Cela faisait un an que Joachim Wagemans n’avait plus disputé de rallye dans son propre pays. Mais il n’a nullement regretté sa participation au Renties Ypres Rally. Le jeune pilote de Kapellen s’est battu durant toute l’épreuve pour la victoire en catégorie R2, terminant finalement premier Belge dans la classe. La victoire finale en TER2 ne devrait pas pouvoir échapper au champion en titre.

Après le Shakedown, Joachim Wagemans se montrait confiant même s’il partageait pour la première fois l’habitacle avec Ward Hanssens. « C’est en effet la première fois que nous roulons ensemble et il faut toujours un petit temps d’adaptation. Mais cela se passe bien », confirmait Joachim mercredi soir alors qu’il visitait avec d’autres Juniors les tours du Beffroi d’Ypres.

Vendredi soir, Joachim Wagemans se hissait d’emblée parmi les plus rapides en R2. Avec sa Peugeot chaussée de pneus DMack, il terminait la première journée à seulement 8″5 du leader, James Williams. Mais samedi matin, il devait dans un premier temps laisser passer Gilles Pyck : « Je n’ai pas fait le bon choix de pneus et Gilles Pyck a pu nous passer. Nous nous sommes retrouvés à trois pour la victoire, James Williams, Gilles Pyck et moi. Mais dans Watou, j’ai commis une erreur. La voiture a sous-viré et j’ai tiré le frein à main pour tourner. Malheureusement, il y avait beaucoup de poussière sur la route et je me suis retrouvé en travers de la route avec de profonds fossés devant et derrière… En reculant, je suis tombé au trou. Un spectateur est venu nous aider, mais il a fallu une minute pour sortir de ce mauvais pas. Dommage. »

Joachim et Ward attaquaient pour remonter au classement. Et finalement, le duo terminait à la deuxième place en R2 après le retrait de Gilles Pyck. Joachim battait largement Grégoire Munster, le leader du Junior BRC.

« Le week-end s’est très bien déroulé et les pneus ont été très efficaces. Je pense que tout le monde en Belgique a désormais pu voir que nous pouvions signer d’excellents chronos. Je comprends parfaitement que le public belge ne peut pas toujours évaluer la valeur du TER. Mais je peux vous assurer que nous attaquons très fort puisque nous devons à chaque fois affronter des spécialistes locaux qui ont l’avantage du terrain. Cette fois, j’ai pu montrer à Ypres ma pointe de vitesse », explique Joachim Wagemans, quasiment assuré désormais de remporter un deuxième titre consécutif en TER2. Grigor Grigorov n’était pas au départ. Au classement du TER, Joachim a terminé au troisième rang derrière Sébastien Bedoret et Filip Pyck. Au classement de la série, il s’est même hissé à la deuxième place derrière Giandomenico Basso.

La prochaine épreuve de Joachim Wagemans sera son épreuve « à domicile », le GTC Rally le 14 juillet. Même si ce rallye se déroule aux Pays-Bas, une spéciale passe par Kalmthout, en Belgique, où le team JWRacing est basé.