La 3e manche du Belgian Rally Championship n’a pas souri à Guillaume de Mévius et Louis Louka. Leaders de la catégorie R2 au terme des deux premières spéciales, les représentants du RACB National Team ont été contraints à l’abandon dans le secteur suivant par la faute de goujons de roue défectueux.

Guillaume de Mévius et Louis Louka n’ont pas connu la réussite au TAC Rally, ce samedi. Après 2 km dans le 3e des 14 secteurs chronométrés du rallye, leur Peugeot 208 noir-jaune-rouge s’est arrêtée au détour d’un virage à gauche rapide.

«Jusqu’à cet incident, notre voiture fonctionnait à merveille », explique le lauréat du RNT Rally Challenge. «Sans attaquer outre mesure, nous avions pris la tête en R2 dès le premier tronçon du jour. Je comptais opter pour le même rythme dans le 3e secteur. Juste avant un virage à gauche abordé sur le 3e rapport, j’ai effectué un freinage. A cet instant précis, les goujons de la roue avant droite se sont brisés et cette roue s’est désolidarisée de la voiture. Il était impossible de récupérer la situation ; nous nous sommes posés dans un fossé

A ce stade, on ne connaît pas la raison pour laquelle cette pièce a cédé. «Elle était neuve et va être analysée par les techniciens de DG Sport et de Peugeot Sport », poursuit Guillaume. «C’est évidemment frustrant de ne pas pouvoir poursuivre une compétition si bien entamée mais la mécanique dicte parfois sa loi dans notre sport. Désormais, nous allons reporter tous nos efforts sur le rallye de Wallonie à la fin du mois