Depuis qu’il est organisé sur le continent américain, le Dakar doit composer avec une nouvelle donnée: la météo capricieuse. Chaque année, la pluie – ou plutôt le déluge – vient troubler les débats.

Au lendemain d’une journée de repos bienvenue, à La Paz, faisant suite à une journée dantesque et l’annulation d’une étape complète, la caravane du Dakar a repris sa route. Mais pour une étape raccourcie. Là encore, en raison de la météo.

peugeot1

(c) Willy Weyens

Occupant les deux premières places du classement général, Stéphane Peterhansel et Sébastien Loeb ont parfaitement contrôlé la 7ème étape.

Derrière, Nani Roma est clairement le seul encore en mesure d’inquiéter l’armada Peugeot. Une armada nettement moins décimée que les équipes adverses, Toyota en tête.

peugeot2

(c) Willy Weyens

Avant la deuxième partie de l’étape-marathon, franchement réduite, Peter mène le classement avec 1’57 d’avance sur Loeb, 11’07 sur le Toyota de Roma et 14’01 sur le troisième 3008 DKR de Desprès.

Cinquième et premier du clan X-Raid, Mikko Hirvonen pointe déjà à 47’24 du leader.