De nationalité française mais résidant depuis toujours à Bruxelles, Amaury et Laurent Richard évoluaient carrément dans leur jardin sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Le fiston et le papa abordaient cette 2ème manche de la Peugeot 308 Racing Cup avec plein d’ambitions après un coup d’envoi encourageant à Nogaro. La moisson fut plutôt bonne pour les deux pilotes du GPA Racing malgré les foudres sévères de la direction de course.

Le week-end commençait bien pour Amaury Richard. Quatrième des qualifications de la Course 1, le jeune loup de 20 ans pointait à la 3ème place au premier passage dans Kemmel avant d’être envoyé en tête-à-queue par un autre concurrent. Redescendu au 12ème rang, Amaury sonnait la charge pour terminer dans le Top 6. Une pluie de pénalités lui permettait d’accéder à la 4ème place au général et à la 2ème en junior. Amaury faisait encore mieux lors du deuxième affrontement avec une plantureuse 3ème place absolue et une victoire dans son classement. Jusqu’au moment où la direction de course décidait de s’en mêler…

« Lors du départ de la Course 2, j’ai été pris dans une bousculade avec Marc Guillot et Florian Briché qui allait ensuite provoquer un carambolage », explique Amaury. « Presque tous les pilotes impliqués considéraient l’incident comme un fait de course. C’est un championnat sprint après tout. Mais la direction de course voulait absolument désigner un fautif et c’est tombé sur moi alors que nous sommes tous un peu responsables. Je suis quand même classé 5ème au général et 2ème en junior. Ce sont de bons points pour le championnat. Il reste 4 manches et je peux encore viser une place dans le Top 3 absolu. »

Et le paternel Laurent Richard dans tout cela ? Le boulanger le plus rapide du Royaume réalisait la course parfaite lors du premier acte en s’imposant en Gentleman, non sans finir à une très belle 6ème place au général. Lors de la Course 2, Laurent était lui aussi victime des foudres de la direction de course et écopait d’un drive through. Cela ne l’empêchait pas toutefois de décrocher une médaille d’argent très importante dans l’optique du championnat.

« Mes résultats me permettent de prendre la tête du classement Gentleman », sourit Laurent. « La performance est là et j’ai hâte d’être à Dijon dans un mois, même si je sais que cela ne sera pas facile face à ceux qui sont familiers du circuit. »

Prochaine étape à Dijon-Prenois les 13, 14 et 15 juillet prochains dans le cadre du GT FFSA.

Source : Com