Le week-end prochain, la 43ème édition des 24 Heures de Zolder figure au programme. Comme lors de bien d’autres épreuves de 24 heures partout dans le monde, Porsche peut se targuer d’une longue tradition de succès dans le Limbourg. La première victoire date de 1989, et pas moins de dix-sept autres succès ont suivi. Cette année encore, Porsche jouera un rôle en vue dans l’une des épreuves de 24 heures les plus difficiles du monde, une course qui use, deux tours d’horloge durant, les hommes et les machines, n’accordant pas le moindre moment de répit…

Zolder est principalement une épreuve nationale, la joute principale du Belcar Endurance Championship, mais c’est également une course connue sur la scène internationale comme étant particulièrement dure. Contrairement à Spa ou Le Mans, Zolder ne compte aucune longue ligne droite, et les changements de vitesses y sont très nombreux, ce qui signifie que les pilotes et les bolides n’ont jamais de répit. Les machines victorieuses doivent dès lors pouvoir compter sur un niveau de fiabilité optimal, ce que Porsche ne manque jamais de garantir.

La course d’endurance de Zolder était dans un premier temps le terrain de jeu des voitures de tourisme, mais dès 1989, cette tradition a cessé. Le trio composé de Philippe de Craene, Roger van Peteghem et Didier de Puyseleyr imposait une Porsche 911 Carrera au bout de l’épreuve, entamant une longue série de succès pour la marque allemande. Il fallait attendre 1992 pour assister à une deuxième victoire avec la puissante Porsche Carrera RS du trio allemand Beilke-Dören-Prosten, après quoi, six victoires allaient s’enchaîner, pour des pilotes comme Paul Kumpen, Kurt Dujardyn ou Alfons Taels. En 1997 et 1998, l’histoire se répétait avec des trios improbables comme Marc Goossens, Patrick Huisman et Vincent Vosse, et un an plus tard de nouveau Marc Goossens et Patrick Huisman, cette fois en compagnie d’un triple vainqueur en Grand Prix, Thierry Boutsen ! Il était clair que les 24 Heures de Zolder devenait de plus en plus populaire. En 2001, la victoire était décrochée par la légendaire équipe AD Sport, avec Albert Vanierschot, Freddy Van Roey et Tim Verbergt.
Avec l’arrivée des voitures de la catégorie GT1, il fallait attendre quelques années avant d’assister à de nouveaux succès pour Porsche, mais lorsque la réglementation glissait du GT1 au GT3, les talentueux clients Porsche allaient imposer la 911 GT3 Cup. Des teams belges d’envergure comme First Motorsport, GPR Racing et ProSpeed Competition enchainaient les victoires, avant que dès 2013, on assiste à un impressionnant quatre à la suite de Belgium Racing. Dylan Derdaele et Kenneth Heyer se sont imposés quatre fois consécutivement, tandis que Marc Goossens, vainqueur en 2015 et 2016, s’imposait personnellement pour les cinquième et sixième fois. La dernière Porsche qui a franchi la ligne d’arrivée à la première place était celle du quintet Dries Vanthoor-Christian Engelhart-Lieven Goegebuer-Niels Lagrange-Xavier Stevens.
Porsche ne s’est pas contentée de victoires à Zolder, puisque ce sont des centaines de bolides de la marque qui ont pris le départ de la course, concrétisant les rêves de sport automobile d’innombrables gentlemen-drivers. La fiabilité des produits Porsche leur a permis de passer du rêve à la réalité !

Dans cette optique, Porsche travaille de manière étroite avec Michelin, et depuis de longues années, le manufacturier de pneumatiques fournit des dizaines de teams pour des épreuves de sprint et d’endurance, en adoptant la même philosophie : combiner performances et durabilité, qu’il s’agisse de pilotes professionnels ou de gentlemen-drivers.

Source: Com