Quelques heures avant de s’envoler vers les Açores, où il disputera la semaine prochaine le Rallye des Açores en Championnat d’Europe, Grégoire Munster a fait honneur à son statut de favori du Pirelli Junior BRC lors du Herock Spa Rally. À domicile, le pilote officiel Opel a relégué son plus proche adversaire dans le cadre du Pirelli Junior BRC, Amaury Molle, à 7’17 » au terme des 24 spéciales du rallye, disputées sous la pluie.

Représentant d’Opel Nederland, Timo Van der Marel alignait à Spa une Opel Adam R2 identique. Une bonne raison pour Grégoire Munster de donner le maximum. Pour marquer des points de bonus pour le Pirelli Junior BRC en remportant des spéciales dans la classe RC4, Grégoire devait battre tous ses adversaires dans la catégorie, quel que soit leur âge. Le Champion Junior en titre s’offrait 12 meilleurs temps. Et dans l’ultime spéciale, il parvenait à déborder de justesse Timo Van der Marel et s’offrait une belle 7eplace.

« Ce fut un duel particulièrement intense. Timo compte plus de 100 rallyes à son actif et il a une excellente cote chez Opel Motorsport. Dans la dernière spéciale, j’ai vraiment tout donné car je voulais absolument le battre. Trois fois, j’ai cru que c’était fini… Mais nous sommes restés sur la route et je l’ai battu. Cela donne à ma victoire en Junior plus d’éclat. C’était un excellent entraînement en vue du Rallye des Açores, mon premier rallye en Championnat d’Europe avec l’Opel Adam R2 officielle, » souriait Grégoire Munster.

Thibaud Mazuin, deuxième en Junior au Haspengouw, devait rapidement abandonner après avoir été privé de son permis de conduire suite à un excès de vitesse en liaison. La deuxième place revenait finalement à Amaury Molle, qui avait prévu initialement de disputer l’épreuve au volant d’une R5. « J’ai vraiment tiré le maximum de notre Peugeot 208 R2, mais face aux Opel, il n’y avait rien à faire. Nous étions au départ ce week-end sur une toute nouvelle Peugeot 208 R2 du team Pevatec. Dans les ES 6 et 7, j’ai perdu le contact avec les Adam suite à un souci de boîte. Je ne pouvais plus rétrograder. Malgré quelques frayeurs, nous n’avons jamais été en mesure de nous rapprocher des temps de Grégoire alors que j’avais le sentiment d’être à la limite, » expliquait le jeune pilote de 24 ans.

De retour aux affaires après sa violente sortie à Landen, Tobias Brüls s’est attelé durant tout le week-end à retrouver confiance : « En raison de la météo, le parcours était particulièrement piégeux. Le Team Chazel a vraiment travaillé dur pour construire une nouvelle 208. Je dois reconnaître qu’il m’a fallu du temps au début pour retrouver la confiance. Pour moi, le seul objectif ce week-end était de rallier l’arrivée. »

Classement Pirelli Junior BRC (2/9) : 1. G. Munster 42 points; 2. Th. Mazuin & A. Molle 8; 4. G. Snaet 7; 5. T. Brüls 6.