Douzième de la première course au Hungaroring, 7e de la seconde: Maxime Martin n’était pas totalement satisfait à l’heure de dresser le bilan de l’avant-dernier meeting du DTM 2016. Le représentant du RACB National Team dans ce championnat très disputé compte sur le rendez-vous d’Hockenheim pour terminer la saison en beauté.

Maxime Martin avait raison: sur la piste hongroise plus qu’ailleurs, les qualifications revêtent une importance capitale tant les dépassements y sont difficiles.

Hélas, c’est par une 14e place sur la grille qu’il s’élançait pour la première épreuve, samedi dernier.

« Les huit premières positions ont été raflées par la marque aux anneaux« , commentait notre compatriote. « Face à la domination de cet adversaire, il n’y avait pas grand chose à faire. En course, j’ai pu vérifier qu’il était pratiquement impossible de prendre l’avantage sur le concurrent précédent. Comme il n’y a pas eu de gros incident, j’ai terminé au 12e rang. »

Budapest (HU) 25th September 2016. BMW Motorsport, Race 16, Maxime Martin (BE) SAMSUNG BMW M4 DTM, Antonio Felix da Costa (PT) BMW M4 DTM, Tom Blomqvist (GB) Ice-Watch BMW M4 DTM, Timo Glock (DE) DEUTSCHE POST BMW M4 DTM and Martin Tomczyk (DE) BMW M Performance Parts M4 DTM.

Fort heureusement, les BMW M4 avaient retrouvé pas mal de compétitivité lors des qualifications dominicales: « Par le biais du règlement qui ajuste le poids des voitures durant le week-end, nos BMW ont perdu 5 kg tandis que les Audi en ont pris autant. Du coup, j’ai réalisé le 6e chrono, le 2e parmi les pilotes en M4. J’ai pris un bon départ et au premier virage, où il y a eu pas mal d’accrochages, je me suis retrouvé 5e. Mais dans cet envol chahuté où j’ai, moi aussi, été au contact d’un adversaire, le splitter de ma BMW s’est cassé. Avec une tenue de route forcément moins performante, je me suis retrouvé au 9e rang au moment de couper la ligne. Par la suite, Wittmann et Juncadella ont été déclassés, ce qui fait que je suis remonté au 7e rang. Les équipes respectives de ces deux pilotes ayant interjeté appel, j’ignore, pour l’instant, à quelle place je serai finalement classé. Peu importe, après tout. Ce qui compte, désormais, c’est l’ultime rendez-vous de la saison à Hockenheim. Je compte finir la saison en beauté et contribuer au titre de BMW chez les constructeurs.«