Les Néerlandophones Koen De Wit et Karlo Dosselaer, mais aussi les jeunes Francophones Adam Eteki et Ugo de Wilde tenteront d’aider le sexagénaire à atteindre son objectif sur le proto couvé par Comtoyou Racing lors du double tour d’horloge limbourgeois des 25 et 26 septembre.

Pour sa dix-huitième participation à la grande classique limbourgeoise, François Bouillon, alias Mister McDonald dans le Championnat Belcar, a décidé de mettre les petits plats dans les grands pour tenter de créer  une « Super Magic Box » , les 25 et 26 septembre, sur cette édition des 24 Heures de Zolder.

« Je fêterai mes 60 ans ce 11 septembre, » explique le Belgo-Français se considérant comme le plus grand amateur des pilotes belges sur circuit. « Et pour cet anniversaire un peu spécial, j’aimerais mettre un maximum de chances de mon côté pour enfin remporter ce double tour d’horloge après deux troisièmes et deux deuxièmes places. Comme vous le savez déjà, côté mécanique on fait désormais confiance à l’équipe très professionnelle et expérimentée de Comtoyou Racing. René Verbist en charge de notre programme est même allé chez Norma pour tenter de mieux comprendre l’auto. Ensuite, en plus de mon équipier habituel Koen De Wit, on a  décidé avec mon team manager et ami Vincent Desschans de faire appel à la jeunesse avec Karlo Van Dosselaer (19 ans), mais aussi les jeunes pilotes issus de la monoplace et plus récemment du LMP3, Adam Eteki (19) et Ugo de Wilde (18). Bien sûr, je sais que les 24HZ ne se gagnent pas sur la vitesse, mais bien sur la fiabilité. Mais il est toujours plus facile d’éviter les embuches, les vibreurs avec des jeunes pros. Et puis s’il faut un moment attaquer pour remonter, on pourra compter sur eux. »

Habitué du championnat et de la Norma, Koen De Wit est l’autre valeur sûre. Le Limbourgeois de 48 ans en sera à ses sixièmes 24 Heures de Zolder avec pour meilleur résultat une troisième place absolue lors de la dernière édition en 2019, déjà sur la Norma verte et jaune du McDonalds Racing. Et le pilote de Tessenderloo partage l’ambition du patron : « Gagner !, » s’exclame-t-il. « On a eu quelques soucis et pas mal de malchance en ce début de saison, mais on a aussi  l’occasion de prouver notre compétitivité. L’auto a été entièrement révisée et je sens que le team est prêt à affronter les 24 heures. Le maximum a été fait au niveau de la préparation. »

Pour Ugo de Wilde, ce sera une grande première même s’il a déjà l’expérience de deux courses de 25H en Fun Cup…

« J’ai essayé ce proto Norma M20 FC fin 2019 et j’ai directement adoré, » se souvient le dernier vainqueur de Road To Le Mans en proto LMP3. «Rouler visière au vent avec le son du moteur Honda hurlant dans votre dos, c’est grisant. Ce seront mes premières 24h en voiture et j’ai vraiment hâte d’y être car j’apprécie énormément l’ambiance de ce type d’endurance, le pilotage de nuit et l’esprit d’équipe face à un gros challenge. Il s’agira de rouler avec sa tête en évitant les fautes. Je veux vraiment me mettre au service du team. »

Ce sera pareil pour son pote de l’époque de la F4 et de la FFSA Academy, le jeune Français Adam Eteki passé par la Porsche Carrera Cup française (il avait gagné le volant) avant de disputer cette année la Michelin Le Mans Cup.

« Ce seront mes premières 24h en voiture et je suis très impatient, surtout au volant d’un proto se pilotant plus comme une monoplace. Je suis très heureux de pouvoir ressortir mes visières, » sourit le jeune Parisien qui disputera le week-end avant les 2h de Spa en LMP3. « J’ai entendu que le but de l’équipe était apparemment la victoire. Cela me convient bien. Je vais tout découvrir sur place, le circuit, la voiture, l’équipe et certains de mes coéquipiers. Je ne connais qu’Ugo avec qui j’étais à l’école et avec qui je roule régulièrement sur simulateur. Je le remercie d’avoir pensé à moi et me réjouis de disputer une vraie course à ses côtés. »

Le cinquième homme n’est autre que Karlo Van Dosselaer, un jeune Ostendais de 19 ans qui en sera déjà à ses quatrièmes 24 Heures.

« Oui j’ai déjà disputé trois doubles tours d’horloges à Dubai puis les deux dernières éditions de 2018 et 2019 à Zolder sur une BMW M3, » précise Karlo. « J’ai aussi déjà effectué deux courses cette année à Zolder au volant de la Norma McDonald’s et j’ai été séduit. C’est rapide, maniable, léger. On ressent beaucoup de bonnes sensations. Avec les équipiers que j’ai, notre objectif de départ ne peut clairement être que la première place. Maintenant on sait tous que sur 24h, tout est possible et que même si vous débarquez avec une « Dream Team », il faut d’abord que la mécanique tienne. »

Les 24H de Zolder 2021 débuteront le jeudi 23 par des essais libres suivis de la Super Pole. Le départ du double tour d’horloge sera donné le samedi 25 à 16h face à des gradins on espère à nouveau bien remplis le public étant admis pour cette grande fête populaire que le McDonald’s Racing ne veut absolument pas manquer.

Source: Com