Il est décidément le pilote de tous les défis ! Après avoir débarqué en GP3 Series les week-ends de Grands Prix F1 avec une expérience plus que limitée, après avoir défié les experts de la Porsche Mobil 1 Supercup, après avoir dompté une Porsche 911 GT3 sur les spéciales de rallyes prestigieux, John Wartique s’apprête à vivre une nouvelle expérience particulièrement intense : prendre part à la course du Ferrari Challenge disputée quelques heures avant le départ des 24 Heures du Mans le samedi 15 juin !

« Je ne suis bien sûr pas arrivé là par hasard, explique John. A la base, il y a la société D2P créée par Stéphane Corremans afin de proposer une offre plus soignée lors de Track-Days. L’idée première était et reste un concept de location all-in et d’école de pilotage. D2P a rapidement suscité la curiosité. D’où un développement rapide, passé par la création en janvier de cette année de D2P Challenge Club, avec la volonté de faire profiter aux propriétaires de Ferrari Challenge et GT3 d’un service haut de gamme tout inclus, avec maintenance, coaching – des instructeurs tels que Gino Bux et Julien Schroyen -, lounge, conciergerie, etc. Pour attirer l’attention des amoureux de Ferrari et permettre à certains d’effectuer leurs débuts en compétition, quoi de mieux qu’une implication en course, notamment dans le cadre du très réputé Ferrari Challenge ! Dont la prochaine manche est programmée en lever de rideau des 24 Heures du Mans. Rien que ça… »

D’autant que D2P profite d’un partenariat technique avec Rosso Corsa, team qui joue la victoire en Ferrari Challenge ! « Comme le dit Stéphane Corremans, la grenouille ne doit pas se faire aussi grosse que le bœuf, poursuit Wartique. Rosso Corsa maîtrise l’aspect technique de telles compétitions, ce dont je vais pouvoir profiter lors de ce meeting exceptionnel sur le Circuit des 24 Heures, long de 13,6 kilomètres ! »

Comme il en a l’habitude, John Wartique n’a pas choisi la voie de la facilité ! Il va débarquer au beau milieu d’un championnat qu’il ne connaît pas, dont le niveau ne cesse de progresser au fil des saisons, qui plus est sur une piste que le Liégeois a juste découverte lors de baptêmes pour Porsche. Pas simple… « D’autant que la Ferrari 488 Challenge, qui développe tout de même 680 chevaux, atteindra dans les Hunaudières les 320 km/h en pointe, sourit John. Moins chargée aérodynamiquement que les Ferrari de la catégorie GTE, elle n’est en outre pas bridée. Et puis, cette course de prestige a attiré du beau monde, puisqu’il y aura… une soixantaine de Ferrari sur la grille ! Avec des pilotes venant d’Europe, bien sûr, mais aussi des Etats-Unis et d’Asie, dont je ne connais pas le niveau. Impossible dès lors de se fixer un objectif précis… si ce n’est celui de pointer dans le premier wagon ! Je vais déjà pleinement profiter de la chance qui m’est offerte de relever un tel défi, avec une telle voiture et sur un tel circuit ! J’aimerais d’ailleurs remercier Stéphane Corremans pour cette opportunité. Ces derniers mois, j’ai laissé pas mal de choses de côté pour me consacrer à la gestion quotidienne de D2P, et je constate qu’il me le rend bien… »

Cap donc sur la Sarthe pour John Wartique, avec deux séances d’essais libres qui auront lieu le jeudi 13 juin entre 10h00 et 10h45, puis 11h25 et 12h10. Toute erreur est interdite, puisque peu après, entre 15h00 et 16h00, c’est la qualification qui déterminera l’ordre de la grille de départ. La course, unique, longue de 45 minutes, aura lieu le samedi des 24 Heures du Mans, entre 10h15 et 11h00, devant des tribunes comme forcément très bien remplies. Y a plus qu’à…

Source: Com