Porsche souffle les 25 bougies de sa famille de roadster avec un modèle anniversaire spécial : le Boxster 25 Years. Cette édition limitée à 1 250 unités dans le monde est basée sur le modèle GTS 4.0, qui est propulsé par un six cylindres de type boxer de 4,0 litres développant 294 kW (400 ch). Elle fait la part belle à toute une série de caractéristiques esthétiques du concept baptisé Boxster, qui marqua le début de l’histoire à succès de la deux-places décapotable lors du Detroit Motor Show en 1993. La version de série fut lancée en 1996, conservant à quelques détails près l’apparence visuelle de l’étude, et en est aujourd’hui à sa quatrième génération, après plus de 357 000 unités produites.

L’une des caractéristiques les plus remarquables de ce modèle particulier est la réinterprétation de la teinte Neodyme : ce brun chatoyant aux reflets cuivrés créait un fascinant contraste avec la couleur basique GT Silver Metallic qui habillait le joyau avant-gardiste de 1993. Ce coloris pare la jupe avant, les prises d’air latérales dotées d’une fine baguette transversale unique, ainsi que les monogrammes et les jantes en alliage léger bitons de 20 pouces. Porsche propose le Boxster 25 Years en GT Silver Metallic, mais aussi en Jet Black Metallic et en Carrara White Metallic. Le bouchon du réservoir à carburant réserve une autre surprise grandiose puisqu’il est orné du monogramme Porsche de la gamme Exclusive Design. Il brille dans un look alu, tout comme les sorties du système d’échappement sport à finition haute brillance. L’encadrement du pare-brise adopte quant à lui un noir contrastant.

Pour rester fidèle à l’original historique, le modèle spécial combine un intérieur en cuir bordeaux à une capote en tissu rouge. La capote arbore le monogramme Boxster 25 en relief. Tous deux sont également disponibles en noir. La vaste dotation de série de ce nouveau modèle comprend, entre autres, le pack Aluminium, des sièges sport à 14 voies de réglage électrique, des seuils de porte griffés « Boxster 25 » et le volant sport GT multifonction chauffant et gainé de cuir.

La motorisation de cette édition anniversaire plonge dans une ineffable extase : le six cylindres à plat de 4,0 litres de la 718 Boxster GTS 4.0 s’invite également comme variante haute performance dans la 718 Spyder des puristes. Avec sa réponse spontanée, son déploiement de puissance exceptionnel et sa sonorité vibrante, ce moteur atmosphérique haute performance de 294 kW (400 ch) garantit une expérience de conduite particulièrement riche en émotions. Porsche équipe le Boxster 25 Years d’une boîte manuelle à six vitesses ou d’une boîte Porsche à double embrayage et sept rapports (PDK). L’édition spéciale pointe à 293 km/h et, associée à la boîte PDK et au pack Sport Chrono de série, elle passe de 0 à 100 km/h en quatre secondes. L’équipement de série comprend aussi le châssis sport Porsche Active Suspension Management (PASM), qui est abaissé de 10 millimètres, et le Porsche Torque Vectoring (PTV) avec différentiel mécanique à glissement limité. Ils associent un confort de conduite hors du commun à une agilité dynamique et sportive.

Le nouveau modèle Boxster 25 Years peut être commandé dès à présent et fera son entrée à la fin du mois de mars 2021 chez les concessionnaires. En Belgique, les prix démarrent à 97 924,09 euros, TVA et équipements spécifiques au pays compris.

Un quart de siècle de plaisir de conduire à l’état pur : la famille Boxster souffle ses 25 bougies

Le Boxster revêt une signification toute particulière pour Porsche. En effet, il a marqué une réorientation de la stratégie de modèles et a permis au constructeur de voitures sportives de sortir d’une situation financière compliquée au milieu des années 1990. Cette nouvelle stratégie se traduisit par le premier six cylindres à plat refroidi par eau, ainsi que par le concept astucieux du « carry-over » (la réutilisation d’un maximum de pièces existantes) qui fit ses débuts avec l’agile roadster à moteur central. Ce concept fut appliqué à la 911 type 996, qui fut lancée un an plus tard, et permit à Porsche de renouer avec une production rentable.

