Essai Nissan Micra DIG-T 117 ch Tekna (11.07.2020)

Pour la 5e génération de sa Micra, lancée en 2016, Nissan a fondamentalement revu sa copie. Désormais dotée d’une robe plus « traditionnelle mais plutôt sympa, elle a aussi été mise à jour techniquement avec adoption du nouveau DIG-T 1.0 de 117 ch (2019), avec laquelle nous avons pu parcourir quelques centaines de kilomètres dans diverses conditions. Bilan… (Marc Lacroix)

DESIGN

Effilée, la partie frontale débute par un faciès « très Nissan« .

 

Prévue exclusivement en Hatchback 5 portes ; poignées de portes arrière occultées (comme la cousine Renault Clio, avec laquelle elle partage pas mal d’éléments techniques !) ; L/ l /h : 4,00 / 1,74 / 1,44 m.

 

Les feux présentent une forme élégante ; un aileron prolonge le toit au-dessus de la vitre arrière ; du beau travail.

 

HABITACLE

La planche de bord reste classique et se veut ergonomique ; tablette centrale tactile ; commandes de chauffage indépendante ; inserts décoratifs Alcantara sur la face de la planche de bord possible pour la Tekna.

 

Contenance de coffre intéressante pour le segment (de 300 à 1004 litres)

EQUIPEMENT

Système multimédia revu ; compatible Carplay et Android Auto.

TECHNIQUE / TECHNOLOGIE

La Micra n’a pas attendu son restylage esthétique pour bénéficier d’une mise à jour technique ; 1.0-100 et 117 ch ; bloc 117 ch (conjointement développé par l’Alliance et Daimler) exclusivement associé aux finitions hautes ; boîte 6 manuelle en exclusivité pour la 117 ch (5 rapports ou CVT automatique pour les autres) ; la version 117 ch est aussi abaissée de 10 mm et sa suspension est affermie. Que ce soit de confort ou de sécurité, les équipements sont nombreux, ce compris les aides à la conduite, de série ou optionnels.

 

LA GAMME EN UN CLIN D’ŒIL

 

A BORD

D’emblée, belle surprise en grimpant à bord de notre Tekna ; l’habitacle est plutôt flatteur, ce à quoi contribue incontestablement les inserts Alcantara qui équipe notre version via le Pack Sport, un must pour la catégorie ; matériau moussé en partie supérieure de la planche de bord et pour les panneaux de portes ; l’ensemble paraît cossu mais ne semble pas des plus spacieux ; habitabilité arrière étriquée… Les différents réglages permettent de trouver sa position de conduite idéale ; comme dans une Ford Fiesta, la profondeur de la tablette de planche de bord donne un peu l’impression d’une position reculée, façon « WRC« … ; si l’écran central aurait pu être sensiblement orienté vers le conducteur, il n’en reste pas moins que le nouvel écran gagne en lisibilité.

 

Les diffuseurs du système audio étaient intégrés de part et d’autre de l’appuie-tête conducteur ; autant dire que, bien qu’il s’agisse d’une installation Bose, ce concept ne nous a pas du tout convaincus ! Précisons que notre exemplaire était équipé des Packs Tech (vision 360°), Vision (feux de route & antibrouillard LED) et Sport (intérieur Carbon Sport avec Alcantara/simili cuir), respectivement facturés 600€, 500€ et 1.000€ TVAC. Notons aussi qu’une teinte métallisée nécessite un surcoût de 550€.

SUR LA ROUTE

On se rend rapidement compte que la Micra dispose d’indéniables qualités routières : douceur de conduite, toucher de route affuté sans compromettre le confort, maniement de boîte agréable et précis, direction consistante, agilité, confort tout à fait correct… Sans atteindre les références de la catégorie, qui placent la barre très haut, elle propose un bon compromis confort / dynamisme.

 

Avec 117 ch pour environ 1200 kg, les performances sont honorables, avec par exemple 9″9 au 0-100 km/h (à titre de comparaison 9″5 en 1979 pour une VW Golf GTi) ; fait preuve de souplesse et de répondant ; belles montées en régime.

 

Tout aussi agréable à rouler sur route qu’en milieu urbain, où la Micra assume totalement son rôle ; 6e rapport peut-être un peu long mais utile sur autoroute (ex. 120 km/h à 2500 t/ min).

