L’équipe Street-Art Racing a confirmé sa progression lors de la deuxième épreuve de la GT4 European Series à Brands Hatch. Passée très près d’un podium au classement général avec Julien Darras et Jamie Vandenbalck, la formation belge s’est offert une première victoire en AM Cup avec le duo Pascal Bachmann-Clément Seyler. De bon augure avant la prochaine course, début juin, sur le Circuit Paul Ricard !
Pour Street-Art Racing, les émotions fortes n’avaient pas manqué à Monza mi-avril lors du coup d’envoi de la GT4 European Series. Alors qu’elle alignait ses toutes nouvelles Aston Martin Vantage GT4, l’équipe basée à Lodelinsart avait vu l’exemplaire confié à Julien Darras et Jamie Vandenbalck détruit suite à la maladresse d’un adversaire. « Entre Monza et Brands Hatch, il y avait moins de trois semaines et notre Vantage a été réparée directement chez Aston Martin Racing », explique Albert Bloem, le Team Principal. « Nous ne l’avons reçue en retour que ce vendredi, sur le circuit. Il y avait encore pas mal de travail à faire pour adapter la voiture au tracé anglais, mais nos mécanos ont fait un boulot remarquable et je voudrais les remercier du fond du cœur ! »
Les pilotes aussi avaient à cœur de briller pour saluer ces hommes de l’ombre. La météo allait malheureusement leur jouer des tours lors des essais qualificatifs. « Je suis parti en pneus pluie », explique le Belge Jamie Vandenbalck, qui partage la Vantage #007 avec le Français Julien Darras. « Mais la piste a séché très rapidement et nous avons dû nous contenter d’un 22e chrono dans la première séance. Heureusement, Julien a ensuite pu démontrer notre potentiel avec le 8e temps dans la seconde partie des qualifications. »
En course, le duo s’offrait une magnifique remontée le dimanche matin. Finalement 27e sur la grille après l’application d’une pénalité, ils parvenaient à revenir à la 9e place du classement général, la 7e dans la Silver Cup.
Quelques heures plus tard, Julien Darras s’élançait depuis la 8e position et il parvenait à remonter jusqu’au 2e rang au moment de céder le volant à Jamie. Et même si le Belge commettait une petite erreur, la #007 franchissait la ligne d’arrivée en 4e position. « Une belle récompense pour l’équipe », sourit Julien. « La voiture a directement bien marché et nous avons trouvé les bons réglages. La météo ne nous a pas aidés samedi, mais c’est la même chose pour tout le monde. Nous avons par contre prouvé ce dimanche que nous pouvions viser le podium. Ce n’est que partie remise ! »
Première victoire en AM Cup
Pour le Street-Art Racing, la satisfaction venait aussi des progrès du Suisse Pascal Bachmann et du jeune Luxembourgeois Clément Seyler, engagés dans la AM Cup. Et pourtant, les essais qualificatifs s’étaient plutôt mal passés… « J’étais parti en pneus pluie et, quand j’ai passé les slicks, je n’ai jamais réussi à les faire monter en température », explique Pascal. « Résultat, un chrono plus que moyen… Quant à Clément, il aurait signé le meilleur temps des concurrents AM dans sa séance s’il n’y avait eu un drapeau rouge juste avant qu’il ne franchisse la ligne. La Direction de course a estimé qu’il n’avait pas levé le pied assez vite et elle a supprimé tous ses chronos. »
L’Aston Martin Vantage #17 se voyait donc contrainte à de belles remontées pour viser la victoire en AM Cup. Lors de la première course, elle franchissait la ligne d’arrivée en tête de sa catégorie après une défense homérique de Clément sur l’Alpine qui était juste derrière. « C’était une belle bagarre et je suis heureux d’avoir résisté », souriait le Luxembourgeois de 19 ans, qui fait ses débuts en GT cette saison. « Malheureusement, nous avons de nouveau écopé d’une pénalité car Pascal n’a pas entendu directement l’annonce d’une neutralisation et qu’il a dès lors doublé un adversaire alors que le drapeau jaune était présenté. Même s’il a directement rendu la place, les 30 secondes qui nous ont été attribuées nous ont fait glisser au deuxième rang. »
La revanche n’allait toutefois pas tarder avec la Course 2 programmée quelques heures plus tard ! Longtemps bloqué derrière une McLaren plus rapide en ligne droite, Clément rendait la voiture à Pascal en 3e position. Et lorsque l’ex-rallyman suisse revenait au combat, il mettait une pression tellement intense sur la McLaren que sa pilote sortait plusieurs fois des limites de la piste et était pénalisée. « J’avais alors 20 secondes de retard sur l’Alpine de tête », précise Pascal. « Et j’ai attaqué au maximum pour combler l’écart et le passer peu avant le drapeau à damier. Nous nous sommes classés 21e du général et, cette fois, rien ne nous a empêchés de conserver notre première victoire en AM Cup ! »
Après la météo capricieuse de l’Angleterre, la GT4 European Series espère retrouver le soleil les 1er et 2 juin lors de son troisième rendez-vous, au Castellet. Pour le Street-Art Racing, l’objectif sera de placer ses deux voitures sur le podium du célèbre Circuit Paul Ricard.
Source: Com