Les 163 concurrents engagés pour le troisième rendez-vous de la IAME Series Benelux ont eu chaud à Genk. Très chaud même ! Par ces températures caniculaires, il fallait garder la tête froide lors de l’avant-dernier meeting de la saison. Quatre semaines avant la grande finale sur le circuit français d’Ostricourt (les 18 et 19 août), les candidats au titre n’ont pas tous aussi bien négocié cette étape limbourgeoise. Voici ce qu’il faut retenir dans les six catégories avant d’aborder la dernière épreuve de la saison.

X30 Senior : Viverette et Van Splunteren, les grands gagnants !

Dans la très relevée catégorie X30 Senior, avec 61 pilotes engagés, il est rare de voir le même pilote à l’avant du peloton durant tout le week-end. C’est pourtant l’exploit réussi par Ries Viverette. Le plus rapide des essais et leader après les manches, le Louvaniste a aussi remporté la Finale avec une confortable avance. Mais il y a en réalité eu deux grands vainqueurs à Genk : deuxième de la Finale, Joey Van Splunteren est monté pour la troisième fois consécutive sur le podium (il avait gagné à Mariembourg et terminé 3e à Francorchamps) pour faire un pas de géant vers la couronne. Malchanceux à Francorchamps, où il n’avait pas pu se qualifier pour la Finale, Corentin Collignon a pris une belle 3e place et le Français s’est ainsi offert un deuxième podium cette année en devançant Tuur Stlalmans et Elie Goldstein. Le top 10 du jour était complété par Xavier Dias, François Bécamel, Nygel Verhaeren, Esteban Muth et Rens Van Pelt. Deuxième du championnat, Olivier Palmaers n’a terminé qu’à la 18e place et il ne conserve qu’une infime chance mathématique de devancer Joey Van Splunteren au terme de la saison.

X30 Super Shifter : la revanche de Huibers

Christof Huibers a souvent été le plus rapide depuis le début de cette saison en X30 Super Shifter (175cc à boîte de vitesses). Mais l’Anversois n’avait pas eu la réussite de son côté avec des problèmes techniques à Mariembourg puis une pénalité (spoiler déclipsé) le privant d’une victoire obtenue sur la piste à Francorchamps. Cette fois, rien n’est venu entraver sa marche en avant, même pas un Frédéric Op de Beeck menaçant durant toute la Finale ! Ce succès permet Christof de se relancer dans un championnat qui a bien évolué dans le Limbourg : l’Estonien Sten Dorian Piirimagi, autoritaire leader avant Genk, a en effet dû se contenter de la 5e place et a perdu un peu de terrain. De nouveau sur le podium, Stephen Van Ginneken a devancé Thomas Vansteenberghe alors que, derrière Piirimagi, le Top 10 était complété par Sam Claes, Rowan Grinwis, Milan De Laet, Lionel Chalet et Hughes De Schepper.

Au championnat, Christof Huibers est revenu à 19 points de Sten Dorian Piirimagi, mais avec un résultat à décompter en fin de saison, tout reste en réalité possible à Ostricourt.

X30 Junior : Bernier au bout du suspense

Les concurrents de la catégorie X30 Junior (12-15 ans) ont offert une magnifique Finale aux spectateurs massés dans la tribune du Karting Genk. Après avoir échangé plusieurs fois le leadership avec son compatriote Enzo Levêque, Victor Bernier a finalement franchi en vainqueur le drapeau à damier. De quoi conclure un week-end parfait pour le Français, déjà le plus rapide des essais et en tête après les manches qualificatives.

Si Valon Janssen arrachait finalement la deuxième place en fin de parcours, la bonne affaire au championnat est pour Enzo Levêque. Le vainqueur de Mariembourg et Francorchamps a encore marqué des points importants en prenant la 3e place alors que son rival Sam Balota, englué dans le groupe de chasse en début de course, échouait à la 6e place derrière Kobe Pauwels et Gilles Stadsbader. C’est donc en solide leader que Levêque abordera l’ultime rendez-vous de la saison, en France, sur le circuit d’Ostricourt.

X30 Cadet : et de trois pour Furon-Castelain !

Déjà vainqueur en X30 Cadet (10-13 ans) à Mariembourg et Spa-Francorchamps, Maxime Furon-Castelain a appliqué l’adage « Jamais deux sans trois » à Genk. Le Luxembourgeois est en effet sorti vainqueur en Finale d’un très beau duel avec Victor Louis, qui menait le classement après les manches qualificatives. Auteur du meilleur temps des essais, Harry Pears aurait pu se mêler à la lutte en tête s’il n’avait dû partir depuis la 7e place, conséquence d’un déclassement (clapets non-conformes) lors des manches qualificatives. La remontée du Britannique jusqu’à la 3e place n’en fut que plus belle. Deuxième après les manches qualificatives, Olivan Fayt loupait totalement son départ en Finale et il devait se contenter de la 4e place devant Angelo Meli. Au championnat, Maxime Furon-Castelain a fait un immense pas vers le titre. Derrière, c’est plus chaud avec Victor Louis, Olivan Fayt et Mathias Focan revendiquant encore la médaille d’argent.

Mini : Abraham s’offre la totale

Auteur du meilleur temps des essais, lauréat de ses deux manches qualificatives et vainqueur autoritaire de la Finale : Kimmy Abraham a réalisé un parcours sans faute en Mini (7-11 ans). Le Champion en titre signe un deuxième succès consécutif après celui de Francorchamps et prend ainsi le large dans le classement provisoire du championnat. Si Douwe Dedecker a brillé tout le week-end en pointant constamment au 2e rang, Nathan Ottink a davantage connu des hauts et des bas. Mais en montant sur la plus petite marche du podium, arrachée dans le dernier virage, le Néerlandais a limité les dégâts par rapport à Kimmy Abraham. Le top 5 du jour était complété par Amaury Meertens et le Néerlandais Milan Kok.

X30 Master : retour gagnant pour Donniacuo !

Quel retour ! Absent des pistes de karting – en tant que pilote en tout cas – depuis trois ans, Lorenzo Donniacuo faisait son retour dans la classe X30 Master (+ de 25 ans ou + de 75 kg). Et le Montois a brillé de mille feux ! Des essais qualificatifs à la Finale en passant par les manches qualificatives, le pilote automobile n’a jamais quitté la première place. N’en déduisez pas pour autant qu’il a eu la partie facile ! Hubert Bauthier échouait en effet à une demi-seconde sous le drapeau à damier. Pour la 3e place, le leader Justin Bonnes croyait avoir fait le plus dur en doublant le Français Jonathan Wemaux dans le dernier tour, mais les deux hommes s’accrochaient en vue du but. Le Luxembourgeois Alain Bazard héritait donc de la plus petite marche du podium devant Laurent Do et Jonathan Wemaux. Au championnat, cet incident ouvre de nouveau les débats : classé au 10e rang, Justin Bonnes reste en tête, mais Hubert Bauthier s’est rapproché à 10 longueurs avant le dernier rendez-vous, programmé à Ostricourt les 18 et 19 août prochains.

Source : Com