Le Championnat de Belgique de Karting, désormais rebaptisé IAME Series Benelux, reprendra ses droits ces 10 et 11 mars à Mariembourg. Pour ce premier des quatre rendez-vous de la saison, pas moins de 210 pilotes sont attendus au Karting des Fagnes. Et si les Belges ont l’ambition de briller sur leurs terres, ils devront se méfier des très nombreux étrangers présents. Pas de doute, le spectacle sera de la partie !

C’est un fait indiscutable : le Championnat de Belgique de Karting intégrant les catégories IAME X30 est assurément une des compétitions « nationales » les plus prisées d’Europe. À l’occasion du coup d’envoi de la IAME Series Benelux à Mariembourg, ces 10 et 11 mars, 210 pilotes ont rentré leur engagement. Parmi eux, des Belges, bien sûr, mais aussi de nombreux Néerlandais et Français, des Britanniques, des Estoniens, des Finlandais, des Italiens, des Suisses, des Norvégiens… Au total, une douzaine de nationalités seront représentées dans les six catégories proposées, preuve que la première manche du championnat aura des allures d’épreuve européenne.


La journée de samedi sera consacrée aux séances d’essais libres, aux essais qualificatifs (à partir de 14h15) et aux premières manches qualificatives (dès 15h45). Celles-ci se poursuivront le dimanche matin avant de laisser place à 14h10 à la première des six Finales au programme. En tout, les spectateurs – pour qui l’accès est gratuit – pourront assister à 30 départs ! Qui en sortira vainqueur ? On fait le point sur les favoris… Sachant qu’une surprise n’est jamais à exclure !

X30 Senior : 85 pilotes pour 34 places en Finale !

Avec la suppression du X30 Super, c’est la classe X30 Senior (14-30 ans) qui hérite du statut de catégorie reine cette saison. Pas moins de 85 engagés – soit le maximum possible ! – sont attendus. Du jamais vu pour une catégorie IAME en Belgique ! Difficile donc de sortir le nom d’un favori, tant les débats s’annoncent disputés pour se hisser parmi les 34 finalistes. En X30 Super l’an dernier, William Godefroid et les Français Corentin Collignon et François-Xavier Venet (Champion X30 Senior en 2016) affronteront le tenant du titre en X30 Senior, le Français Franck Chappard. Ses compatriotes Xavier Dias et Christopher Chany ont aussi de beaux arguments à faire valoir, sans oublier la délégation néerlandaise emmenée par Thijmen Nabuurs, l’inusable Joey Van Splunteren et le revenant Henkie Waldschmidt. Côté belge, il n’est pas question de se laisser marcher sur les pieds ! Issus du X30 Junior, Rens Van Pelt, Elie Goldstein, Antoine Potty, Tuur Stalmans, Evan Becerra et Xavier Handsaeme (lauréat du Trophée Académie de la CIK-FIA) voudront démontrer l’étendue de leur talent. Forts d’une année d’apprentissage, Ries Viverette, Aurélien Dasseleer, Hugo Tessaro et Martin Hébette veulent confirmer tandis que David Jacobs, Champion de Belgique X30 Master 2016, viendra se mesurer à ces jeunes loups. Outre les retours à la compétition de Mattéo Raspatelli et de Mathieu Di Giacomo, il faudra également surveiller le multiple champion national Olivier Palmaers, qui délaissera le kart à boite de vitesses. Enfin, attention au Belgo-allemand Esteban Muth, ex-Champion de Belgique en Mini, qui a joué la victoire au dernier Championnat du Monde OK en franchissant la ligne au 2e rang, avant d’écoper d’une pénalité. Plus de 20 pilotes peuvent donc très raisonnablement viser le podium ! Et la liste est loin d’être exhaustive…


X30 Super Shifter : Bakker remet son titre en jeu

Dans la catégorie des « karts à boite » (accessible à partir de 15 ans), il y aura désormais plus de clarté : en 2018, finies les courses dans la course avec des classements distincts pour les X30 Super Shifter et les X30 Shifter. Seuls les moteurs X30 Super Shifter (175cc) formeront un beau peloton de plus de 25 pilotes. Le Néerlandais Roy Bakker, champion en 2017, en sera d’ailleurs la référence. Mais il devra se méfier des nouvelles recrues venues du X30 Shifter comme Thomas Vansteenberghe, Raphaël Baertsoen, Youri Haumont et surtout Corentin Grégoire, champion invaincu l’an passé. Parmi les autres grosses pointures, on note la présence du véloce Anversois Frédéric Op de Beeck, le retour aux épreuves X30 de Sam Claes et la première « en boite » du Néerlandais Rowan Grinwis.

