Grâce à sa première victoire de la saison à Grobnik, en Croatie, Stienes Longin a consolidé son statut de candidat au titre de la NASCAR Whelen Euro Series. Le Louvaniste a presque mené de bout en bout la première des deux courses avant de terminer 8e de la seconde.

La NASCAR Whelen Euro Series 2020 a connu ce week-end son troisième et avant-dernier rendez-vous de la saison sur l’Autodrom de Grobnik, en Croatie. Un circuit peu connu pour beaucoup de pilotes sur lequel dépasser a rapidement semblé difficile. « Les qualifications ont donc été primordiales », explique Stienes Longin. « Dans des conditions grasses, j’ai réussi à tirer mon épingle du jeu, avec une deuxième place sur la grille de départ de la première course comme meilleur résultat. »

Lors du premier départ, Longin a pris la mesure du poleman Giorgio Maggi et a conservé sa première position jusqu’au bout. « Cela n’a pas été aussi facile que cela, car Giorgio affichait une très bonne pointe de vitesse avec sa voiture », a déclaré Longin. « Mais si vous ne faites aucune erreur sur ce circuit, il est difficile de se faire dépasser. Il a donc fallu se concentrer à 100% jusqu’à l’arrivée, mais la première victoire de la saison est dans la poche. »

Parti troisième de la seconde joute, Longin semblait bien parti vers une place sur le podium. Mais le Louvaniste a été poussé hors de la piste au bout de la ligne droite – à près de 250 km/h – par son ancien coéquipier Nicolo Rocca, pénalisé. La manœuvre de l’Italien a toutefois ruiné les espoirs de podium de Longin, huitième. « Il n’y a que quatre points de différence avec une place dans le Top 3. Ce n’est donc pas un désastre pour le championnat », analyse Longin. « Au championnat, tout est très serré et je fais partie du groupe de tête. Nous sommes donc en bonne position avant d’entamer les deux derniers meetings à Valencia. »

Stienes Longin attend maintenant avec impatience le premier week-end de décembre et le déplacement sur le tracé espagnol. Un circuit qui lui convient bien. « Les deux premières courses du jeudi et du vendredi rapportent le nombre de points habituel, mais les finales du samedi et du dimanche comptent double. Il ne faudra donc pas laisser passer sa chance là-bas. Mais quoi qu’il en soit, Valencia me convient et j’ai toujours adoré y piloter. »

Source: Com