Après un premier week-end de course prometteur mais arrêté 20 minutes trop tôt à Daytona, Denis est prêt à conclure à Sebring. “L’équipe a énormément travaillé pour préparer cette deuxième course et profiter de notre forme actuelle, j’espère que l’on pourra les récompenser à Sebring.”, explique Denis

Quelques changements sont en vue pour cette deuxième manche puisque la course se déroulera sur 2 heures et non 4, comme à Daytona. “En effet, on se rapproche d’un format plus sprint où chaque pilote roulera 1 heure dans la voiture. Autant dire que nous allons pousser en permanence pour placer notre Hyundai en haut de la feuille de résultats” nous confie le pilote belge. D’autre part, quelques modifications ont eu lieu au niveau de la BOP puisque la Hyundai perdra un peu du lest qui lui était imposé à Daytona. “J’essaye de ne pas trop regarder la BOP, c’est en dehors de notre contrôle, c’est bien de savoir dans quelle direction cela va mais je laisse cette partie de la course automobile à ceux qui doivent la gérer” sourit-il.

C’est sur l’éprouvant circuit de Sebring que Denis reprendra le volant de la Veloster du team Van Der Steur, l’occasion de découvrir un autre tracé américain légendaire. “Je suis extrêmement enthousiaste à l’idée de découvrir tous ces tracés, l’ensemble du championnat se déroule sur de superbes circuits! Sebring est sans aucun doute est des plus beaux de l’année et j’ai hâte de le découvrir.” 

C’est également avec le souci de parfaire sa relation avec Rory Van Der Steur que Denis va aborder ce week-end de course. “On travaille bien ensemble, il est important de régler la voiture en faisant des compromis. On a très bien travaillé à Daytona mais c’est certain que d’ici quelques courses, nous serons encore plus forts ensemble que nous le sommes à l’heure actuelle.” 

Denis Dupont reprendra la piste dès ce mercredi pour les premiers essais libres. Après les qualifications prévues jeudi, la Alan Jay Automotive Network at Sebring vendredi à 19h30 (GMT+1).La course pourra être suivie en live streaming sur IMSA.TV.

Source: Com