La deux-places au prix attrayant conquit immédiatement le cœur d’une nouvelle clientèle, plus jeune. Visuellement, elle reflétait des caractéristiques de l’histoire déjà glorieuse de la marque. L’apparence du concept car Boxster présenté à Détroit rappelait la légendaire 550 Spyder et une autre voiture de course, la 718 RS 60 Spyder. Il fut si bien accueilli en janvier 1993 que le conseil d’administration de Porsche intervint sans plus tarder dans l’élaboration du design du modèle de série, qui était en cours, et ordonna : « Construisez le concept car exactement comme cela. » Et comme l’histoire le révèlerait par la suite, ce fut une sage décision.

Au moment du lancement de la production en août 1996, le modèle de série présentait une forte ressemblance avec la star du Salon. Et, étant donné qu’il partageait sa face avant avec la 911 type 996, son ascendance ne laissait planer aucun doute : le Boxster était une véritable Porsche. En même temps, son moteur six cylindres à plat en position centrale, dont la cylindrée affichait au début 2,5 litres pour une puissance de 159 kW (204 ch), fut conçu pour satisfaire aux normes d’émission plus strictes et doté à cette fin du refroidissement par eau, de la technologie à quatre soupapes et du calage variable de la soupape d’admission.

Une augmentation de la puissance et d’autres améliorations suivirent peu de temps après. En 1999, la première génération du Boxster (type 986) hébergeait un moteur de 2,7 litres, d’abord de 162 kW (220 ch), puis de 168 kW (228 ch). Le nouveau Boxster S était propulsé par un six cylindres de 3,2 litres développant 158 kW (252 ch), qui passa rapidement à 191 kW (260 ch). La génération 987 suivit en 2004 avec un design affiné, des roues de 17 pouces et un nouvel aménagement intérieur. Elle fut aussi équipée, en option, du PASM avec réglage variable des amortisseurs, des freins en céramique PCCB (Porsche Ceramic Composite Brake) et du pack Sport Chrono. Pour des cylindrées identiques, les moteurs délivraient alors respectivement 176 kW (240 ch) et 206 kW (280 ch). À la fin de leur production, ils avaient atteint des puissances de 188 kW (255 ch) pour une cylindrée de 2,9 litres et de 228 kW (310 ch) pour une cylindrée de 3,4 litres. La boîte PDK remplaça également la transmission automatique Tiptronic S qui était jusqu’alors proposée.

En 2012, Porsche présenta la génération 981 du Boxster, une version profondément restylée et visuellement plus affûtée. Grâce à une carrosserie légère totalement inédite et à une refonte complète du châssis, le nouveau venu était plus tonique, plus musclé, plus impressionnant et plus rapide que jamais. Le toit en tissu complètement électrique ne présentait pas de couvercle de logement de capote, les porte-à-faux des essieux étaient raccourcis et le pare-brise était placé plus en avant. Les moteurs de type boxer plus économiques étaient dotés de l’injection directe d’essence et furent d’abord proposés en six cylindres de 2,7 litres et 195 kW (265 ch), ainsi qu’en version 3,4 litres de 232 kW (315 ch). Avril 2014 vit l’introduction du Boxster GTS de 243 kW (330 ch). Le Boxster Spyder fut indubitablement la cerise sur le gâteau, animé par un moteur de 3,8 litres qui fit véritablement sensation avec ses 276 kW (375 ch).

L’actuelle génération, la Porsche 718 Boxster type 982, donna une nouvelle orientation en janvier 2016, puisqu’elle marqua l’arrivée des moteurs turbo à quatre cylindres et d’un design repensé. Le moteur de 2,0 litres délivre 220 kW (300 ch), tandis que le moteur de type boxer de 2,5 litres développe 257 kW (350 ch) grâce à un turbocompresseur à turbine à géométrie variable. Le Boxster GTS fut lancé peu de temps après, déployant une puissance de 269 kW (365 ch). Au milieu de l’année 2019, la nouvelle édition du Boxster Spyder se hissait au sommet de la gamme. Elle partage un moteur de 4,0 litres et 309 kW (420 ch) avec le fleuron des sportives à carrosserie fermée, la 718 Cayman GT4. Depuis 2020, ce moteur central à six cylindres propulse également la 718 Boxster GTS 4.0 de 294 kW (400 ch).

Boxster 25: Fuel consumption combined 10.8 – 9.6 l/100 km;

CO2 emissions combined 246 – 219 g/km

 

 

Source: Com