Avec Jeroen Mul et Max Van Splunteren sur une Lamborghini

160727 MachielsL 1607 24hSpa Par (-) 58

Louis Machiels va relever le challenge le plus important de sa saison 2016 ce prochain week-end dans le cadre de la Blancpain Endurance Cup. Le Limbourgeois, double vainqueur de la catégorie Pro-Am, pilotera aux 24H de Spa la Lamborghini Huracan GT3 du Attempto Racing en compagnie des jeunes Hollandais Jeroen Mul et Max Van Splunteren, mais aussi du pilote Lamborghini, l’Italien Giovanni Venturini. Un quatuor qui s’alignera avec de réelles prétentions.

Les 24 Heures de Spa, ce n’est pas une « simple » course… C’est assurément l’épreuve réservée aux GT la plus représentative au monde.

« Et il y a plusieurs raisons à cela, » explique Louis Machiels, qui a hâte d’en découdre. « D’abord, il y a le circuit, qui compte quand même parmi les plus beaux et les plus difficiles au monde, ce que tous les pilotes peuvent confirmer. En tant que Belges, nous pouvons être fiers d’avoir chez nous un tracé aussi réputé. Ensuite, il y a la grille de départ qui comptera en principe 64 voitures, représentant 11 marques différentes, dont McLaren, Ferrari, Bentley, Porsche, sans oublier bien sûr Lamborghini, des bolides engagés par les meilleurs teams. Parmi les pilotes, on retrouve 7 anciens de la F1 et 2 vainqueurs des 24 Heures du Mans. Des noms tels que Giancarlo Fisichella ou Bruno Senna font toujours mouche auprès du public. Ce sont les différents ingrédients de ce cocktail qui assurent la renommée de la course. »

160727 MachielsL 1607 VanSplunterenM MulJ Lambo Huracan 24hSpa Par (-) 63

Louis Machiels ne débarque pas sans ambition à Spa-Francorchamps, où les entraînements officiels débuteront jeudi. La course en elle-même prendra son envol samedi sur le coup de 16h30. Mais il est avant tout heureux d’être de nouveau de la partie: « J’ai eu un petit accident avec un Buggy Polaris juste avant l’épreuve du Paul Ricard, et le médecin m’avait déconseillé de rouler. Lors du Test Day des 24 Heures de Spa, début juillet, j’ai repris le volant de la Lamborghini, sans que cela ne pose le moindre problème. Je pense que notre voiture, le team et les pilotes sont totalement prêts. Notre équipage est bien balancé, avec mes équipiers habituels que sont Jeroen Mul et Max Van Splunteren, mais aussi notre « invité », l’Italien Giovanni Venturini. Jeroen est un Junior Lamborghini, et il possède déjà une grande expérience au volant de la voiture, tandis que Max est assurément un des meilleurs espoirs du sport auto néerlandais. Giovanni Venturini a notamment roulé en Auto GP, en Formula Renault 3.5 et en GP3, où il a même gagné une course. Ensuite, il a pris le parti de rouler pour Lamborghini, ce qui signifie que la pointe de vitesse, nous l’avons. Je pense en outre que nous avons un équipage très homogène. »

Le secret pour disputer de bonnes 24 Heures?

« Je pense qu’il n’y a pas de secret, en fait. Le jeu consiste à perdre le moins de temps possible dans la pitlane, et surtout éviter les soucis imprévus sur la piste. Celui qui parvient à conserver un bon rythme se retrouve automatiquement dans le haut du classement. Nous ne gagnerons certainement pas la course dès les premiers tours samedi. Je me réjouis réellement de prendre le départ et, fort de mes succès passés à Spa, je veux croire à un nouveau résultat de choix. »