En rallye, la Belgique rit. En Formule 1, elle pleure…

Pas vraiment passionnant pour la bagarre en tête, puisque Lewis Hamilton s’est imposé en solitaire avec sa Mercedes, le Grand Prix de Chine fut animé pour les accessits avec une  intéressante bagarre entre la Ferrari de Vettel et les Red Bull d’un Verstappen magique sur une piste partiellement humide et de Ricciardo.

Max Verstappen parvenait à résister jusqu’au bout à son équipier, s’offrant la troisième marche du podium derrière Vettel.

Pour McLaren, ce fut une fois encore la bérézina…

La Chine n’a pas réussi à Stoffel Vandoorne (Photo Georges Decoster).

Evoluant en queue de peloton après s’être qualifié au 16e rang, Stoffel Vandoorne était trahi par sa mécanique, la pression d’essence de son moteur Honda chutant subitement. En passe de réaliser un véritable exploit dans le Top 10, Fernando Alonso a également dû renoncer suite à un bris de transmission…