Essai SEAT Ibiza TSI 1.0-95 ch (27.09.2017)

Alors qu’elle approchait les 10 ans de carrière, ce qui aujourd’hui est long pour une auto, le remplacement de la SEAT Ibiza était grandement attendu par le réseau de la marque. Après vous l’avoir présentée, nous en avons pris le volant. (Marc Lacroix)

DESIGN / HABITACLE / TECHNIQUE

Pour ces trois points, nous vous renvoyons ci-dessous, tous ont été développés lors de la présentation du modèle, en 2017.

A BORD

Certes peut-être un peu sobre (l’influence germanique de la maison-mère…), l’intérieur profite surtout d’un tableau de bord simple, clair et net, et d’un mobilier globalement bien assemblé. Le fait que l’habillage soit en plastiques durs ne gêne pas outre mesure dans le cas de ce modèle. Moins en tous cas que dans une VW ! L’écran tactile central de 8 pouces optionnel se veut plus intuitif que bon nombres.

Au bénéfice d’un empattement en hausse, l’habitabilité est bonne et permettra à quatre personne de s’installer confortablement. Quant au coffre, il est plus que généreux : 355 litres. Si la modularité reste assez limitée (double plancher de coffre et banquette arrière rabattable en 60/40), il peut offrir jusqu’à 1165 litres de capacité totale.

SUR ROUTE

Fluide et bien adapté à une conduite en ville, le bien connu 3 cylindres essence 1.0-95 ch (il est monté dans de nombreux modèles du groupe) dont nous disposons se fait progressivement plus volontaire, surtout vers le milieu de sa plage d’exploitation, avant de perdre un peu haleine au-delà des 4.000 t/min. A moins que d’envoyer l’aiguille du compte-tours dans les hautes rotations, il reste relativement discret à bord.

Consistantes et précises, direction et commande de boîte (pas nécessairement rapide mais est-ce ce qu’on lui demande ?) font honneur au groupe VW, tandis qu’un train avant accrocheur et des voies plus larges contribuent à une tenue de route et un comportement des plus sains. Certes, la fermeté reste de mise, mais grâce à des suspensions bien calibrées, cette nouvelle Ibiza paraît globalement plus confortable que sa devancière.

BILAN

Il l’attendait avec impatience, le réseau SEAT ne doit pas être déçu. Spacieuse, bien dans sa peau et sur ses roues, cette nouvelle joute de l’Ibiza a comblé les lacunes qui pouvaient lui être reprochées. Et au bout du compte, malgré une hausse des tarifs, elle reste compétitive face à la concurrence.


Nouvelle SEAT Ibiza 5 (06.02.2017)

On l’attendait, la voici, la nouvelle SEAT Ibiza se dévoile. A la fois plus compacte et sensiblement plus spacieuse, la 5e génération du modèle le plus important de la marque espagnole est le premier modèle du Groupe Volkswagen à reposer sur la nouvelle plateforme MQB A0, qu’elle habille d’une robe moderne, nouvelle interprétation de l’identité visuelle distinctive de SEAT. (Marc Lacroix)

Pour le moins actif depuis quelques mois (nouvel Ateca, Leòn relookée), SEAT a voulu développer une toute nouvelle Ibiza, créé avec des objectifs très ambitieux sur les plans de la sécurité, du design, des performances et du confort.

Fait de traits plus accentués, des galbes plus marqués ainsi qu’une ligne élancée et dynamique, la SEAT Ibiza 5 présente un design expressif et plus sportif.

Elle se fait aussi plus compacte, plus spacieuse et plus efficiente. Si sa largeur augmente de 87 mm, la nouvelle Ibiza est aussi 2 mm plus courte et 1 mm plus basse que sa devancière.

Les voies ont été élargies de 60 et 48 mm (avant/ arrière) et l’empattement s’allonge de 95 mm à 2564 mm, ceci au bénéfice du confortable et de l’habitabilité.

Le volume de coffre gagne quant à lui 63 litres à 355 litres, la valeur la plus importante de sa catégorie. La hauteur du seuil de chargement a également été réduite.

La nouvelle SEAT Ibiza bénéficie des technologies de connectivité, de confort et de sécurité les plus récentes.

