Parfois, les choses peuvent bien commencer puis de petits grains de sable viennent enrayer la belle mécanique. Sur le Circuit de Zandvoort, où environ 100.000 spectateurs se sont réunis pour admirer les démonstrations de Max Verstappen et s’enthousiasmer au rythme de courses très relevées, les concurrents du TCR Benelux ont vécu une deuxième épreuve plutôt animée.
Ce fut particulièrement le cas pour Maxime Potty et Mathieu Detry, les deux pilotes de la VW Golf GTI TCR #52 du Team WRT. Vendredi, lors des essais qualificatifs, les deux gaillards de 17 et 20 ans s’offraient la pole position. Un résultat d’équipe quand on sait que le meilleur tour de chacun des pilotes sert à déterminer une moyenne… Avec en outre le meilleur chrono de la séance pour Maxime, les protégés du Team WRT s’affirmaient clairement comme des candidats à la victoire.
Malheureusement, la suite n’était pas du même tonneau… Samedi, Maxime ratait son départ pour la Qualifying Long Race et il tombait au 4e rang, mais le jeune pilote d’Hamoir s’attelait à remonter dans la hiérarchie. Après le changement de pilote obligatoire, Mathieu reprenait ainsi la piste en deuxième position… avant d’être victime d’une crevaison reléguant les deux hommes à la 9e place. Ils signaient tous les deux le 5e chrono durant leur relais, ce qui constituait aussi leur position sur la grille de départ.
« A partir de là, on a vu à quel point il est difficile de remonter dans un peloton aussi compétitif », affirme Jean-François Hemroulle, l’ex-multiple champion de Belgique aujourd’hui responsable de la #52 au sein du Team WRT. « Les écarts entre les voitures et les pilotes sont extrêmement faibles. Dès lors, il est difficile de vraiment faire la différence et de pouvoir remonter si vous avez rencontré un souci. Je me demande si les gens se rendent bien compte du niveau du TCR Benelux… D’ailleurs, il suffit de voir les prestations des belges en TCR International lors de la course de Spa : ils jouaient les premiers rôles ! Ce championnat est vraiment une très bonne école pour des jeunes pilotes comme Maxime et Mathieu. »
Avec une 4e puis une 3e place lors de ses Sprints du dimanche matin, Mathieu Detry a marqué des points, au propre comme au figuré. « Je pense avoir fait deux belles courses », souriait-il. « Je n’avais pourtant pas pris un très bon départ, mais je suis parvenu à remonter. Je suis heureux de m’offrir un premier podium avec la Golf GTI TCR et le Team WRT. »
Habitué aux belles remontées, Maxime Potty espérait viser le podium lui aussi en partant depuis la 5e place. Mais un départ moyen puis une petite erreur lui coûtaient plusieurs places. « Dans le virage d’Hugenholtz, il y avait de la poussière sur la piste et j’ai légèrement glissé. Deux de mes adversaires en ont profité pour s’infiltrer à l’intérieur. J’étais alors 8e et j’ai pu gagner une place, mais ce n’est pas le résultat que j’avais espéré… »
Lors de sa deuxième course de 20 minutes, Maxime grimpait d’une position dans la hiérarchie et il était toujours en mesure de revendiquer une place dans le top 5 quand Tom Coronel sortait de la piste. « Sa voiture a rebondi sur le mur de pneus et elle est revenue sur la piste », raconte Max. « Dans un réflexe, j’ai pu l’éviter de justesse, mais l’arrière a décroché et j’ai percuté le mur. C’était terminé… »
Au niveau du championnat, Mathieu Detry et Maxime Potty occupent actuellement la 7e position. « Nous ne sommes pas là où nous voulons être », clament-ils en chœur. « Mais le championnat sera long et nous n’allons rien lâcher. Rendez-vous à Zolder les 3 et 4 juin prochains ! »