Belle victoire de Laurent Cravillon en divisions 1-2-3

La saison 2020 des rallyes de la Fédération Wallonie-Bruxelles a débuté ce dimanche dans la région de Clavier. Dans des conditions difficiles, Jean-Frédéric Colignon s’y imposait en Division 4. Du côté des utilisateurs de pneus routiers, c’est Laurent Cravillon qui menait de la première à la dernière spéciale. Quant aux historiques, les classements Classic et S/R étaient remportés par Philippe Hellings et Frank Mesure.

En comptant les dix véhicules engagés en Démo, ils étaient une bonne centaine à prendre le départ des Boucles Clavieroises. Vent, pluie et boue ne facilitaient pas la tâche des concurrents qui ont retrouvé un parcours se dégradant au fil de la journée. Intouchable en début de course, Xavier Bouche préférait ensuite en rester là quand sa Mitsubishi Lancer Evo10 rencontrait des pertes de puissance. Si John Wartique (Porsche 997 GT3) parvenait ensuite à garder la tête jusqu’en fin de deuxième boucle, Jean-Frédéric Colignon (Mitsubishi Lancer Evo10) allait débuter la dernière boucle avec deux chronos qui allaient faire la différence. Même s’il signait les deux derniers meilleurs temps, le pilote de la 911 devait s’avouer vaincu pour 12 secondes. En pleine bagarre avec Wartique, David Graindorge (Evo6) aurait été en mesure de jouer la victoire avant que la mécanique s’en mêle. Quant à Xavier Baugnet (Ford Escort), ce sont des soucis moteur qui le forçaient à en rester là et permettaient à Christophe Depreay (Evo9) de grimper sur le podium. Auteur d’un joli début de course, Stéphane Delmelle (Skoda Fabia R2) se faisait finalement repasser par Thierry Gilain (Ford Fiesta R200) pour la victoire de classe 12. Quant à Olivier Beck (Renault Clio), il prenait la sixième place en D4 mais gagnait surtout sa classe 13 après le retrait de Baugnet.

Champion en titre en D1-2-3 (pneus routiers obligatoires), Stéphane Hubin (Opel Omega) avait l’honneur d’ouvrir la route avec son numéro 1 mais un cardan cassé dès la première spéciale le forçait à en rester là. Au rayon des malchanceux, on pointait également Thomas Delrez (Clio) qui cassait son moteur sans avoir terminé la moindre spéciale. Signant le premier meilleur temps, Laurent Cravillon (Clio) gardait la tête de l’épreuve jusqu’en fin de journée pour savourer une superbe victoire sur une épreuve qu’il affectionne tout particulièrement. Longtemps deuxième après avoir signé deux scratches, également en Clio, Eric Nandrin se faisait remonter en fin de parcours par Jeoffrey Wuidar. Très à l’aise dans les conditions difficiles, le pilote de l’Opel Corsa signait même trois meilleurs temps en l’espace de cinq spéciales. Au pied du podium, on retrouvait Emmanuel Balthasar (Peugeot 309) devant Bruno De Wilde (Honda Civic). Pour quatre secondes, ce dernier résistait à la Peugeot 306 de Yannick Verdin talonnée, elle-même, par les Citroën DS3-R3 et Saxo d’Emmanuel Graux, Thomas Wathelet et Renaud Otto.

Excellent deuxième après les deux premières spéciales, Grégory Vanherle rentrait ensuite dans la hiérarchie avec sa Peugeot 106 de classe 8 (moins de 1400cc). Il n’en terminait pas moins dans le top 10, juste devant Michael Pirnay qui n’aura pas démérité avec sa vaillante Citroën AX. Treizième du général, Julien Job (Peugeot 206) remportait la 2-6 tandis que Tymothée Jacquemin (VW Polo) faisait de même en classe 5 tout en rentrant dans le top 20 final. Enfin, c’est Jonathan Alexandre (Honda Civic) qui remportait la plus petite classe tout en terminant à une belle 21ème place au général.

