Essai Jaguar F-PACE SVR (28.01.2020)

Depuis quelques années, Jaguar a considérablement rajeuni son image. Un process encore amplifié quand il a, assez logiquement, décidé de se lancer sur le désormais incontournable marché des SUV, ceci avec succès ! Mais indépendamment de ces plantureuses berlines, Jaguar c’est aussi des sportives, voire des ultra-sportives très hautes performances. De là à conjuguer ce tempérament à l’architecture d’un SUV, il n’y avait qu’un pas, qui est franchi avec le F-PACE SVR (Special Vehicle Racing). (Marc Lacroix)

 

DESIGN

Le F-PACE SVR affiche clairement et sans détour ses prétentions athlétiques. Tous les ingrédients d’un véhicule sportifs sont ici réunis (imposant aileron arrière qui prolonge la ligne de toit fuyante, entrées d’air dans le bouclier élargies, bouches d’aération intégrées au capot, ouïes de refroidissement dans les passages de roue avant…) et sans faux artifices, puisque tout a une réelle fonction. Dans un sens plus général, le style du F-PACE fait l’unanimité, surtout en trois-quarts arrière, où l’on remarquera encore les quatre sorties d’échappement.

 

HABITACLE

Spacieux, sobre mais raffiné, l’habitacle est moins agressif que la robe mais il ne déçoit pas. Les sièges sport, magnifiques, offrent un excellent maintien. A l’arrière, le dessin de la banquette est plus traditionnel mais dégage un espace qui sera même apprécié des plus grandes tailles.

 

Instrumentations digitales, volant sport 3 branches et système d’info tactile, tous les ingrédients d’un véhicule moderne sont réunis. Et ce qui ne gâche rien, c’est qu’ergonomie et intuitif sont au rendez-vous.

 

TECHNIQUE

L’ensemble technique se compose d’un mélodieux V8 compresseur de 5 litres de cylindrée, dont la transmission automatique à 8 rapports signée ZF renvoie aux roues l’impressionnante cavalerie de 550 ch et les 680 Nm de couple, via un système de transmission intégrale qui répartit la puissance selon le les conditions de route.

 

A BORD

Chacun trouvera la position de conduite idéale. Le tableau de bord virtuel personnalisable fait tout son effet. Les passagers avant sont bien calés dans de jolis baquets, et dans un environnement élégant et raffiné, tous les passagers profitent d’un confort royal.

 

SUR LA ROUTE

Appuyons sur le bouton « start ». Sans délai, la sonorité métallique et rauque du moteur affiche son caractère. Une fois en mouvement, celui-ci sait rester discret. L’usage en douceur est tout à fait réalisable et le F-PACE SVR roule alors comme n’importe quel F-PACE.

 

Ne perdons pas de temps, haussons le rythme (tentant…). La boîte enchaine les rapports dans une efficacité redoutable, surtout en mode manuel. Très sportive ! Les montées en régimes sont rapides et, surtout en mode « ultra sportif », s’accompagnent d’une sonorité envoûtante, tout aussi enthousiasmante à la décélération. Le couple est impressionnant.

 

Châssis, suspensions adaptatives et freins font le travail en tout temps, même sollicités à l’extrême. Seules les freins laisseront « prendront un peu des degrés » quand on « attaque », mais ceci est une situation plus qu’extrême et totalement exceptionnelle… Indépendamment de cela, les grands disques pincés par des étriers à quatre pistons à l’avant assurent un freinage court et puissant.La transmission intégrale aura plutôt tendance à favoriser l’arrière pour une conduite virile mais jamais vicieuse. Vraiment un excellent châssis, qui offre un compromis confort/équilibre/fun sans reproche.

 

Poussé dans ses lointains retranchement, le 5 litres suralimenté ne manque jamais de ressource. Brutal et mélodieux, il permet le niveau de performance impressionnant en dépit d’un poids qui excède les 2 tonnes : 0-100km/h en 4″3 et 283 km/h en pointe.

 

BILAN

Avec ce F-PACE SVR, Jaguar fait passer un message très clair : ce n’est pas parce que l’on s’engage vers l’électrification que l’on ne peut satisfaire les passionnés d’engins « thermiques » performants ! Avec ses I-PACE et F-PACE SVR, la marque au félin à en tous cas de quoi satisfaire les deux clans et c’est très bien ainsi. A notre sens, ce SVR est un des SUV du genre les plus attrayants du marché. Démoniaque, totalement à contre-courant de la tendance actuelle, il n’est pas du genre raisonnable. Et c’est justement ça qui fait du bien… Reste le prix : 102.710€ hors options… Des plus compétitifs vis à vis de ce que propose la concurrence !

.


Présentation Jaguar F-PACE (03.12.2016 – mis à jour au 28.01.2020)

Préfiguré par le C-X17 Concept dévoilé en 2013 au salon de Francfort, où il fut présenté 2 ans plus tard, le Jaguar F-PACE a été commercialisé à l’été 2016. Un premier SUV pour la marque au félin, qui a d’emblée rencontré le succès et permis d’attirer de nouveaux clients, qui ont contribué à une croissance record des ventes de la maison de Coventry. (Marc Lacroix)

DESIGN

Le coup de crayon Jaguar est bien présent. Long capot, faciès imposant, courbes harmonieuses, ligne de toit plongeante, ailes gonflées et porte-à-faux courts contribuent à conférer au F-PACE un style dynamique et de caractère.

 

HABITACLE

Constat identique dans l’habitacle, lui aussi très typé Jaguar. La finition et le choix des matériaux sont à la hauteur du prestige de la marque.

 

Le coffre offre une modularité tout à fait en phase avec ce que proposent généralement les SUV.

 

TECHNIQUE

Issus de la famille « Ingenium » développée en interne, les moteurs sont connus, tant en essence, qu’en diesel. L’offre s’étend de 163 à 550 ch. Le système de traction intégrale (AWD) à couple adaptatif comprend le système de contrôle interne avancé IDD (Intelligent Driveline Dynamics). L’ASR (Adaptive Surface Response), développé à partir de la technologie primée Terrain Response du cousin Land Rover, rend le système AWD encore plus efficace en conditions difficiles.


Story Jaguar F-PACE (12.12.2018)

Avec son F-PACE, Jaguar s’est lancé à son tour sur le marché du SUV. Une démarche pour ainsi dire inéluctable dans un monde où ce type de véhicule est de plus prisé. Avant de connaître une carrière enviable, le nouveau venu de la marque anglaise a été élu « World Car of the Year 2017 » : une première pour Jaguar. (Marc Lacroix)

09/2013 : Présentation du C-X17 Concept, annonciateur du premier SUV de Jaguar et au style déjà fort proche de la version définitive (Francfort).

09/2015 : Présentation (Francfort)

 

Eté 2016 : Commercialisation.