Les Porsche Racing Days de Zandvoort ont constitué le rendez-vous incontournable de bien des Porsche sur la piste hollandaise ce week-end. PON Porsche Import, importateur néerlandais de la marque, organise chaque année cet événement afin que les clients et les passionnés puissent faire connaissance avec le circuit et la course automobile.

Chaque propriétaire de Porsche était le bienvenu, et le parc de voitures rassemblé pour l’occasion allait des modèles classiques jusqu’aux supercars les plus rapides, sans oublier les bolides de course. Parmi ces derniers, on trouvait les Porsche 991 GT3 Cup prêtes à s’affronter lors de deux sprints précédés d’essais libres et de qualifications.

L’organisation de PON Porsche Import était très enthousiaste à l’idée de tout ce qui allait se passer durant ses Porsche Racing Days. Paul Van Splunteren, Directeur Général de PON Porsche Import, jette un regard satisfait sur le week-end : « Les Porsche Racing Days concernent avant tout les propriétaires de Porsche. Chaque utilisateur de Porsche est en fait un ambassadeur, et pour ces personnes, nous voulons créer une plateforme qui permet de s’amuser avec ces voitures. A côté de cela, il y a des animations destinées aux enfants, tandis que le Porsche GT3 Cup Challenge Benelux donne une idée de la manière sportive et intense dont cela se passe lors d’une course automobile, et ce qu’il est possible d’y réaliser. »

Dès vendredi, les teams ont eu la possibilité de tester de manière intensive. Au terme des essais libres, Derdaele semblait être légèrement plus rapide que les Maassen, Hoogaars et Van Parijs. Les capacités d’adaptation des pilotes étaient mises en évidence en raison de conditions météorologiques changeantes. 

Samedi, la première séance qualificative se déroulait sur un asphalte mouillé, ce qui constituait une première expérience au volant d’une GT3 Cup sous la pluie pour quelques nouveaux pilotes. Derdaele parvenait à décrocher la pole position avec un chrono de 1’50’’323. Yannick Hoogaars (Speedlover) suivait à une bonne demi-seconde, en compagnie de Xavier Maassen.

Lors de la Course 1, Xavier Maassen mettait tout en œuvre pour transformer son léger handicap des qualifications en victoire, mais il devait reconnaître la supériorité de Dylan Derdaele. Le leader du classement s’élançait depuis la pole, pour ensuite résister à la pression exercée par le Limbourgeois. Ce qui lui permettait de remporter la première des deux courses dans le cadre des Porsche Racing Days sur le Circuit Zandvoort. Yannick Hoogaars achevait la joute au 3ème rang et Pierre Piron l’emportait dans le classement réservé aux pilotes B devant Glenn Van Parijs et Menno Van De Grijspaarde.

L’ensemble du peloton a pris un excellent envol, Xavier Maassen passant Yannick Hoogaars après s’être élancé de la 3ème place, tandis que Dylan Derdaele conservait le commandement. Pierre Piron se fendait d’un super départ, ce qui lui permettait de prendre la 4ème place juste devant Jesse van Kuijk. Le meilleur envol était néanmoins à mettre à l’actif de Ziad Geris, qui passait de la 9ème à la 6ème place en un seul tour.

Maassen se maintenait contre le pare-chocs de Derdaele, se ménageant une petite avance sur Hoogaars, ce qui lui permettait de se concentrer sur la lutte pour la victoire. Le top 3 prenait congé du reste de la meute, Piron conservant fièrement sa 4ème place.

Van Parijs parvenait à récupérer la 6ème position au détriment de Geris, qui n’était pas en mesure de confirmer son bon départ, rétrogradant progressivement dans le classement. Quant à Yves Noël, il réintégrait les stands et allait être le seul concurrent contraint à l’abandon.

Sur une piste désormais totalement sèche, Yannick Hoogaars réussissait le tour le plus rapide dès le quatrième tour de la seconde séance officielle. Personne n’allait être en mesure de battre le chrono de 1’41’’702, ce qui signifiait que la pole tombait dans l’escarcelle du Junior Hoogaars. Il réintégrait la pitlane à 10 minutes de la fin de la séance, suivi de Glenn Van Parijs et Jesse Van Kuik.

Maassen échouait à 0’’3 mais parvenait à laisser Derdaele derrière lui. Du côté des pilotes B, c’est Glenn Van Parijs qui signait le meilleur chrono de la qualification, synonyme de 4ème temps absolu. Pierre Piron se classait 4ème des pilotes B, ce qui ne constituait pas le meilleur moyen de rééditer sa performance du samedi.

Lors de la deuxième course, Xavier Maassen prenait un départ rapide, mais le poleman Yannick Hoogaars parvenait à lui fermer la porte. Dylan Derdaele, Glenn Van Parijs et Jesse Van Kuijk complétaient le groupe de tête.

Menno van de Grijspaarde se trouvait de son côté en milieu de peloton, et dans le classement B, la lutte pour le podium était intense. Après une manœuvre de dépassement sur John De Willde, Pierre Piron se remettait de la déception des qualifications pour accrocher une place dans le top 3.

Après 8 minutes, Maassen parvenait à placer une attaque réussie sur Hoogaars. Derdaele l’imitait et trouvait aussi l’ouverture quelques tours plus tard, se mettant en chasse de Maassen. Entre les deux pilotes, l’écart était à ce moment de 2’’2.

En quelques boucles seulement, Dylan était en mesure de combler ce handicap, pour ensuite placer ses premières attaques sur Xavier. Mais alors qu’il restait 5 minutes à disputer, tout partait de travers pour Derdaele, qui se loupait au freinage de Tarzan et finissait dans le bac à gravier. Hoogaars récupérait ainsi la 2ème place devant Van Parijs, Van Kuik et Van De Grijspaarde.

En croisant le drapeau à damier au 3ème rang général et en l’emportant en Classe B, Glenn Van Parijs s’offrait un deuxième podium sur le même week-end. C’est Menno Van de Grijspaarde qui se classait 2ème de cette catégorie devant le leader du championnat Pierre Piron.

Jesse Van Kuik, Junior Benelux : « Le début était bien, mais après quelques fautes et un drapeau jaune, je ne suis pas parvenu à faire la jonction avec Glenn. Pas vraiment le résultat que j’avais espéré, mais j’ai beaucoup appris. Maintenant, il est temps de tout analyser et voir où il est possible de s’améliorer. « 

Mathieu Jaminet, Porsche Young Professional, s’est chargé de l’accompagnement des Juniors Benelux durant et après les moments passés en piste. Il a ainsi partagé son expérience sur base de ses propres images on-board, mais aussi lors d’un Track-Walk. Après chaque session, toutes les prestations étaient analysées, et on envisageait la manière dont les choses pouvaient encore être améliorées. « C’est chouette d’aider des jeunes pilotes, et pour une fois de se retrouver de l’autre côté de la barrière. Ils ont tous un caractère très différent, mais aussi un passé et un style de pilotage n’ayant que peu de choses en commun. Des progrès sont bien sûr encore possibles, et ce week-end, ils ont déjà bien appris. Il est assez satisfaisant de constater combien ils ont pu décrocher de bons résultats tant lors des qualifications qu’en courses », commentait un Mathieu Jaminet très enthousiaste.

Au classement du championnat, Yannick Hoogaars prend les commandes. Pierre Piron conforte une nouvelle fois sa position de leader dans le classement B.