Guillaume de Mévius et Martijn Wydaeghe disputent, ce week-end, leur première épreuve ensemble au plus haut niveau de la hiérarchie belge. Après deux rallyes de moindre importance pour roder leur collaboration, les membres du RACB National Team ont à cœur de briller au volant de la Peugeot 208 T16 sur les routes parsemées d’embûches du Renties Ypres Rally. 

Vainqueurs de l’ORC Rally, 2e au Rally van Wervik, Guillaume et Martijn attaquent l’épreuve-phare du calendrier belge avec sérénité. «Les deux compétitions auxquelles nous venons de participer nous ont permis d’affiner le travail dans l’habitacle», note le pilote de la 208 T 16 soutenue par Peugeot Belgique-Luxembourg. «Et c’est précisément cette spirale positive que nous voulons garder dans l’épreuve belge la plus huppée du championnat. J’apprécie beaucoup le rendez-vous flandrien: l’ambiance sur la grand-place, la ferveur sur les spéciales, le parcours atypique. Je garde aussi un souvenir ému du résultat acquis dans le Westhoek l’an passé. Cette année, le plateau est plus impressionnant que jamais et, comme plusieurs dizaines d’équipages, nous disposons d’une voiture de la catégorie R5. Mais il n’est pas question de rouler le couteau sur la gorge, de se mettre une pression inutile. Nous allons tenter de réaliser de bons chronos sans prendre tous les risques.»

Pour atteindre cet objectif, Guillaume de Mévius et Martijn Wydaeghe ont participé à une longue séance d’essais ce mardi. «C’était une journée très fructueuse», note le pilote. «Nous avons parcouru près de 120 km, ce qui nous a permis de définir des réglages efficaces pour ce terrain spécifique. Nous avons également travaillé le pilotage dans les virages lents ; ils sont nombreux sur ce parcours et conditionnent souvent la vitesse dans les portions suivantes. Quant à la collaboration entre Martijn et moi, elle est déjà très bonne même s’il nous reste quelques détails à régler.»

Le Renties Ypres Rally démarre ce vendredi à 16h20. Une première boucle de 5 spéciales puis une seconde de 4 secteurs chronométrés établiront une première hiérarchie. Samedi, l’épreuve reprend à 9h30 avec 14 spéciales au menu. Au total, 278,55 km chronométrés sont au programme. L’arrivée sera juchée à partir de 22h26.