Trois spéciales étaient au menu de la première des trois journées de course du Rallye des Açores, première épreuve du Championnat d’Europe des Rallyes 2019.

Du côté de Ponta Delgada, au milieu de l’Atlantique, c’est le Russe Alexey Lukyanuk qui a démarré le plus fort. Comme prévu, le favori de l’ERC a hissé sa nouvelle monture, une Citroën C3 R5 de chez Saintéloc, au premier rang.

Auteur des trois meilleurs temps, Lukyanuk ne devançait cependant que d’une petite poignée de secondes (3″1) le jeune Français Pierre-Louis Loubet.

Sur les chemins de terre de l’île volcanique, Loubet n’a pas manqué d’impressionner pour ses débuts à ce niveau. Sur sa Skoda du team 2C Compétition, le Corse devançait les habituels animateurs de la compétition portugaise et de l’ERC, pourtant bien plus expérimentés.

Troisième à 8″0, Ricardo Moura (Skoda) devance Marijan Griebel, à 10″4 sur sa Volkswagen Polo R5, Lukasz Habaj, à 11″6 sur sa Skoda, et Bruno Magalhaes, à 22″5 sur sa Hyundai i20 R5.

En ERC3 Junior, les choses n’ont pas démarré comme espéré pour Grégoire Munster. Les Opel Adam sont visiblement à la peine sur la terre volcanique puisque les 3 premières places sont occupées par autant de Peugeot 208 R2.

Après trois spéciales, le classement ERC3 Junior est mené par Pedro Antunes devant Sindre Furuseth (+3″8) et Efren Llarena (+6″6). Elias Lundberg, premier pilote Opel, est 4e à 19″7 du leader. Quant à Grégoire Munster, il occupe la 11e et dernière place à 37″6 du leader portugais.

Photos Mikaël Cardon