Un retour après plusieurs années d’absence pour Pascal Gaban lors du Spa Rally

Difficile de dissocier la marque Porsche du patronyme « Gaban », tant ce binôme a indissociablement marqué l’histoire du sport automobile belge. Créée l’an dernier, la structure Gaban Motorsport de l’ancien champion du monde Gr.N, Pascal Gaban, a effectué ses grands débuts en ce mois de Février.

Logiquement, elle s’est tournée vers le modèle le plus mythique de la marque de Stuttgart : la 911. « Nous disposons de 2 voitures bien différentes puisque d’une part il y’a un ancien modèle 3,0L développant un bon 250 chevaux et, de l’autre, une plus moderne 997 GT3 3,6L équipée d’une boite séquentielle.  Si dans un premier temps je déverminerai moi-même cette dernière, les deux autos seront ensuite rapidement disponibles à la location » 

Devenu le traditionnel grand rendez-vous de début d’année, les Legends Boucles ont permis à l’équipe de se mettre en place puisque la 911 3,0L y prenait part avec Frédéric François à son volant, copiloté par Jérémy Penoy. Ayant à cœur de bien faire sur leurs terres, le duo originaire de Moircy, pointait longuement aux portes du top 10 dans la catégorie « Legend », soit la plus relevée de l’épreuve. Malheureusement des petits soucis de boite de vitesses mettaient un terme à la prestation du bolide germanique dont la livrée rappelait les couleurs d’un célèbre cigarettier qui avait permis à l’époque à Patrick Snijers de décrocher ses 2 premiers titres belges sur des Porsche préparées par…Jean-Pierre Gaban, le père de Pascal.

Deux semaines plus tard, c’était au tour de celui qui fut également 2x champion national (1985 et 1986), sur une Porsche 911 SC RS, de reprendre du service à l’occasion des Boucles Claviéroises, manche d’ouverture du championnat rallye de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Retrouvant Jean-Pierre Delmelle à ses côtés, Pascal avait choisi cette épreuve au parcours de grands garçons pour découvrir en compétition la Porsche 997 GT3, cinq ans après son dernier rallye en date : « Le moins que l’on puisse dire c’est que ces Porsche ont diablement évoluées. Moteur, boite, freins l’ensemble est très performant. Le but n’était pas de chercher la performance à tout prix mais avant tout d’accumuler des kilomètres et de parfaire la mise au point de la voiture. »

Il n’empêche qu’en signant d’emblée le 2° chrono derrière l’intouchable Sébastien Bedoret et sa Skoda Fabia R5 soutenue par l’importateur belge, le pilote montrait qu’il n’avait rien perdu de son coup de volant, même si la suite s’avérait un peu moins chanceuse, comme en témoigne son copilote, Jean-Pierre Delmelle : « Deux tout-droits et une crevaison nous contraignant à changer la roue en spéciale nous ont considérablement retardés et notre 5° place finale est plus qu’anecdotique. Nous retiendrons plutôt l’excellente série de 2° temps signée en fin de course lorsque Pascal avait de mieux en mieux l’auto en main. De bon augure pour la suite… »

Une suite qui, pour le Gaban Motorsport, est d’abord passée par le Rallye-Sprint de la l’Homme, le 3 mars dernier, où un câble d’accélérateur récalcitrant a empêché le tandem François/Penoy de jouer un rôle en vue dans le classement général des divisions 1-2-3 (réservées aux utilisateurs exclusifs de pneus de tourisme) sur leur Porsche 911 3.0L et qui se poursuivra le week-end prochain lors du Spa Rally. Pour cette 2° manche du championnat de Belgique des rallyes Pascal Gaban et Jean-Pierre Delmelle compteront parmi les favoris en catégorie GT sur la 997 GT3.

(Photos: Jérôme Fiasse)