Week-end moyen pour Maxime Martin au Lausitzring

Comme il le pressentait, le meeting au Lausitzring ne s’est pas déroulé de façon idéale pour Maxime Martin. Mais le représentant du RACB National Team en DTM sait que la saison est loin d’être terminée…

La remise en question permanente, on connaît en DTM. D’un meeting à l’autre, d’une course à l’autre même, voitures et pilotes peuvent être performants… Ou pas. Maxime Martin, qui abordait le rendez-vous au Lausitzring en 3e position du classement provisoire, le confirmera.

Samedi, pourtant, l’épreuve aux portes de Berlin avait bien commencé. « C’est vrai que ma 8e position sur la grille de la course 1 me satisfaisait assez bien », notait Maxime. « En course, ce fut assez compliqué en dépit de ma 9e place sous le drapeau à damier. Pour l’instant, nous manquons de constance dans l’usage de nos pneumatiques. »

Ce dimanche, c’est un 12e chrono que le pilote belge décrochait pour les qualifications de la course 2. « Ma BMW M4 valait une place dans le top 5. Hélas, je me suis retrouvé englué dans le trafic. »

La 2e épreuve du week-end ne permettait pas à Maxime de glaner de nouveaux points. « J’ai fini à la 13e place. Sans doute une position parmi les dix premiers était envisageable mais nous avons rencontré un souci lors de l’arrêt au stand. En fait, le système ‘lolipop’ qui permet de libérer la voiture après avoir chaussé de nouveaux pneus est resté calé six à huit secondes. Cette fois, on avait la vitesse mais cela n’a pas suffi. Pour la première fois depuis le début du championnat, je n’ai pas marqué de point dans une course. Il fallait bien que cela m’arrive un jour ! »

Philosophe, Maxime Martin ne dramatise pas la situation actuelle: « Il n’y a pas de quoi, vraiment. A ce stade, nous avons disputé trois meetings et il en reste six. Pour l’instant, je suis 7e du classement provisoire. Tout est possible. »