2ème victoire consécutive avec Johny Blom au Rallye Lëtzebuerg

Après sa victoire au général du Rallye Lëtzebuerg 2017 en R5, l’Allemand Marijan Griebel voulait répéter cet exploit cette année, cette fois au volant d’une WRC. Dans la foulée des dernières années, les exigeantes spéciales du nord du Luxembourg avaient attiré un plateau de qualité avec, entre autres, 5 WRC et 10 R5. Avec leur Citroën DS3 WRC du team français PH Sport, Marijan Griebel et Johny Blom se sont sentis à l’aise dès le début, ce qui leur a permis de signer un meilleur temps dans le premier tronçon chronométré, devançant leurs plus proches adversaires de près de 19″. Un tête-à-queue dans la 2ème spéciale ne donnait qu’un court moment d’espoir à la concurrence. Tout se déroulait ensuite parfaitement, Griebel signant 5 autres meilleurs temps.

Marijan Griebel n’a pas mis longtemps pour trouver au volant de la DS3 WRC.

C’est ainsi avec plus d’une minute d’avance qu’il se présentait au départ de la dernière spéciale, le show de 25 km de Rodershausen, où les spectateurs sont traditionnellement nombreux en bord de route. Mais 300 mètres après le départ, les premières gouttes se mettaient à tomber, se transformant rapidement en pluie battante. Chaussées de pneus slicks très durs, les roues de la DS3 bloquaient sur un freinage, la voiture partait en demi tête-à-queue et glissait dans un fossé. Grâce à l’aide de spectateurs, le duo germano-luxembourgeois pouvait heureusement remonter sur l’asphalte et continuer la spéciale. A l’arrivée du rallye, une avance de 11″5 suffisait pour remporter ce Rallye Lëtzebuerg pour la 2ème fois consécutive.

« Le moteur a calé sur un freinage inondé et nous sommes partis en tête-à-queue, comme sur du verglas, » expliquait Marijan Griebel, soulagé, juste avant le passage sur le podium final. « Je souhaite remercier les spectateurs sur place qui nous ont sauvés de cette situation délicate. A l’exception de cette petite sortie dans la dernière spéciale, le Rallye de Luxembourg a de nouveau été une expérience fantastique cette année. Le fait de pouvoir piloter une des meilleures voitures de rallye de tous les temps, et ceci sur les routes magnifiques du Luxembourg, restera gravé dans ma mémoire. Merci à l’Ecurie Roude Léiw pour la parfaite organisation et à tous nos partenaires qui nous ont permis de réaliser ce beau projet. »

Chris Van Woensel ne pouvait sans doute pas espérer mieux que la 2ème place sur sa vieille Lancer WRC.

A la base de l’opération et au moins aussi heureux que son pilote, Johny Blom ajoutait: « Après une première expérience en WRC qui date déjà de 13 ans, je peux confirmer que cette DS3 WRC évolue à un tout autre niveau. Le couple énorme, la robustesse et la facilité d’utilisation, sans oublier tous les détails d’une voiture d’usine, sont les clés de l’incroyable efficacité de ce bolide. Du début du shakedown jusqu’à la fin du rallye, je me suis régalé à côté de Marijan, qui a de nouveau montré son talent exceptionnel, même sur une voiture de rallye de pointe. Le tête-à-queue en fin de course a relancé le suspense, mais nous avions heureusement accumulé assez d’avance pendant la journée. Je tiens également à remercier les spectateurs qui nous ont aidés ainsi que nos partenaires dans ce projet. »

Secondé par Olivier Beck, Steve Fernandes a été le meilleur en R5.

Principal concurrent de Griebel sur sa Mitsubishi Lancer WRC, Chris Van Woensel a dû se contenter d’une honorable 2ème place, tandis que Steve Fernandes, secondé par Olivier Beck, constituait la bonne surprise de l’épreuve en ne concédant que 22″ à Van Woensel sur sa Skoda Fabia R5. Sur une autre voiture tchèque, Olivier Collard a fait moins bien en devant se contenter de la 5ème place derrière Bob Kellen (Fiesta WRC). Honorable première expérience en R5 pour Grégoire Munster, 7ème sur une Fabia R5 derrière le local Patrick Gengler (Subaru Impreza WRC). Dans la lutte des Mitsubishi Lancer, Jonas Langenakens, 10ème, a dû s’incliner face au local Yann Munhowen. Au milieu de ce peloton, Stephan Hermann, 12ème, a terminé premier des 2WD sur sa Fiat Punto S1600. (B. Verstraete; photos Jérôme Deskeuvre)

Séduit par la Fabia R5 au Rallye de Wallonie, Olivier Collard a remis le couvert au Luxembourg.