 

BILAN

Avec cette nouvelle génération et ses mécaniques modernes, la Nissan Micra nous semble s’être bien repositionnée sur le marché. Nous avons en tous cas découvert une voiture homogène, agréable et relativement dynamique, bref une citadine qui propose désormais un bon compromis.


Story Nissan Micra (11.07.2020)

Née voici près de 30 ans (voir story ci-dessous), la Micra (March eu Japon) n’est pas toujours parvenue à réellement rivaliser sur le marché européen des citadines. Cinq générations se sont pourtant succédées, avec des distinctions parfois très marquées, notamment au niveau du design. Petit rappel… (Marc Lacroix)

 

10/1982 : Micra 1 K10 ; 3,73 m ; entre 650 et 750 kg ; uniquement en 3 portes ; March au Japon ;

09/1983 : Lancement carrosserie 5 portes ;

 

1983 : Commercialisation en Europe, en 3 puis 5 portes ; 1.0-50 et 54 ch ;

Début 1985 : Léger face lift (calandre) ;

Début 1989 : Mise à jour (phares, calandre, pare-chocs et habitacle) ; nouveau 1.2-60 ch ;

 

Début 1992 : Micra 2 K11; 1.0-58 ch et 1.-79 ch ; 3 et 5 p ; 3,72 m ; entre 750 et 840 kg ; boîtes 5 manuelle, 4 automatique et CVT (Transmission à Variation Continue), une première pour la marque ;

Fin 1992 : Commercialisation en Europe ; fabriquée à Sunderland (Grande-Bretagne) ;

1993 : « Voiture de l’Année », une première en Europe pour une voiture japonaise ;

Fin 1995 : Légère mise à jour ;

05/1997 : Face lift (nouveaux phares, feux, capot et répétiteur de clignotants, habitacle remanié et dotation de série enrichie (ABS, airbags conducteur et passager…) ; apparition diesel 1.5-57 ch (PSA)

Fin 1999 : Mise à jour esthétique (optiques) ;

 

Début 2002 : Micra 3 K12 ; dessin tout neuf et tout en rondeur à tendance rétro ; phares proéminents ; 3 et 5 p ; 1.0-68 ch, 1.2-90 ch et 1.4-98 ch (en Europe 1.2-65 et 80 ch, 1.4-88 ch et turbo-diesel 1.5-65 et 82 ch Renault dCi) ; 3,73m ; passe désormais la tonne ; plate-forme élaborée avec Renault (première dans la cadre de l’Alliance Renault-Nissan de 1999) ;

 

Fin 2002 : Micra C+C Concept ;

 

Août 2005 : léger restylage; 160 SR 1.6-110 ch ;

 

09/2005 : Micra C+C (Francfort) ; coupé-cabriolet avec un toit rigide; fabriqué à Sunderland ;

Eté 2007 : Mises à jour esthétique et du moteur diesel ;

 

09/2007 : Micra Colour Plus Concept (Francfort) ; démonstration d’un effet de peinture « métal liquide » ;

 

07/2010 : Commercialisées Micra 4 K13 au Japon (modèle japonais assemblé en Thaïlande, européen en Inde) ; 3.78m ; exclusivement 5 p ; 3 cylindres 1.2-79 ch ; boîte Xtronic CVT de nouvelle génération ; entre 940 kg et 1.040 kg ;

Automne 2011 : nouvelle version DIG-S 1.2-98 ch (turbo injection directe essence) ;

 

07/2013 : Facelift ;

 

03/2015 : Concept Sway (Genève) ; préfigure Micra V et nouveau design des futures Nissan ;

 

09/2016 : Présentation Micra 5 (Paris) ; pour la 1ère fois exclusivement dédiée à l’Europe ; plateforme commune avec Renault Clio IV ; exclusivement 5 portes ; 4.00m ; environ 1 tonne ;

03/2017 : Commercialisation ; diesel 1.5-90 ch et 3 cylindres turbo 0.9-90 ch ;

2019 : 0.9-90 ch remplacé par 3 cylindres 1.0 Euro 6d Temp en 71, 100 et 117 ch.