Ce week-end a eu lieu à Barcelone la finale du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux, dans le cadre du week-end Blancpain GT Series accueillant également la GT4 European Series, la F4 France et le GT Sports Club.

Tous les concurrents du Cup Challenge Benelux, à une exception près, ont pris la direction de la Catalogne. Un superbe plateau de 35 voitures, dont 18 en provenance du Benelux et 17 issues de la Carrera Cup France, était annoncé.
Les séances officielles de vendredi ont été disputées sous le soleil. Lors de la première qualif, Ayhancan Güven (Attempto Racing) signait le meilleur chrono, suivi de Dylan Derdaele (Belgium Racing) et Xavier Maassen (DVB Racing). Dans la Classe B, Glenn Van Parijs (Belgium Racing) était le plus rapide, de justesse devant Yannick Hoogaars (Speedlover) et John de Wilde (Speedlover).

Lors de la Course 1 disputée samedi après-midi, le poleman Güven prenait les commandes, suivi des rivaux dans la lutte pour le titre, Maassen et Derdaele. Derrière eux, le concurrent de la Carrera Cup française Jung percutait avec violence le mur de béton, ce qui entraînait la sortie de la Safety Car. Dans le même incident, la direction de Ziad Geris (GP Elite) était endommagée, ce qui en faisait le premier pilote du Cup Challenge Benelux à être contraint de renoncer.

Même si le leader Güven, qui pointait au 4ème rang du classement général lors du Restart, se trouvait loin devant ses collègues du Benelux, c’est la lutte entre Derdaele et Maassen, respectivement 8ème et 9ème du général, qui retenait l’attention. Le moment décisif arrivait au 7ème tour, lorsque Xavier Maassen virait trop large dans la poussière du dernier virage, voyant du même coup Derdaele disparaître à l’horizon. Plusieurs concurrents issus de la compétition française le dépassaient, quand bien même le Hollandais restait 3ème du classement Benelux, résistant au retour d’un impressionnant Glenn Van Parijs. En tête, Güven remportait une victoire facile, s’offrant même la 3ème place absolue du classement. Le leader de la Classe B réalisait lui aussi une bonne affaire, Glenn Van Parijs effectuant un pas décisif vers le titre, au détriment de Pierre Dupont (Mediacom), 2ème devant John De Wilde.

Disputée ce dimanche, la Course 2 constituait aussi et surtout la finale du championnat, et c’est sous un ciel plutôt gris que le départ était donné. En dépit de conditions ‘Wet Race’, tout le monde restait en pneus slicks. Avec Maassen en pole et Derdaele juste derrière lui, la tension était palpable sur la grille de départ. Et même si chacun savait que le dénouement du championnat était proche, personne ne pouvait imaginer que le moment décisif allait arriver très rapidement. Alors que le premier tour n’était pas encore bouclé, les caméras de la captation live pouvaient se focaliser sur un carambolage impliquant Maassen, Derdaele et un de leurs collègues français. Lors de la neutralisation qui s’en suivait, Maassen était en mesure de réparer son aileron arrière endommagé, mais pour Derdaele, l’affaire était réglée, et ses chances de décrocher le titre disparaissaient de manière inéluctable. Cette année, les Pays-Bas ont donc pris l’avantage sur le Limbourg belge, Xavier Maassen étant sacré champion du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux pour la deuxième fois!

Même si les deux candidats au titre disparaissaient de l’image, la lutte pour la victoire allait être passionnante, surtout dès l’instant où la pluie redoublait d’intensité, ce qui rendait la piste de plus en plus délicate. Non seulement Güven parvenait à se remettre d’une qualification moyenne, mais il l’emportait au classement Benelux, doublant ce succès d’une troisième place au classement général final. Derrière lui, on retrouvait David Saelens, auteur d’un sans-faute qui lui valait la deuxième marche du podium Benelux. Un autre champion a su achever la saison avec style : Glenn Van Parijs se classait en effet 3ème de la hiérarchie Benelux, et bien sûr vainqueur de la Classe B. De quoi en faire un champion incontesté de cette autre catégorie du Porsche GT3 Cup Challenge Benelux. Pierre Piron décrochait une nouvelle fois la médaille d’argent, tandis que Ziad Geris échouait sur la plus petite marche du podium, terminant son week-end d’une bien belle manière.

La première édition du Junior Program a porté ses fruits. Le débutant Glenn Van Parijs a d’emblée été en mesure de décroche un titre de champion. Ayhancan Güven s’est quant à lui distingué de manière spectaculaire sur la scène internationale. Les autres juniors ont également accroché quelques podiums en cette fin de saison. Dans très peu de temps, cette course dans la course gagnera encore en intensité.

Tout frais champion au classement général, Xavier Maassen a entamé avec confiance la dernière course, quand bien même son avantage était minime. Il n’était néanmoins pas préparé à ce dénouement. “La saison a été incroyablement intense et lors de cet ultime week-end, il s’agissait de jouer serré au niveau des points. Nous avions envisagé différents scénarios, mais cette issue, nous ne pouvions pas la prévoir ! Il est toujours plus agréable d’achever un championnat par un podium, mais je suis particulièrement fier de mon deuxième titre dans le Porsche GT3 Cup Challenge Benelux.’’

Glenn Van Parijs jetait lui aussi un regard satisfait sur une saison agitée : “Lors de ma première saison sur circuit, j’ai effectué de gros progrès. Le week-end de Barcelone a été le couronnement de tout cela. Sur ce superbe circuit, tout a bien fonctionné, depuis les essais libres jusqu’à la dernière course. Avec le Porsche GT3 Cup Challenge Benelux, après mon expérience internationale en karting, j’ai effectué le bon choix.’’

Du côté de l’organisateur, on pouvait également se montrer satisfait de cette saison, comme le confirmait le Series Manager Steven Stichelbout : “Nous sommes surtout très fiers qu’en tant que jeune compétition, gérée par une petite équipe, nous soyons arrivés à un tel résultat en cinq saisons à peine. Nous avons bâti une série en partant de rien, nous avons suscité la confiance des teams qui ont fait le choix de Porsche depuis le premier jour, et nous sommes parvenus à nous faire une bien belle place sur la marché Benelux et même au-delà.’’

Cap maintenant sur la saison 2018, avec l’arrivée de nouvelles voitures, un calendrier aussi spectaculaire qu’international, et la certitude de faire la connaissance avec quelques nouveaux teams et pilotes. Histoire de poursuivre sur la lancée…