Engagé, avec succès, en rallye mondial, notamment avec nos compatriotes Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, Hyundai dote enfin sa gamme européenne d’un modèle performant : voici l’i30 N. Une nouvelle ère, dont la lettre « N » qui désigne ces versions sportives entend symboliser une chicane, qui ne tardera pas à compter une seconde variante sur base de la future i30 Fastback. (Marc Lacroix)

Look : Sur base de l’i30 Hatchback, Hyundai a travaillé le look et prévu quelques spécificités : bouclier avant, souligné de rouge, ajouré pour refroidir les freins, logo « N » dans calandre, jantes 18 pouces (Michelin) ou 19 pouces (Pirelli)…

 

A l’arrière aussi le bouclier est spécifique à la « N » : davantage ajouré, double sortie d’échappement ; aileron de toit avec original « feu stop » triangulaire.

 

Habitacle : Repris à l’i30 ; pédalier alu ; marche-pied avec logo « N » ; sièges baquets…

Caisse : Rigidité augmentée par ajout de barre derrière les sièges arrière ; abaissée de 4 et 8 mm (Michelin – Pirelli) ; outre l’unique « Performance Blue », héritage de la compétition, 5 teintes de carrosserie sont prévues.

 

Moteur/ Transmission : 2.0-250 ch (Standard Package) et 275 ch (Performance Package) ; 353 Nm de couple ; boîte 6 manuelle à débattements courts.

 

Performances : 250 km/ h ; 0-100 km/ h : 6″4 ou 6″1 (250 et 275 ch)

 

Technique : Direction plus directe et plus précise ; suspension abaissée et rigidifiée ; différentiel électronique à glissement limité pour un meilleur grip ; contrôle électronique de stabilité déconnectable ;

Modes de conduite : Eco, Normal, Sport, N et N Custom (sélection personnalisée des paramètres via 2 boutons dédiés sur le volant) ; modifie les paramètres moteur, amortisseurs, ESC, différentiel, son, direction… ; Launch Control.

Développement : 10.000 km de tests de fiabilité et de développement châssis sur la Nordschleife (Nürburgring) ; 2 participations aux éprouvantes 24 Hrs Nürburgring.