Guillaume de Mévius et Louis Louka n’ont pas atteint l’arrivée du Spa Rally. Dans le 9e tronçon chronométré de l’épreuve ardennaise, la redoutable Clémentine, une sortie de route a ruiné la très belle prestation que les membres du RACB National Team réalisaient jusque-là.

Le rallye spadois venait d’entrer dans sa seconde partie que l’un des héros de l’épreuve était contraint à l’abandon.

«J’ai abordé le premier kilomètre en terre de la Clémentine de façon optimiste», plaidait Guillaume de Mévius. «En plongeant dans une corde, j’ai perdu toute adhérence. La voiture s’est retrouvée de l’autre côté du chemin où des arbres abattus ont stoppé notre glissade. La voiture est partie en tonneau avant de se poser sur le tas de bois. Dans cette position, il était impossible de poursuivre notre chemin.»

Le Spa Rally s’est terminé prématurément pour Guillaume de Mevius (photo Quentin Carpentier).

«Guillaume et Louis font la découverte du haut niveau des rallyes belges», analysait Marc Duez, le coach du RACB National Team. «Jusqu’à cette erreur, ils étaient performants. Il ne faut pas oublier qu’ils ont très peu d’expérience. Ce qui ne les empêchait pas de se mesurer à de redoutables adversaires qui ont beaucoup de métier. Ce rallye est compliqué et impose le respect. La Clémentine faisait partie d’un groupe de trois spéciales dont deux se déroulaient sur un asphalte sec. Par définition, ils ne disposaient pas des pneus idéaux pour la portion de terre dans laquelle ils sont sortis. Ils ont appris à leurs dépens, qu’il faut composer avec les compromis en matière de pneus.  Cette erreur de pilotage est dommage parce qu’elle prive l’équipage de la Peugeot 208 noir jaune rouge d’une place sur le podium. Mais c’est la course. Le plus important, c’est qu’ils ont démontré une très belle pointe de vitesse jusqu’à cet écart de trajectoire. »