Immatriculations Belgique (dernière mise à jour 03.11.2020)

Le Service Public Fédéral Mobilité & Transports et FEBIAC (Fédération Belge de l’Automobile et du Cycle) communiquent chaque mois les résultats des immatriculations de véhicules neufs en Belgique. (Marc LACROIX)

 

Octobre 2020

Après un léger rebond en septembre, le marché des voitures neuves clôture le mois d’octobre sur un nouveau recul de ses résultats mensuels (-9,4%).

Avec 38.703 voitures neuves immatriculées, le résultat d’octobre 2020 est même inférieur à celui d’un mois d’octobre moyen sur les 10 dernières années ! (40.800 immatriculations).

Au cumul des 10 premiers mois, l’exercice 2020 accuse désormais un retrait de 22,7% face aux résultats cumulés de 2019. Notons que du côté des véhicules utilitaires légers, on enregistre en revanche une deuxième progression mensuelle consécutive de 2% (recul cumulé sur 10 mois à 13,5%).

 

Belle santé des premiums

Notons la toujours bonne santé du trio allemand Audi/Mercedes/BMW, qui pointent respectivement aux 2e, 5e et 6e positions absolues, un succès des premiums que confirment le 13e rang occupé par Volvo, qui en octobre figure dans le top 10 mensuel, de Porsche, qui compte parmi les rares à améliorer son score 2019 (+1,93% avec 2477 immatriculations contre 2430 douze mois plus tôt), ou encore de Ferrari, dont le chiffre est stable (117 ventes après 10 mois contre 116 sur la même période en 2019).

 

-93,64% pour Smart

A l’opposé, les plus grosses chutes sont à mettre à l’actif de Renault (-34.47%), Suzuki (-35.49%), Mazda (-35.64%), Honda (-40,54%), ou encore Opel (-40.87%). A souligner aussi les… -93.64% affichés par Smart, dont on rappellera que sa gamme est désormais exclusivement composée de modèles électriques, ceci expliquant cela…

A comparer de juin, qui marquait la mi-année, le top 10 est inchangé pour les 8 premières places ; derrière, Škoda grimpe au 9e rang, au détriment de Ford, qui perd une place et clôture désormais le top 10, et surtout Toyota, qui en sort.

 

Top 10 octobre 2020 (total de 38.703 soit -9,39% par rapport à 2019)

Cumul 10 mois 2020 (372.310 soit -22,75% par rapport à 2019)

Septembre 2020

Pour la première fois depuis janvier, le marché automobile belge affiche une progression mensuelle de ses immatriculations.

Avec 36.083 voitures neuves immatriculées, cette amélioration est de 1% par rapport au mois de septembre 2019. Ce résultat est par ailleurs tout à fait en ligne avec les immatriculations moyennes enregistrées en Belgique pour un mois de septembre au cours de ces dix dernières années (en moyenne 36.553 unités/mois).

Cette légère progression permet de réduire à 24% le recul cumulé au terme du troisième trimestre face aux résultats enregistrés l’an dernier durant cette même période.

Top 10 septembre 2020 (total de 36.083 soit +1,03% par rapport à 2019)

Cumul 9 mois 2020 (333.607 soit -24,05% par rapport à 2019)

 

Juillet 2020

Certes, les 44.532 voitures neuves immatriculées en Belgique au mois de juillet 2020 représentent un très léger recul par rapport au même mois l’an dernier (-1,3%), mais elles n’en confirment pas moins le retour à la normal du marché.

La FEBIAC considère à juste titre que l’entame du second semestre peut dès lors être qualifiée d’encourageante, d’autant qu’en juillet le secteur a essentiellement été porté par les clients particuliers.

Au cumul des 7 premiers mois, le marché de l’automobile neuve en Belgique affiche désormais une contraction de 26,6% avec 261.137 immatriculations recensées contre 355.598 l’an dernier durant cette même période Pour rappel, nous étions tombés à plus de 36% à fin avril…

On notera la bonne santé des marques Premium, avec le trio allemand Audi-BMW-Mercedes qui pointe dans le top 6, avec BMW au 2e rang absolu…

 

Top 10 juillet 2020 (total de 44.532 soit -1,28% par rapport à 2019)

 

Cumul 7 mois 2020 (261.137 soit -26,56% par rapport à 2019)

Juin 2020

En juin, le secteur automobile retrouve un peu de couleurs, bien qu’il faille déplorer un nouveau recul par rapport à la même période 2019, utilisé ici comme référence pour établir la comparaison, qui avait déjà constitué un mois particulièrement faible en la matière avec 50.044 immatriculations contre plus de 56.000 en 2018 et plus de 55.000 en 2017 et 2016.

C’est dès lors sur un retrait de 30,2% que le marché belge de l’automobile neuve referme son premier semestre. Un recul entièrement imputable à la crise du COVID-19 et que la seconde partie de l’année ne devrait que très partiellement permettre de compenser.

 

Top 10 juin 2020 (total de 49.141, soit -1,80% par rapport à 2019)

1. VW 5.962 +21,60%  
2. Renault 4.302 -25,36%
3. Peugeot 3.480 -4,66%
4. Mercedes 3.444 -4,01%
5. BMW 3.264 +8,98%
6. Audi 3.139 +4,29%
7. Ford 2.547 +35,19%
8. Dacia 2.423 +22,44%
9. Citroën 2.383 -13,69%
10. Volvo 1.966 +6,16%
….

