Apparue sur le marché du sport automobile européen il y a peu, la Transam Euro n’a pas manqué de débouler dans différentes compétitions où ce bolide construit aux Etats-Unis est éligible. Avec son bloc V8 6,2 litres de 525 chevaux à la bande son démoniaque et son look très soigné de Ford Mustang, Dodge Challenger et Chevrolet Camaro, soit les reines des Muscle Cars, elle n’avait guère de chance de passer inaperçue ! Si certains exemplaires ont été aperçus ça et là dans le Benelux, en 2018, la Transam Euro s’offre un renouveau salutaire qui devrait la généraliser…

« Avant toute chose, il importe de préciser que la Transam Euro n’est pas là pour concurrencer la NASCAR Euro Series, explique Lucie Storez-Gueudry, responsable de la société basée à Barcelone qui assure l’importation des Transam pour l’Europe. Nous partons du principe qu’il y a de la place pour tout le monde, mais qu’il est inutile de jouer des coudes. Aux Etats-Unis, la NASCAR est plutôt typée ‘pistes ovales’, tandis que la Transam est clairement destinée aux circuits routiers. Notre objectif premier est donc de permettre à la Transam d’être éligible dans plusieurs compétitions européennes, au sein desquelles des Transam Euro Cups seront organisées, avec classements distincts, cérémonies de podium, etc. Pour l’heure, une Cup en bonne et due forme est mise sur pied dans le cadre du championnat espagnol CER GT, mais notre bolide est accepté dans le Supercar Challenge, le GT & Prototype Challenge, le Belcar Endurance Championship et la compétition TTE en France. Ce qui constitue une bonne base de travail… »

Dans le Benelux, la Transam Euro est désormais confiée aux bons soins de l’expérimenté Pierre-Yves Rosoux, qui se charge des tests de développement et des relations avec les clients et les médias… « Ce qui est assez remarquable avec la Transam Euro, c’est son faible coût de roulage, totalement maîtrisé, explique Rosoux. D’un point de vue pilotage, il convient de parler d’expérience ultime, car avec ce look, une sonorité de feu de dieu, une telle puissance et l’absence de toute assistance au pilotage, impossible de ne pas se faire plaisir ! La Transam Euro se distingue par un rapport poids/puissance très compétitif, et c’est clairement un bolide qui gagne à être connu. Plusieurs séances de tests seront bientôt organisées sur les circuits de Spa et Zolder, ce qui permettra à chacun d’en savoir plus et de découvrir ces sensations. »

En attendant de voir débarquer la Transam Euro sur les pistes des plats pays, rendez-vous sur le site www.transameuro.com, sur la chaîne YouTube Transam Euro Racing, mais aussi sur les réseaux sociaux, qu’il s’agisse de Facebook (Transam Euro – @transameuro) et Instagram (transameuro). L’avenir est en marche, qu’on se le dise…

Source : Com