Essai e-Niro (07.11.2019)

Chez Kia, la Niro présente cette particularité de n’être disponible qu’en variantes électriques. Après versions hybride et l’hybride rechargeable (PHEV), voici la totalement électrique. Nous l’avons découverte pour vous avec beaucoup d’intérêt. (Marc Lacroix)

DESIGN

S’il faut bien regarder pour distinguer le Niro « classique » de sa variante PHEV (plug-in/rechargeable), le e-Niro se distingue beaucoup plus clairement, avec surtout, et en plus d’un un bouclier avant légèrement revu, d’une signature lumineuse diurne distincte ou de liserés bleus, une calandre pleine.

 

HABITACLE

L’intérieur est identique aux petits frères, excepté pour la console centrale, totalement différente, et qui intègre notamment une nouvelle commande circulaire de boîte de vitesses automatique (au lieu d’un levier traditionnel), ou encore de nouvelles commandes de conduite et de confort.

Comme beaucoup d’autres marques, Kia recourt à des plastiques brillants certes magnifiques mais qui ne pardonnent pas la moindre trace de doigts ; voilà qui ne conviendra pas aux maniaques… Comme à son habitude, Kia prévoit un bel équipement en série.

 

Le déplacement des batteries du coffre dans le plancher permet à celui-ci de gagner en capacité de charge (451 litres et jusqu’à 1405 litres, sièges arrière, fractionnables 60/40, rabattus). L’habitabilité est également généreuse.

SUR LA ROUTE

Des deux versions proposées, en batterie de 39,2 kWh/136 ch/autonomie WLTP 289 km et batterie 64 kWk/204 ch/455 km, c’est de la seconde dont nous avons pu disposer. A bord, on trouve facilement sa place et l’on se sent d’emblée à l’aise. Le conducteur bénéficie d’une belle ergonomie et l’ensemble des passagers d’un vaste espace de vie.

Le premier constat à l’usage est que la conduite de l’e-Niro ne présente guère de différence par rapport à un véhicule normal ; vous n’aurez donc aucun mal à vous habituer… Mieux encore, rapidement, on se rend compte qu’il n’y a pas grand-chose de négatif à relever. La qualité de l’insonorisation filtre par exemple assez bien les bruits de roulement. La commande circulaire de boîte de vitesses est simple et efficace. Comme pour toutes les voitures électriques, les pressions sur l’accélérateur se traduisent sans délai par une poussée vigoureuse et franche ; presque « sportif » ! Etonnant en tous cas. Ceci aura forcément un impact sur l’autonomie. Pour éviter cela, on préfèrera favoriser les modes les plus Eco.

 

Les batteries logées dans le sol, en plus d’un centre de gravité intéressant, concourent à une tenue de cap et un excellent comportement. Le système de récupération d’énergie au freinage propose différentes procédures pour une recharge plus ou moins rapide. Indépendamment de l’autogestion, la variation de la force peut se contrôler via les palettes au volant : récupération moins forte avec celle de droite, plus forte à gauche (idéal en ville). La prise de recharge est facilement accessible dans la calandre. Mais sachant que recharger sur une prise domestique est très long (environ 150 km sur une – bonne – nuit), il sera préférable de favoriser des prises à charge rapide.

Tarif e-Niro ICI

BILAN

Confortable, silencieux et réactif, le e-Niro incite à une conduite coulée mais attention il s’agit d’adapter vos habitudes et de beaucoup plus anticiper. Si l’argument de l’autonomie de 450 km a du poids (entre 300 et 350 km réels), il faudra payer le prix fort : dès 43.190€ dans cette version « autonomie longue » (dès 39.290€ pour la 39.2 kWh). Pour le reste, le e-Niro n’est que le début d’une stratégie mise en place par Kia pour développer sa croissance en Europe, laquelle passera par l’électrification de sa gamme et le lancement d’une quinzaine de modèles du genre prévus d’ici 2025 (hybride, Plug-in et 100%).


Kia Niro : Story (04.11.2019)

Commercialisé depuis l’automne 2016, le Niro de Kia présente la particularité de n’être disponible qu’en versions électriques. (Marc Lacroix)

 

09/2013 : Niro Concept « KED-10 » (Francfort) ; crossover urbain ; portes élytre ;

 

02/2016 : Présentation en Première Mondiale du Niro Hybride (Chicago) ; 03/2016 : Présentation en Première Européenne du Niro Hybride (Genève) ;

 

06/2016 : Commercialisation Niro Hybride ;

 

2017 : Présentation du Niro Hybrid Plug-in (rechargeable) ;

 

2018 : Présentation du Niro 100% électrique ;

 

2019 : Facelift (hybride et plug-in).