Porsche Mobil 1 Supercup 2016 – Hungaroring

WARTIQUE-JOHN-03

Souvenez-vous, c’était il y a plus de trois ans… déjà ! Fort d’un bagage limité à quelques courses dans des coupes de marque, le Liégeois John Wartique défrayait la chronique en se lançant dans le grand bain de la série… GP3, en lever de rideau des Grands Prix de Formule 1 ! Une aventure exceptionnelle, synonyme de maximum d’expérience accumulée en un minimum de temps, dans un contexte incroyablement relevé. Puis un jour, comme souvent en pareil cas, l’argent est venu à manquer, et le pilote a décidé de remettre à plus tard ses ambitions internationales…

Depuis cette saison en GP3 Series, Wartique avait quelque peu disparu de la circulation, si l’on excepte une participation aux Legend Boucles… « J’ai donné la priorité à mes activités professionnelles, et depuis deux ans et demi déjà, je vis à Dubaï et je suis devenu moniteur de pilotage sur le Yas Marina Circuit à Abu Dhabi, » explique John. « J’ai ainsi eu l’occasion de prendre part à différentes opérations promotionnelles et de marketing pour Porsche Moyen Orient, et de fil en aiguille, la possibilité de renfiler casque et combinaison dans un très bon contexte international s’est présentée… »

WARTIQUE-JOHN-02

Fidèle à ses habitudes, le pilote, qui a conservé des accointances familiales du côté de Thimister-Clermont, nous revient dans une discipline qu’il convient de qualifier d’improbable, tant elle fait la part belle à l’expérience : la Porsche Mobil 1 Supercup disputée en lever de rideau de la F1 ! « J’ai toujours été un adepte des coupes de marque, et bien celle-ci, c’est la plus relevée au monde, » sourit John Wartique. « Je pense avoir passé l’âge de la monoplace, mais l’envie était là de reprendre mon ascension internationale là où je l’avais laissée, dans un contexte de très haut niveau. Même si je sais que je ne me facilite pas la tâche pour ce retour aux affaires, la Porsche Mobil 1 Supercup m’a paru être le challenge à relever… »

Pour l’heure, il est question d’une participation à la cinquième manche de la compétition 2016, programmée ce prochain week-end sur le circuit du Hungaroring, près de Budapest, en Hongrie… « Le seul que j’avais zappé à l’époque de la GP3, »poursuit John. « Il va donc me falloir tout découvrir d’un coup, mais en intégrant l’équipe allemande MRS GT-Cup, qui fait tout de même rouler l’Allemand Christian Engelhart, un des leaders de la Porsche Mobil 1 Supercup, et qui compte parmi les trois meilleures équipes avec Lechner Racing et Martinet by Almeras, je sais que je mets un maximum d’atouts dans mon jeu. »

WARTIQUE-JOHN-01

Ce qui n’empêche pas John Wartique d’aborder ce rendez-vous du grand retour international, sur une piste hongroise que l’on sait très technique, avec la plus grande modestie… « Inutile de me demander un pronostic en vue de ce week-end, je n’en ferai pas, dans la mesure où je ne veux pas me mettre une quelconque pression. Dès l’instant où il me faudra tout découvrir, de la voiture à la piste, face à des pilotes qui viennent d’enchaîner cinq ou six week-ends en Supercup et en Carrera Cup allemande, il faudrait être sot pour se fixer des objectifs. Le but est de voir où j’en suis, où je peux me situer, quelle est la marge de progression, histoire de pouvoir aborder l’avenir de la meilleure des façons… »

Cap donc sur le Hungaroring ce prochain week-end, avec une seule séance libre le vendredi 22 juillet à 16h45, une courte et intense qualification samedi 23 juillet à 12h25, et une course unique dimanche 24 juillet à 11h45. Action ! Et welcome back, John…