Ce mercredi 20 novembre restera certainement marqué d’une pierre noire dans l’histoire du Championnat du Monde des Rallyes.

Selon nos informations, c’est en effet aujourd’hui que Citroën Racing officialisera, après l’avoir annoncé à ses troupes réunies ce jour à Vélizy, son retrait avec effet immédiat du Championnat du Monde des Rallyes. Un retrait précipité par la décision de Sébastien Ogier de quitter l’équipe française afin de rejoindre Toyota, où il deviendra le nouveau leader de l’équipe après le départ d’Ott Tänak chez Hyundai.

Ne disposant plus de pilote considéré comme capable de viser la couronne Pilotes, Citroën Racing n’avait guère d’autre choix que de retirer la prise plus tôt que prévu. Depuis la semaine dernière, il était déjà acté que Citroën ne resterait de toute manière pas en WRC au-delà de 2021 pour la nouvelle ère du WRC « hybride ». PSA Motorsport a tranché et fait un choix: ce sera Peugeot en WEC et pas Citroën en WRC.

Sébastien Ogier a décidé de quitter Citroën, précipitant la décision du retrait de l’équipe (Photo Red Bull Media).

Le départ de Sébastien Ogier chez Toyota apparaissait comme une cause quasiment acquise depuis le Rallye d’Espagne, et notamment cette fameuse affaire du tweet pour le moins indélicat d’Andrea Kaiser, Madame Ogier, envers l’équipe française. Un tweet qui n’avait évidemment rien d’innocent. Et cette sensation ressentie à Salou que l’on ne verrait plus de Citroën C3 WRC officielles au Monte-Carlo 2020 devrait donc se transformer aujourd’hui en certitude.

Conséquence de ce retrait de Citroën Racing, Esapekka Lappi se retrouve sans volant. Toujours selon nos informations, le Finlandais sera très rapidement annoncé chez M-Sport aux côtés de Teemu Suninen notamment.

Inutile de le nier: au-delà d’être une nouvelle extrêmement triste pour cette belle équipe, le retrait de Citroën Racing est une très mauvaise nouvelle pour le Championnat du Monde des Rallyes. Mais quand le marié ne veut plus de la mariée, la situation devient vite intenable.