Durant la majeure partie du Ypres Rally Belgium WRC, il avait la banane ! Dès sa première prise de contact avec l’Alpine A110 Rally R-GT du Team Joffroy, Gino Bux a compris qu’entre lui et la digne héritière de l’A110 Berlinette, cela collait ! Et cette Grand Tourisme de la dernière génération, le pilote allait en faire un excellent usage sur les spéciales du Westhoek et de la région de Spa. Au point de dominer le classement FIA R-GT et constamment précéder le Français Pierre Ragues, en tête du championnat, qui possède pourtant une expérience bien plus grande de l’Alpine…

  « J’ai rapidement saisi le mode d’emploi de l’A110, et les chronos ont suivi, explique Gino. En compagnie d’André Leyh, on a pris énormément de plaisir, séduits par les performances de l’Alpine et le savoir-faire du team français. Il aura fallu cette très lourde pénalité, que je continue de contester, pour nous priver d’un succès incontestable. Nous évoluions au beau milieu des voitures de la catégorie Rally2, avec nos seules roues arrière motrices. Ce qui nous valait un top 10 absolu dans le classement ‘belge’, la 18ème place au classement général et la victoire en deux roues motrices ! Et puis, il y a eu ce rapport stipulant que… l’équipage aurait perdu 13 kilos entre deux passages au pesage sur la même journée, alors que le poids de la voiture seule était lui toujours au-dessus de la limite ! D’autant plus stupide que les Alpine ont posé des problèmes aux commissaires techniques en charge du pesage durant tout le rallye. D’autres ont pu poursuivre leur route sans être inquiétés, nous n’avons pas eu cette chance. L’affaire n’est pas close, mais pour l’heure, je préfère retenir le positif. Et il y en a ! »

A l’arrivée de la dernière spéciale, la fameuse Powerstage de Francorchamps, Gino Bux y allait d’un récital de ‘donuts’ couronnant une prestation de toute beauté.

« On se console comme on peut, mais je sais que le public en pince pour cette voiture, alors, nous avons décidé d’en rajouter une couche, sourit Gino. La pénalité ne nous a pas enlevé notre sourire, et les chronos que nous avons signés avec l’Alpine ont eu le don de séduire pas mal de monde. Au moment de dresser le bilan de ce Ypres Rally Belgium, on ne peut que se féliciter des performances et du niveau de fiabilité de l’A110 Rally R-GT, ainsi que du professionnalisme du Team Joffroy… »   

Une expérience qui pourrait trouver écho dans le futur… « Rien n’est décidé pour l’instant, mais il est clair que j’aimerais reprendre le volant de l’Alpine dans un futur proche. On en discute avec le team et nos partenaires. En attendant, il nous reste les souvenirs sportifs, les temps réalisés en spéciales… à défaut d’un trophée FIA R-GT. » Et si ce n’était que partie remise ?

Source: Com