X30 Master : Kietltyka face à Lecarpentier et Yoluc

Pour beaucoup de pilotes, le karting, c’est là que tout a commencé… Avec la classe X30 Master (plus de 30 ans ou plus de 80 kilos), les pilotes plus typés « amateurs » et venus tardivement à la discipline ont pu trouver une catégorie qui leur convient. Mais la X30 Master, c’est aussi l’occasion pour certains de retrouver les sensations de leurs débuts en karting à un niveau toujours très intéressant. Ainsi, en 2017, Fabien Kieltyka n’avait pas manqué son retour pour une saison complète en redevenant Champion de Belgique, plus de 15 ans après. En l’absence cette année de son grand rival David Jacobs, parti en X30 Senior, ce grand animateur du karting belge à la fin des années ’90 semble avoir la voie libre pour réitérer l’exploit. C’est d’autant plus vrai qu’il a idéalement débuté sa saison en remportant la semaine dernière le Trophée Jules Bianchi, première épreuve de la IAME Series France. Si Fabien devra tenir à l’œil le régulier Justin Bonnes, le Luxembourgeois Alain Bazard, les Français Jonathan Wemaux et David Chenillot ou le revenant Hubert Bauthier, c’est le Français Wilfried Lecarpentier qui attirera les regards. Lorsqu’il s’engage quelque part, le recordman de succès aux 24 Heures du Mans Karting (8 victoires) est toujours un sacré client ! On sera curieux aussi de voir les évolutions du pilote de GT turc Salih Yoluc, champion de l’European Le Mans Series et participant des 24 Heures du Mans auto sur une Aston Martin en 2017.

X30 Junior : chaud devant !

Les concurrents belges âgés entre 12 et 15 ans n’ont qu’à bien se tenir ce week-end ! Réputé pour être l’un des plus animés, le peloton du X30 Junior – fort d’une quarantaine de participants – aura une forte connotation internationale avec plus d’une moitié d’étrangers au départ. Avec un bagage d’une saison dans la catégorie, Valon Janssen (3e en 2017) et Sam Balota (5e) voudront faire parler leur expérience pour contenir les assauts des ex-Cadets Jarno Sutens, Noah Maton, Alessandro Tudisca et Darek Egyed, tous dans le top 5 à l’échelon inférieur l’an dernier. De son côté, la rapide féminine Sita Van Meert effectue le grand saut, en passant du Mini au X30 Junior. Face à eux, les étrangers ne comptent pas faire que le nombre ! Les Néerlandais tablent notamment sur la demoiselle Summer Webb et le vice-champion de Belgique Mini Bart Ploeg alors que les Français auront comme chef de file Enzo Lévêque, un habitué des courses du plat pays. En plus d’un Suisse (Mathieu Erb), d’un Estonien (Ken Oskar Algre) et d’un Finlandais (Miska Kaskinen), notons la forte délégation britannique avec Ben Fayers, Alfie Prince, Zach Ripley, Scott Sumpton et Christian Lilley, autant de pilotes qui traversent la Manche avec des ambitions. Là aussi, de belles passes d’armes sont à attendre !


X30 Cadet : la qualité à défaut de quantité

Avec une limite d’âge (10-13 ans) superposée en partie à celles des Mini (7-11 ans) et du X30 Junior (12-15 ans), la catégorie X30 Cadet souffre quelque peu au niveau du nombre d’inscrits. Mais si on ne recense qu’une quinzaine d’engagés, la qualité, elle, ne fait pas l’ombre d’un doute ! Parmi les protagonistes, beaucoup ont animé la classe Mini l’an dernier. C’est le cas de Victor Louis, Boris Laurencin et du Néerlandais Luuk Neessens, qui ont bien l’intention de montrer de quoi ils sont capables au volant d’un grand châssis. A l’inverse, Olivan Fayt et Youri Bonte font partie des « anciens » et n’ont qu’un objectif en ligne de mire : la victoire ! Ce sera aussi le cas du Franco-luxembourgeois Maxime Furon-Castelain, auteur de quelques belles performances en France l’an dernier. La surprise pourrait aussi venir d’outsiders comme Mathias Focan, Lucas Taelman, Théo Pirmez ou l’Italien Salvatore Gulizia. Les paris sont ouverts.

Mini : qui pour succéder à Abraham ?

Avec plus de trente inscrits, la classe Mini (7-11 ans) sera sans aucun doute passionnante à suivre ce week-end ! Titré en 2017 au terme d’une saison disputée, Kimmy Abraham remet son titre en jeu. Pour le jeune pilote de Ittre, le défi est de taille : une trentaine d’adversaires aux dents longues ont bien l’intention de lui dérober sa couronne ! Côté belge, on pense bien sûr à ceux qui ont déjà animé le championnat l’année dernière, comme Angelo Meli, Simon Lacroix, Amaury Meertens ou Jordi Drees… pour ne citer qu’eux. Le Néerlandais Nathan Ottink aura aussi de belles cartouches à jouer aux avant-postes. Enfin, il sera intéressant de suivre les performances du Tchèque Lukas Horcicka, de l’Anglais Sebastian Minns et du rapide Danois Louis Hoffbeck, en gardant à l’idée qu’un des très nombreux néophytes – dont Emilien Allart, fils du rallyman Benoit – pourrait aussi créer l’exploit. Affaire à suivre… Dès ce samedi à Mariembourg !

Source : Com