Jan Heylen fut l’une des vedettes du Petit Le Mans. Le pilote belge déchaîné remontant de la sixième à la troisième place du GTD peu après la mi-course en décrochant le tour le plus rapide de la catégorie. Mais une stratégie décalée et un dernier relais où Jan baissera la cadence en plein milieu de celui-ci le fera finalement rétrograder au cinquième rang final. Ferrari décroche le jackpot grâce au trio de la Scuderia Corsa WeatherTech Ferrari 488 GT3 Evo confiée aux mains expertes de Cooper MacNeil Jeff Westphal et Alessandro Balzan. Quant à notre second représentant engagé lui en LMGT il connaîtra une course loin d’être un long fleuve tranquille au volant de sa Porsche 912 RSR, marquée notamment par une collision avec la Corvette numéro 3. En passe de terminer sur le podium, Laurens Vanthoor sera victime d’un gros crash à sept minutes du terme, provoquant une dernière intervention de la safety car. Et c’est la voiture sœur de Fred Makowiecki, Nick Tandy et Matt Campbell qui offre à Porsche une première victoire. Le DPI aura été rythmé par un superbe duel entre la numéro 31 du Whelen Engineering Cadillac DPi-V.R et la numéro 7 Team Penske Acura ARX-05. Au paroxysme de leur duel un accrochage à 11 minutes du terme mettra un terme à leurs espoirs de victoire. Le Wayne Taylor Racing tirant les marrons du feu pour récolter un succès inespéré pour le trio composé de Scott Dixon, Renger Van der Zande et Ryan Briscoe.

Texte: Patrick Six