Classement final
1. Griebel Marijan-Blom Johny (D/L-Citroën DS3 WRC – RC1) 1h10’20″2
2. Van Woensel Chris-Snaet Rik (B-Mitsubishi Lancer WRC 05 – RC1) +11″5
3. Fernandes Steve-Beck Olivier (L/B-Škoda Fabia R5 – RC2) +33″7
4. Kellen Bob-Hoffmann Nathalie (L-Ford Fiesta WRC – RC1) +1’10″8
5. Collard Olivier-Borlon Nathalie (B-Škoda Fabia R5 – RC2) +1’13″0
6. Gengler Patrick-Krüger-Gengler Ken (L-Subaru Impreza WRC S12 – RC1) +2’27″1
7. Munster Grégoire-Jalet Johan (B-Škoda Fabia R5 – RC2) +2’33″7
8. Foxius Ronny-Rath Alexander (L/D-Ford Fiesta R5 – RC2) +2’46″4
9. Munhowen Yann-Lanners Steve (L-Mitsubishi Lancer E8 – E1d) +3’00″0
10. Langenakens Jonas-Delvaux Kenneth (B-Mitsubishi Lancer E10 – RC2) +3’32″8
11. Paternot Hervé-Baur Benjamin (F-Mitsubishi Lancer E9 – RC1) +4’34″7
12. Hermann Stephan-Maraite Achim (B-Fiat Punto S1600 – RC3) +4’45″5
13. Geist Jürgen-Kees Ramona (D-BMW M3 E36 – E1d) +4’50″2
14. Bieg Michael-Moch Dietmar (D-Mitsubishi Lancer E9 – E1d) +5’12″1
15. Weimerskirch Sam-Zoenen Cédric (L-Mitsubishi Lancer E9 – E1d) +6’40″5
16. Litt Alain-Monjoie Jérôme (B-Ford Fiesta R5 – RC2) +7’04″9
17. Fank Patrick-Foxius André (D/L-Mitsubishi Lancer E6 – E1d) +7’14″8
18. Gropp Uwe-Ostlender Hanna (D-Citroën DS3 R5 – RC2) +7’21″1
19. Colignon Jean-Frédéric-Delvaux Jacques (B-Mitsubishi Lancer E9 – RC1) +7’34″2
20. Gregorius Jacques-Diederich Fränz (L-Ford Fiesta R200 – E1a) +7’39″0
21. Goedert Georges-Freichel Yves (L-Subaru Impreza STi – RC4) +8’50″5
22. Brüls Tobias-Hepp Armani (B-Peugeot 208 R2 – RC4) +8’50″8
23. Luis Sébastien-Vanlanguenakers Jérôme (B-Citroën C2 R2 Max – RC4) +9’08″5
24. Schulz Thomas-Schulz Martina (D-Ford Escort RS1800 – VHB) +9’27″2
25. Jacoby Gilles-Mersch Joé (L-Ford Fiesta R5 – RC2) +9’35″7
26. Pirot Loïc-Bodet Jean-Baptiste (B-BMW E46 Compact – E1d) +9’37″0
27. Cravillon Laurent-De Bolle Eric (B-Renault Clio RS – E1b) +10’28″0
28. Feltes Rainer-Schöpges Norbert (B-Ford Escort RS2000 Mk2 – E1c) +10’59″5
29. Zenners Marc-Kalinke Melanie (L/D-Subaru Impreza STi – RC2) +11’32″1
30. Feltus Claude-Victor Martine (L-Peugeot 306 GTi – E1b) +11’34″5
34. Caprasse Luc-Marquet Christophe (B-Abarth 124 Rally RGT – RGT) +12’34″9
40. Constant Jérôme-Poncelet Félicien (B-Citroën DS3 R3T – RC3) +15’40″2
41. Laporte Ronny-Manshoven Johan (B-Opel Ascona B – VHC) +19’03″3

Encourageante première expérience en R5 pour Grégoire Munster.

Stephan Hermann a remporté l’officieux classement des 2WD.