Du côté des Prov’Historic’s, Lionel Junius (BMW E30) prenait la tête en PH/SR où les véhicules ne sont plus conformes à la fiche d’homologation de l’époque. Malheureusement, il se retirait et passait le relais au Néerlandophone Frank Mesure (Opel Manta A), également très à l’aise dans les conditions grasses des Boucles Clavieroises. Sur le podium, ce sont Jean-François Gilles (BMW 320i) et Patrick Driesen (Opel Ascona) qui suivaient. Au classement Classic, si Bernard Lecocq (BMW 323i) signait le premier meilleur temps, c’est ensuite Philippe Hellings (Escort) qui prenait la tête pour ne plus la lâcher. Quant à Etienne-Philippe Courtin (Escort), il parvenait également à devancer Lecocq sur le podium. Alain Collins (Citroën Visa Chrono) finissait dans le top 5 et premier en classe 16, au même titre d’ailleurs que Lecocq qui remportait également sa classe 19.

CLASSEMENTS GÉNÉRAUX

Division 4 :

1. J-F. Colignon-P. Winters (Mitsubishi Lacer Evo9-1er 4/14) en 1h05’34

2. J. Wartique-A. Lardinois (Porsche 997 GT3-4/14) +12’’

3. Chr. Depreay-A. Rolin (Mitsubishi Lancer Evo9-4/14) +3’36

4. Fr. Ferette-J. Deneumostier (Mitsubishi Lancer Evo9-4/14) +6’01

5. Th. et Chr. Gilain (Ford Fiesta-1er 4/12) +6’58

6. O. Beck-J-Fr. Louis (Renault Clio-1er 4/13) +9’01

7. St. Delmelle-D. Gaspard (Skoda Fabia R2-4/12) +10’30

8. M. Collette-G. La Rocca (Subaru Impreza-4/14) +11’51

9. J-M. Larivière-J-J. Nyssen (Peugeot 106-4/12) +17’56

(9 classés)

Divisions 1-2-3 :

1. La. et Lu. Cravillon (Renault Clio-1er 3/10) en 1h09’57

2. J. Wuidar-J-Chr. Lemmens (Opel Corsa-1er 3/9) +1’26

3. E. et A. Nandrin (Renault Clio RS-3/10) +1’47

4. E. Balthasar-V. Jadot (Peugeot 309-3/10) +2’20

5. Br. De Wilde-T. Tayenne (Honda Civic-3/9) +3’14

6. Y. Verdin-G. Petithan (Peugeot 306-3/10) +3’18

7. E. Graux-V. Helas (Citroën DS3 R3-3/10) +3’24

8. Th. Wathelet-G. Depaye (Citroën DS3 R3-3/10) +3’33

9. R. Otto-Th. Decroupette (Citroën Saxo-3/9) +3’41

10. Gr. Vanherle-L. Kindermans (Peugeot 106-1er 3/8) +5’05

11. M. Pirnay-G. Maitrejean (Citroën AX-3/8) +6’18

12. D. Schmetz-J-Fr. Blaise (Peugeot 106-3/9) +6’26

13. J. et Fr. Job (Peugeot 206-1er 2/6) +6’41

14. G. Horward-M. Prignon (Opel Astra-3/10) +6’54

15. K. Lepaily-Pr. Toffoli (Renault Clio RS-3/10) +7’00

19. T. Jacquemin-A. Pirotte (VW Polo-1er 2-5) +10’34

21. J. Alexandre-A. Collignon (Honda Civic-1er 2/4) +11’21

(32 classés)

Prov’Historic Classic:

1. Ph. Hellings-J. Frankenne (Ford Escort RS-1er PH/18) en 1h15’00

2. E-Ph. Courtin-J-M. Toussaint (Ford Escort-PH/18) +1’38

3. B. et S. Lecocq (BMW 323i-1er PH/19) +2’32

4. Mar. et Max. Laval (Opel Kadett GTE-PH/18) +7’11

5. A. Collins-Ch. Godelet (Citroën Visa Chrono-1er PH/16) +11’10

(6 classés)

Prov’Historic S/R :

1. Fr. Mesure-G. Derammelaere (Opel Manta A-1er PH/SR) en 1h12’35

2. J-Fr. Gilles-J. Frankenne (BMW 320i-PH/SR) +5’23

3. P. Driesen-M. Cornet (Opel Ascona-PH/SR) +6’17

4. Th. Reginster-J. Marchand (Opel Kadett-PH/SR) +9’00