Dans la foulée de leur victoire au classement HBRC lors de l’East Belgian Rally à Saint-Vith, Gino Bux et Steven Spittaels ont entamé le 45ème Rallye du Condroz-Huy remontés à bloc… pour vite déchanter ! Dès la première spéciale, la spectaculaire et très belle Ford Escort MK1 perdait plusieurs rapports de boîte, avant d’être contrainte d’en rester là à la fin du tronçon… « D’autant plus désolant que cette boîte avait été révisée avant l’épreuve, explique Gino. A l’analyse, il est néanmoins apparu que cet abandon n’était nullement causé par un souci de préparation, mais bien par un remontage peu judicieux du… moteur en Angleterre ! Le volant moteur s’est en effet desserré, ce qui a entraîné des dommages au niveau de l’embrayage, avec les conséquences qu’on imagine pour la boîte de vitesses. Frustrant, bien sûr, d’autant que même en terminant la première spéciale avec les seuls deuxième et cinquième rapports encore utilisables, on avait signé le scratch en HBRC ! »

L’équipe de Caren Burton ayant procédé aux réparations d’usage dans le courant de la journée de samedi, Gino Bux et Steven Spittaels pouvaient repartir le dimanche, sans plus aucun espoir de résultat final, bien sûr, mais avec pour triple objectif de prendre du plaisir, d’en offrir au public, comme de coutume incroyablement nombreux, et d’accumuler les kilomètres. « Ce qui nous a permis de constater, malgré le caractère assez rectiligne, et donc rapide, de certaines spéciales, que notre Escort MK1 n’avait pas à rougir face aux Youngtimers et autres Escort Millington, à la technologie moderne, sourit Gino. Cette fois, tout a parfaitement fonctionné, avec encore quelques scratches à la clef, et on a pu atteindre l’arrivée du rallye en passant du bon temps dans l’habitacle avec Steven. Vu les commentaires entendus et reçus, je pense que le public en a bien profité aussi… Et puis, il était important de tout checker avant l’intersaison, histoire d’en avoir le cœur net avant le grand rendez-vous des Legend Boucles @ Bastogne, début février. Sur ce parcours que nous apprécions vraiment beaucoup, nous voulons disposer d’une Escort au top de sa forme. Soyons positifs, puisque les soucis de samedi sont maintenant résolus. Nous avons compris où était l’origine du problème, et là est le plus important… »

Si Gino Bux et Steven Spittaels sont repartis dimanche, c’est aussi pour rendre hommage à leur façon au copilote Rik Vanlessen, qui a perdu la vie samedi en début d’après-midi… « Les risques de ce genre d’activité, on les connaît, reprend Gino. Je pense que Rik aurait voulu que l’épreuve se poursuive, en sa mémoire. Son départ rend le résultat sportif du rallye sans réelle importance. Il vient cependant nous rappeler que le sport auto comportera éternellement une part de risques. Nos pensées vont à sa famille et ses amis, ainsi qu’à toute l’équipe BMA… »

Source: Com