Le moins que l’on puisse dire est que la troisième manche du Pirelli Junior BRC a été disputée ! A l’occasion de la 46eédition du TAC Rally, les Juniors les plus rapides étaient clairement Gilles Pyck et Grégoire Munster, mais c’est à Joachim Wagemans que la victoire est revenue au terme d’une course exempte d’erreur.

Après la première boucle, la place de leader de Gilles Pyck était une agréable surprise. Pour Gilles également : « Nous débutons notre saison ici car notre Peugeot n’était pas prête avant. J’espérais rester dans le sillage de Grégoire Munster. Mais apparemment, nous sommes même devant… »

Troisième en RC4 derrière Pyck et Timo Van der Marel, Grégoire Munster ne s’inquiétait pas : « Je sais où se situe la différence. Nous n’avons pas beaucoup reconnu. Je pense que Gilles connaît bien mieux que nous ces spéciales. »

Avec deux meilleurs temps, Grégoire Munster reprenait les commandes. Mais dans l’ES 7, le champion en titre se faisait surprendre. A haute vitesse, l’Opel sortait de la route, effectuant plusieurs tonneaux, heurtant violemment un pylône électrique par l’arrière. Grégoire Munster et son copilote Louis Louka étaient évacués vers l’hôpital, où l’on décelait pour chacun une commotion cérébrale.

Après le retrait de Munster, Gilles Pyck augmentait constamment son avance, signant au passage quatre meilleurs temps en RC4. Avec plus d’une minute d’avance, Pyck pouvait disputer les deux dernières spéciales en roues libres. Mais il se faisait lui aussi surprendre : « La spéciale de Schuiferskapelle était très délicate. J’ai mal estimé un freinage. Les roues ont bloqué et nous sommes sortis de la route. Nous sommes restés bloqués une dizaine de minutes. Je n’étais plus vraiment à l’attaque. Cette victoire, je n’aurais jamais dû la perdre. »

Joachim Wagemans ne laissait pas passer cette occasion. Le pilote de Kapellen imposait sa Peugeot 208 R2 : « Je dois avouer que je n’étais pas le plus rapide aujourd’hui. Cette 208 R2, l’ex-Vermeire, manque de performance par rapport à ma 208 R2. J’ai roulé aussi vite que je le pouvais, mais les temps ne suivaient pas. Mais finalement, nous remportons malgré tout la victoire. Avec de la chance. »

Glenn Snaet, cette fois secondé par son oncle Eddy, terminait deuxième malgré une frayeur. En coupant trop fort, il sectionnait un piquet. Cette erreur ne lui coûtait finalement guère de temps. « C’était incroyablement glissant ! Eddy m’avait prévenu, mais on n’y croit que quand on se retrouve soi-même sur ces spéciales. »

Tobias Brüls terminait une fois encore sur le podium, cette fois à la troisième place. Il devançait à l’arrivée Valentin Vertommen, venu prendre de l’expérience. Thibaud Mazuin perdait quant à lui plusieurs minutes quand sa Peugeot 208 R2 s’immobilisait en liaison.

Avec son Opel Adam Cup, Charles Munster, le jeune frère de Grégoire, terminait à la 7eplace pour son premier rallye au volant.

Classement (3/9) : 1. G. Munster 43 points; 2. G. Snaet 15; 3. Th. Mazuin & T. Brüls; 5. J. Wagemans 10; 6. A. Molle 8; 7. G. Pyck 7; 8. V. Vertommen 5; 9. Charles Munster 2…

Source : Com