Cela n’a échappé à personne. L’actualité du rallye en Belgique n’est pas toute rose. Si Ypres s’apprête à accueillir le WRC, trois manches du Belgian Rally Championship, l’Omloop Van Vlaanderen, l’East Belgian Rally et le Rallye du Condroz pour ne pas les citer, devraient annoncer l’annulation de leur édition 2020 au cours des prochaines heures.

Copilote de Grégoire Munster avec qui il vient de terminer 3ème en Junior à Liepaja, Louis Louka, pourtant peu habitué à s’épancher sur les réseaux sociaux, s’est fendu d’une tirade sur son compte Facebook. Une tartine qui retentit comme un S.O.S qui a trouvé écho chez de nombreux autres pilotes, copilotes, patrons d’équipe et fans. De notre côté, chez SPEED Magazine, nous ne pouvons que saluer les propos courageux de Louis. Nous vous livrons le contenu de sa lettre in extenso :

« Aujourd’hui, c’est une bonne journée : on vient d’officialiser que mon petit pays, la Belgique, allait accueillir une manche du championnat du monde des Rallyes. Un rêve pour tout Belge passionné de sport automobile, dont je fais partie bien sûr.

Pourtant, je suis inquiet. Car pendant ce temps là, la rumeur court que sur les 5 manches belges restant au calendrier, 3 seraient plus que probablement annulées. Tout cela en dépit du bon sens, parce que la Belgique reste le seul pays à s’auto-paralyser et tuer son économie en interdisant un retour à la vie « normale » contrairement à la grande majorité des pays d’Europe. 

J’ai la chance de voyager pour faire du rallye, et partout où je suis allé, les gens vivent de nouveau presque normalement, sans ce climat anxiogène qu’on nous impose en Belgique. J’ai fait 2 rallyes italiens et un rallye letton qui accueillaient du public, certes avec certaines restrictions mais dans un format viable pour un organisateur. Avec des mesures qui ne sont pas du tout impossibles à mettre en place. Les courses cyclistes reprennent, le Tour de France aura même lieu à l’automne.

Pendant ce temps là, chez nous, on peut aller s’enfermer dans un cinéma, mais on ne peut pas aller en plein air dans un champ suivre un rallye automobile, même avec un masque ou une distanciation sociale. Je ne parle même pas du secteur de la culture et de l’événementiel en général qui est tout simplement en train de couler avec des conséquences indicibles qui vont suivre dans les mois à venir. Ma grand-mère en maison de retraite ne peut plus sortir même pour aller dans sa famille. Et pourquoi ça ? Je ne sais même pas. Plusieurs amis médecins travaillant en hôpital ou même en soins intensifs ne voient presque plus de cas Covid depuis des semaines!

Alors jusqu’à quand va-t-on nous asphyxier et tuer les gens qui travaillent dans le secteur du divertissement, oui, ceux qui vous permettent de rire un bon coup, de vibrer pour un résultat sportif ou de danser sur votre musique préférée en boîte ou à Werchter ?

Il serait bon de rester cohérent… »