L’Ibiza peut recevoir au choix 3 moteurs à essence TSI : le 3 cylindres 1.0-95 ou 115 ch, plus un nouveau 4 cylindres 1.5-150 ch (fin 2017). Le diesel TDI 1.6 sera décliné en versions 80, 95 et 115 ch. Enfin, s’ajoute à cela un TSI 1.0-90 ch au gaz naturel comprimé (GNC). Les six sont Euro6.

Côté boîtes, une 5 manuelle est prévue pour les blocs de 95 ch ou moins, une 6 vitesses pour les plus puissants. La nouvelle SEAT Ibiza peut également disposer de la DSG à 7 rapports.

Quatre finitions seront disponibles : Reference, Style, FR et enfin Xcellence.

Avec les Leòn et Ateca, l’Ibiza est l’un des piliers sur lesquels la marque s’appuie pour poursuivre son succès dans les années à venir.

Introduite pour la première fois en 1984, l’Ibiza, qui est le plus ancien modèle de l’histoire de la marque, mais aussi le plus vendu (plus de 5,4 millions d’exemplaires écoulés), est devenue une icône pour la SEAT.

Première apparition publique : Salon de Genève (mars). Commercialisation : juin 2017.


Seat Ibiza Story (mise à jour 06.02.2017)

 

L’Ibiza, c’est un modèle important pour SEAT, puisqu’il représente environ 40 % de ses ventes annuelles (plus de 5 millions d’unités depuis 1984). Retour sur la saga de ce modèle à succès. (Marc LACROIX)

 

1984 : Ibiza I ; collaboration entre SEAT, le designer italien Giorgetto Giugiaro, Karmann et Porsche (on se souviendra de ses fameux moteurs essence 1.2 et 1.5 litre « System Porsche ») ; arrêt de la production en Europe en 1992 ; seconde carrière en Chine avec le rachat par le constructeur chinois Nanjing des droits de production SEAT (1997-2007) ; 3,64m de long ;

1993 : Ibiza II (codée 6K) ; étroitement dérivés de la VW Polo ; 3,88m de long ;

Variantes GTI 2.0-115 ch et 1.8-130 ch.

Fin 1999 : Restylage ; devient « 6K2 » ; vendue jusqu’en 2001.

Implication en rallye WRC ; Champion du monde F2 (2 lit / 2 roues motrices) en 1996, 1997, 1998 ; séries spéciales « Cupra » (pour CUP Racing) basée sur Ibiza 2.0 GTI 16V avec moteur 150 ch de la VW Golf 3 GTI 16V, puis Ibiza Cupra R (210 ex.) conçue et réalisée par Seat Sport ; 1.8- 180 ch.

 

2002 : Ibiza III (« 6L ») ; partage toujours sa base avec la VW Polo ; dessin signé Walter De Silva ; 3,98 m de long ;

2004 : Nouvelles versions dynamiques FR TDI 1.9-130 ch et Cupra TDI 1.9-160 ch ;

03 / 2006 : Ibiza Vaillante Concept (Genève) ; 1.8T-240 ch ; robe bleue métal spécifique ;

03 / 2008 : Présentation Bocanegra SportCoupe Concept (Geneve) ; préfigure Ibiza IV ;

06 / 2008 : Lancement Ibiza IV (« 6J« ) ; design désigné « Arrow Design » initié par le Belge Luc Donkerwolke ; inaugure surtout la nouvelle plateforme MQB du Groupe VW, également dédiée aux VW Polo, Audi A1 et Skoda Fabia ; franchit pour la première fois la barre des 4m de long (4,05m) ;

 

A la hatchback 5 portes, s’ajoutent une 3 portes (SC pour Sport Coupé) ;

09 / 2009 : Ibiza IBZ Concept (Francfort) ; annonce l’arrivée d’un break ;

Mi-2010 : Break Ibiza ST (pour ST pour Sport Tourer) ;

Printemps 2012 : Face-lift ;

2014 : Ibiza Cupster Concept (Wörthersee) ;

2015 : Restylage surtout à l’intérieur ; nouveaux phares et feux à LED ;

2017 : Ibiza V ; 4,06m ; exclusivement en 5 portes ; nouvelle plateforme modulaire MQB-A0 bientôt servie aux futures VW Polo et Audi A1.