Quand Sébastien Ogier commet une erreur, comme c’est arrivé au second passage dans Roussieux-Eygalayes, la cinquième des six spéciales au programme de ce vendredi, et qu’il se met au fossé, il ne perd qu’une poignée de secondes. Une trentaine environ. Grâce à l’intervention très rapide des spectateurs, le leader du Monte-Carlo a réussi à garder la tête de l’épreuve.

Ce vendredi soir, Ogier pourra aller dormir avec une avance de 14″9 secondes sur son plus proche poursuivant. Si les Hyundai de Mikkelsen et Sordo étaient bien parties hier, elles ont sombré aujourd’hui. Le Norvégien a été rapidement contraint à l’abandon suite à un souci électrique. Il repartira demain en Rally2. Quant à Dani Sordo, il n’a pu résister au forcing d’Ott Tänak, désormais superbe 2e avec sa Toyota.

Photo @World

Après l’erreur qui lui a coûté hier plus de 4 minutes dans la première spéciale, Thierry Neuville est reparti ce matin à l’assaut des chronos avec l’ambition de remonter dans le Top 6. Très rapide aujourd’hui, terminant d’ailleurs la journée par un meilleur temps, le pilote Hyundai a clôturé la journée au 9e rang. Il est à seulement 2 petites secondes d’Elfyn Evans et de sa Fiesta officielle, et à 30 secondes de Bryan Bouffier sur la troisième Ford.

En pleine bagarre pour la 4e place, Lappi et Latvala sont séparés par seulement 2 dixièmes (!) de seconde, pointant à un peu plus d’une minute du leader.

Photo Hyundai Motorsport

Sixième à 2’45, Kris Meeke a connu à nouveau une journée fort difficile, restant très au retrait au plan chronométrique. Mais ce n’est rien par rapport à Craig Breen, privé de freins lors de la première boucle et qui a sombré au classement général, terminant cette journée à plus de 5 minutes du leader.

En WRC-2, Suninen et Camilli sont tous les deux sortis de la route alors qu’ils se battaient aux avant-postes face à Kopecky. Avec sa Skoda officielle, le pilote tchèque possède désormais une large avance sur… Guillaume de Mevius. Plus de huit minutes les séparent. Entre les deux, on retrouve cependant les R5 évoluant hors-WRC-2 de Veiby, Rovanperä et Burri. Ralenti hier par une crevaison et très rapide ce vendredi, Kevin Abbring pointe dans les roues du pilote RNT. Le néerlandais est revenu à 30 secondes de la deuxième place en WRC-2.

Ce samedi, 5 spéciales sont au programme. Et la neige est annoncée…