai juste eu le temps de constater que cela allait très vite ce qui me plait. J’aime ce tracé mythique même si certains enchaînements comme les fameux Esses de Becketts ne sont pas simples du tout. Il va falloir s’appliquer. »

Loin de se reposer sur les lauriers fraîchement cueillis en Italie, le jeune pilote de 16 ans scolarisé à la FFSA Academy du Mans s’est préparé au mieux pour ce deuxième rendez-vous de la saison.

« Avec mon coach Benoît Rousset, on a passé pas mal d’heures à étudier les trajectoires pour piste sèche mais aussi sur le mouillé car la météo, comme souvent en Angleterre, s’annonce changeante et incertaine. Grâce à mon partenaire Bell, je disposerai même cette année de deux casques : un pour le sec et l’autre déjà prêt pour la pluie. Je ne devrai plus changer à la hâte de visières.»

Six séances libres sont au programme ces jeudi et vendredi avant la première qualification samedi à 9h00. La première course est programmée samedi à 13h30, la seconde vingt-quatre heures et cinq minutes plus tard en avant programme de la Blancpain Endurance Series. Avec quels objectifs pour le représentant belge?

« Je ne serai pas très original en disant que je veux faire le mieux possible. J’espère que l’on trouvera rapidement un bon set-up et que les conditions ne seront pas trop changeantes. Le but est d’entrer à deux reprises dans les points ce qui n’avait malheureusement pas été le cas en Italie. J’aimerais bien sûr conforter ma place dans le Top 5 et j’aurai toujours un oeil sur le classement du meilleur rookie même si je sais que l’expérimenté Maini Kush aura l’avantage du terrain puisqu’il a terminé deux fois sur le podium ici en F3 britannique l’an dernier. Ce n’est donc pas vraiment un débutant. J’espère aussi que mon team JD Motorsport pourra rester en tête du classement des équipes afin que nous puissions partir les premiers en essais dans deux semaines à Monaco où le trafic joue toujours un rôle important. »

Ce ne sera pas le cas à Silverstone, une piste pour « grands garçons » où il est possible de se dépasser. Au propre comme au figuré…

Source: Com