 

Cumul 6 mois 2020 (total de 216.605, soit -30,24% par rapport à 2019)

1. VW 21.921 -28,25%  
2. BMW 17.445 -16,94%
3. Peugeot 15.818 -33,47%
4. Renault 15.138 -46,55%
5. Mercedes 14.513 -27,18%
6. Audi 12.597 -25,73%
7. Citroën 11.340 -26,70%
8. Opel 10.521 -45,57%
9. Ford 9.552 -33,98%
10. Toyota 9.430 -2,29%
….

 

Mai 2020

L’assouplissement des mesures de confinement destinées à lutter contre la propagation du COVID-19 a autorisé – moyennant le respect de mesures édictées dans un guide sectoriel – la reprise des livraisons de véhicules neufs en date du 4 mai pour les clients B2B, puis en date du 11 mai pour les clients particuliers.

Malgré cette reprise des livraisons, s’agissant principalement de véhicules commandés plus tôt cette année et déjà prêts en mars et en avril, seules 34.752 nouvelles voitures ont été immatriculées en mai 2019 (-32%).

Au cumul des 5 premiers mois, on recense en Belgique l’immatriculation de 167.464 voitures neuves, ce qui constitue un retrait de 92.980 unités (-35,7%) face à cette même période en 2019. Notons qu’au cumul des 5 premiers mois, l’ordre des marque figurant dans le top 10 est inchangé.

A ce jour, FEBIAC et ses membres estiment que pour l’exercice 2020 dans son intégralité, le marché des voitures neuves en Belgique devrait se refermer sur un retrait cumulé de 35%.

Si elle impacte considérablement le secteur automobile, la crise que nous traversons actuellement n’épargne pas non plus les autres segments du marché (véhicules utilitaires et autres).

Top 10 mai 2020 (-31,97% par rapport à 2019)

1. Peugeot 3.356 -14,04%  
2. VW 3.060 -40,26%
3. BMW 2.826 -19,23%
4. Renault 2.617 -40,62%
5. Mercedes 2.297 -34,91%
6. Audi 2.030 -41,21%
7. Citroën 1.939 -27,97%
8. Opel 1.605 -49,48%
9. Volvo 1.509 -19,22%
10. Toyota 1.446 +5,93%
….

 

Cumul 5 mois 2020 (-35,70% par rapport à 2019)

1. VW 15.959 -37,78%  
2. BMW 14.181 -21,25%
3. Peugeot 12.238 -38,69%
4. Mercedes 11.069 -32,26%
5. Renault 10.836 -51,97%
6. Audi 9.458 -32,20%
7. Citroën 8.957 -29,52%
8. Opel 8.590 -48,27%
9. Toyota 8.088 -1,02%
10. Skoda 7.013 -24,95%
….

 

Avril 2020

Depuis la mi-mars et les mesures prises pour lutter contre la propagation du COVID-19, les activités de vente dans le secteur automobile figurent pratiquement au point mort.

Il en va de même pour la livraison de véhicules déjà commandés et disponibles.

Ceci a forcément entraîné une baisse sans précédent des immatriculations, toutes catégories de véhicules confondues. Des reculs absolument considérables que les prochains mois ne permettront pas de résorber entièrement, quand bien même le mois de mai devrait être synonyme de relance pour un secteur automobile qui rapporte annuellement plus de 20 milliards d’euros de rentrées au budget de l’état.

Top 10 avril 2020 (-90,10% par rapport à 2019)

1. BMW 559 -85,82%
2. Toyota 470 -68,37%
3. VW 450 -91,42%
4. Opel 346 -87,45%
5. Renault 306 -94,31%
6. Peugeot 303 -92,15%
7. Audi 254 -92,33%
8. Skoda 235 -87,82%
9. Ford 210 -92,05%
10. Hyundai 208 -89,80%
….

 

Cumul 4 mois 2020 (-36,61% par rapport à 2019)

1. VW 12.899 -37,16%
2. BMW 11.355 -21,74%
3. Peugeot 8.982 -44,63%
4. Mercedes 8.772 -31,53%
5. Renault 8.219 -54,72%
6. Audi 7.428 -29,24%
7. Citroën 7.018 -29,94%
8. Opel 6.985 -47,99%
9. Toyota 6.642 -2,41%
10. Skoda 5.705 -22,81%
….

 

Février 2020

46.775 voitures neuves immatriculées, soit un recul de 6,3% par rapport à février 2019 ;

98.615 voitures neuves immatriculées au cumul des deux premiers mois 2020 (contre 100.993 en 2019 ; -2,36%) ;

A noter que ce recul n’est manifestement pas propre à notre pays et que les marques « Premiums » ne sont pas concernées… ;

Déjà en hausse en janvier, le segment des VUL (Véhicules Utilitaires Légers) continue de progresser en février : 7.048 immatriculations (+4,5%) et total cumulé en hausse de 3,3%.

 

Top 10 février 2020

1. VW

4.370

-11,68%

2. Renault

3.303

-23,84%

3. Peugeot

3.174

-20,95%

4. BMW

3.085

+4,58%

5. Mercedes

3.027

+7,00%

6. Citroën

2.919

+18,23%

7. Toyota

2.773

+53,04%

8. Opel

2.372

-30,28%

9. Audi

2.206

+22,97%

10. Hyundai

2.168

-3,34%

….

 

Cumul 2 mois 2020

1. VW

9.441

-5,47%

2. BMW

8.482

+24,79%

3. Peugeot

6.839

-15,94%

4. Mercedes

6.681

+4,37%

5. Renault

6.022

-22,52%

6. Opel

5.565

-20,31%

7. Audi

5.352

+24,64%

8. Citroën

5.206

+5,53%

9. Toyota

4.963

+34,35%

10. Ford

4.538

-12,46%

….