En football, quand les résultats ne sont pas bons, c’est l’entraîneur qui saute le premier. En rallye, c’est le copilote.

A la recherche de solutions pour enrayer la série noire que traverse actuellement Guillaume de Mevius sur la Peugeot 208 T16 du RACB National Team, les instigateurs du programme ont pris deux décisions. La première, c’est d’ajouter une petite épreuve au programme de Guillaume, l’ORC, épreuve du championnat VAS. Et la seconde, c’est d’essayer une nouvelle association en faisant appel à Martijn Wydaeghe. Une décision dure et cruelle pour Louis Louka évidemment.

Photo Timothy David.

«Nous avons décidé d’ajouter cette épreuve au programme de Guillaume afin qu’il retrouve la confiance avant d’aborder le Renties Ypres Rally », explique Geoffroy Theunis, le Manager du RNT.

Photo Quentin Carpentier.

«Les trois dernières compétitions se sont soldées par autant de sorties de route. Ensemble, nous avons analysé la situation. Afin d’aborder le rendez-vous d’Ypres dans un contexte plus favorable, cette épreuve provinciale dans la région de Courtrai sera la bienvenue. Pour Guillaume, ce sera aussi l’occasion de juger sa collaboration avec un autre copilote. La décision de poursuivre ou non avec Martijn sera prise par la suite. »

S’il devra quand même travailler dans une langue qui n’est pas sa langue maternelle, Martijn Wydaeghe possède aujourd’hui une belle expérience au niveau international après avoir disputé deux saisons avec le Coréen Chewon Lim en Hyundai. Cette année, il a également copiloté l’Italienne Tamara Molinaro en Suède et aux Açores.

Reste à voir si cet électrochoc sera suffisant et surtout efficace car depuis Kevin Abbring au Monte-Carlo 2017, il est difficile d’affirmer avec conviction que Martijn, malgré toutes ses compétences, a l’habitude de seconder des pilotes rapides qu’il faut tempérer.

Photo Timothy David.