Traditionnelle manche inaugurale de la saison WRC, le Rallye Monte-Carlo est aussi l’une des plus dures à négocier en raison de son caractère hivernal et imprévisible. Avec Sébastien Ogier – Julien Ingrassia et Esapekka Lappi – Janni Ferm aux commandes des deux C3 WRC engagées, le Citroën Total World Rally Team pourra respectivement compter sur les sextuples Champions du Monde et sur le duo le plus prometteur de la discipline pour faire briller ses couleurs.

L’équipe technique de Citroën Racing a mis tout en œuvre pour que ses nouveaux équipages puissent accumuler le maximum de roulage possible et démarrer la saison en confiance. Chacun a réalisé trois jours et demi d’essais spécifiques avec la C3 WRC – à raison de plus de deux cent kilomètres généralement parcourus par journée – afin de balayer la palette de réglages à disposition. Au programme des séances préparatoires : de l’asphalte sec, gras ou détrempé, de la neige et de la glace, soit autant de difficultés que la classique monégasque peut réunir sur un seul et même chrono. Les efforts menés confirment la volonté des Rouges de hausser le ton et de dépasser le cap des 100 victoires en WRC rapidement cette saison.

« Si Sébastien et Julien retrouvaient quelques têtes connues dans l’équipe, ce n’était pas le cas d’Esapekka et Janne, pour autant leur intégration s’est faite naturellement. », indique Pierre Budar, directeur de Citroën Racing. « Nous avons bien mis l’intersaison à profit pour préparer sereinement 2019, apprendre les uns des autres et leur permettre de s’approprier la voiture du mieux possible. Car au Monte-Carlo, c’est primordial d’évoluer en confiance au volant. Sébastien et Julien étant quintuples vainqueurs sortants de cette course, il faudra forcément encore compter avec eux, tandis qu’Esapekka et Janne, bien moins expérimentés sur ce terrain atypique, adopteront sans doute une approche plus progressive. »