Les perspectives étaient intéressantes, voire alléchantes, mais la crise sanitaire a tout réduit à néant. A la manière des autres promoteurs et organisateurs, ceux de la 2CV Racing Cup et de la C1 Racing Cup avaient tout mis en œuvre pour que le confinement du printemps laisse la place à une seconde partie de saison riche de quatre meetings sur les circuits de Zandvoort, Francorchamps, Zolder et Mettet Avec une épreuve commune de 14 heures remplaçant les habituelles 24H2CV/C1, et un double tour d’horloge exclusivement réservé aux C1 sur le Circuit Jules Tacheny de Mettet. Si l’événement programmé sur le circuit hollandais, remis aux normes de la Formule 1, a pu avoir lieu dans le respect des règles sanitaires du moment, la suite a gagné en complexité, pour aboutir à l’annulation des trois ultimes rendez-vous…

« C’est tout d’abord la fermeture du Circuit de Spa-Francorchamps qui a sonné le glas des 14 heures, alors que nous avions fait le plein d’engagés, commente Robert Van Gysegem, responsable du 2CV Racing Teams. Cette semaine, c’était au tour du Circuit de Zolder de nous annoncer que le meeting programmé à la fin novembre ne pourrait se ternir, les autorités ayant également demandé à l’anneau limbourgeois de fermer ses portes. Cerise sur le gâteau, le Gouverneur de la province de Namur a refusé de donner son feu vert pour la finale de Mettet, qui devait notamment comprendre une course de 24 heures pour les C1 Racing Cup, partant du principe où les concurrents prenant part à nos compétitions ne sont pas des professionnels. Tout a été fait et mis en œuvre durant les dernières semaines pour tenter d’inverser la tendance, mais à l’impossible, nul n’est tenu ! Les règles sanitaires sont logiquement prioritaires, et nous comprenons ces décisions, aussi frustrantes soient-elles. Contrairement à ce qu’on a pu lire ça et là, nous n’avons jamais ignoré la gravité de la situation sanitaire. L’objectif était de tout mettre en œuvre pour que ces épreuves puissent se tenir dans le plus grand respect des dernières règles en date, en cherchant des solutions respectueuses du plus grand nombre, et notamment du corps médical. Nous ne pouvons dès lors que nous plier aux injonctions et décréter que la saison sportive 2020 est bel et bien terminée… »

Une saison qui n’aboutira à aucune remise de prix, dès l’instant où seul le meeting de Zandvoort a pu se tenir dans les règles de l’art… « Avant tout, j’aimerais rendre hommage et remercier nos concurrents, qui ont fait preuve de compréhension face à la situation, enchaine Léonard Licops, responsable de la C1 Racing Cup. La frustration est énorme, bien évidemment, mais il nous faut désormais regarder vers demain et espérer que cette année 2020 reste une exception. Il serait sans doute un peu stupide de décerner des titres de champions alors qu’une seule course a été disputée. L’engouement pour les épreuves de Francorchamps, Zolder et Mettet était important, mais il nous faut faire preuve de raison… »

Cap donc sur 2021, avec un calendrier qui a déjà été dessiné… « Nous attendrons néanmoins – et logiquement – l’aval du RACB à l’issue de la réunion du GT Calendrier avant d’officialiser quoi que ce soit, reprend Robert Van Gysegem. Ce qui ne nous a pas empêchés de veiller à ce que certaines dates soient définitivement acquises, et qu’elles ne fassent plus l’objet de changements intempestifs à l’avenir. Un peu de patience donc. En espérant que cette crise du coronavirus ne mette plus à mal les plans échafaudés afin de permettre aux passionnés de la 2CV et de la C1 de prendre un maximum de plaisir. En dépit des circonstances et des restrictions, l’équipe de la 2CV Racing Cup et de la C1 Racing Cup vous souhaite une fin d’année la plus agréable possible. Prenez soin de vous, et rendez-vous très vite pour pratiquer notre sport favori… »

Source: Com